Projets

„How do you live“ – Projet pour des élèves (Philippines)

Copyright: www.colourbox.com
Le Goethe-Institut de Manille a organisé un concours au sein du thème principal « Langues sans frontières – art et multilinguisme » ayant pour but de réunir deux médias supposés incompatibles : architecture et langue.

L’exposition « Neues Bauen International » (littéralement « Nouvelle construction internationale ») de Manille, qui associait des modèles d’architecture postmodernes et des photographies d’architectes importants du xxe siècle, a inspiré le Goethe-Institut pour ce projet.

Groupe cible:
élèves de l’Alliance française, du Goethe-Institut et de l’Instituto Cervantes

Courte description:
Le projet « How do you live » avait pour but de briser les frontières entre les médias architecture et langue. Les manifestations linguistiques sont généralement soumises à l’interprétation, alors que l’architecture se comprend comme une forme d’art clairement « lisible » et compréhensible.
Le projet devait inciter les participants à relier les deux médias en décrivant leur complexe ou leur quartier d’habitation dans la langue cible.
« How do you live » est un projet commun de l’Alliance française, du Goethe-Institut et de l’Instituto Cervantes. Une coopération dans ce cadre devait contribuer à promouvoir également au niveau de la langue la collaboration des instituts culturels européens aux Philippines. L’élargissement de ce projet à ces instituts n’a cependant pas servi uniquement le dialogue entre l’UE et les Philippines, il a aussi attiré l’attention sur l’aspect du multilinguisme, qui en occupait la place la plus importante.
La traduction de tous les résultats en tagalog est prise en considération, cela doit clairement ressortir de la description des tâches.

« How do you live » est un projet associatif au sein duquel les participants devaient avoir la possibilité de s’exprimer librement. C’est pourquoi ils étaient tout à fait libres d’utiliser différents médias et formats complémentaires ainsi que de focaliser leurs contributions de différentes manières, sur des structures architecturales ou sur des descriptions individuelles de sentiments. Certains aspects qui pouvaient être pris en compte dans la présentation étaient distribués à l’avance sous forme d’exposés. Ceux-ci pouvaient servir de fil conducteur à un premier plan conceptuel.

Objectif:
Le but était d’observer dans quelle mesure la langue influe sur la description de structures apparemment clairement définissables. Des individus vivant dans la même civilisation décrivent-ils des conditions d’habitation comparables par des moyens linguistiques comparables ? Ou bien cette description dépend-elle moins du milieu culturel que des moyens d’expression appris dans la langue étrangère ?

La précision nécessaire dans l’architecture du fait de la gravité, donc des lois naturelles, on peut en rêver pour la langue mais on ne l’atteindra jamais. La langue n’est, de fait, pas contrôlable de la manière dont on peut contrôler un bâtiment.
C’est exactement là que réside la fascination de la liaison entre ces deux médias.

Sur le même thème

mehrsprachICH

Le vote est terminé! Notre ambassadeur du multilinguisme est …

11 Questions on Multilingualism

© colourbox.com
Successful Lithuanians and Germans tell about learning languages, language in daily life and multilingualism in Lithuania and Germany.

LE PARRAIN

copyright: Europäische Kommission
Leonard Orban, membre de la Commission européenne chargé du multilinguisme