Projets

Atelier et compétition de slam (Japon)

Debout sur scène, ils ne disposent que du mot parlé, de leur voix, de leur mimique et leurs gestes. Les slameurs évoquent la tradition des auteurs qui écrivaient dans les cafés, mais sont aussi différents d’eux qu’une Lamborghini l’est d’un fiacre.
L’inventeur de cette « jeune poésie » est le poète-performeur Marc Kelly Smith de Chicago, à qui les lectures devant une table en marbre et un verre d’eau commencèrent dans les années 1980 à taper sur les nerfs. Le slam est excitant et cool, expressif et sensible, drôle et sérieux. Le public fait partie du spectacle car, tenant lieu de jury, il décide, avec des applaudissements ou des notes, qui seront les vainqueurs parmi ces gladiateurs poétiques.

Le slam est une performance de la voix et du corps, au centre de laquelle la langue n’est pas seulement porteuse de sens mais avant tout un son, une composition sonore et rythmique. Une forme artistique qui n’est donc pas inadéquate, dans un pays où la pratique des langues étrangères est peu répandue, pour faire de la publicité pour le multilinguisme. Voilà pourquoi cinq instituts culturels européens et l’International House ont organisé le 16 mai 2009 à Osaka le premier concours international de slam. Et comme il existe aussi à Osaka une petite scène de slam, cela était en effet – comme le souhaitent les organisateurs pour ce rendez-vous annuel – un « échange culturel japonais-européen ».
Sur le même thème

mehrsprachICH

Le vote est terminé! Notre ambassadeur du multilinguisme est …

11 Questions on Multilingualism

© colourbox.com
Successful Lithuanians and Germans tell about learning languages, language in daily life and multilingualism in Lithuania and Germany.

LE PARRAIN

copyright: Europäische Kommission
Leonard Orban, membre de la Commission européenne chargé du multilinguisme