Berlin

Berlin Summer of We-Trading en

The Berlin edition of We-Traders. Swapping Crisis for City closed on Sunday 17. August 2014 with a lively finissage, including an open screen-printing session by RÜTLI-WEAR, a live performance of the KRISE workshop and a presentation by SHAREHAUS.
Over the last six weeks, We-Traders from Berlin, Lisbon, Madrid, Turin and Toulouse and more than 6000 visitors turned the exhibition into a busy marketplace of ideas for the transformation of our cities.
The exhibition now travels to Lisbon where the Open Call has already started, but its Berlin legacy remains: participants used the We-Traders platform as a testing ground for new ideas and a place to connect with initiatives from other cities. One exhibition visitor called her D.I.Y. catalogue a “perfect travel guide” to like-minded projects in Southwest Europe. Many told us that they left encouraged and inspired to carry on with their work.

This was the Berlin Summer of We-Traders:



Photos: (1) Sandra Le Damany, Kunstraum Kreuzberg/Bethanien (2, 3, 5, 6, 7, 10, 12) Rose Epple (4) Angelika Fitz (8) Jörg Schirner (9, 11) Julia Förster, Goethe-Institut

19 August 2014 by Admin
Tags: Berlin

We-Traders edition Berlin celebrates half timeen

Since the opening on 3 July at Kunstraum Kreuzberg/Bethanien nearly 3.000 visitors came to see the We-Traders exhibition in Berlin and to participate in diverse related activities such as workshops, panels and concerts. Until 17 August, the exhibition opens daily from 12:00 – 19:00 until 17 August, the entry is free. All Berlin dates can be found on the project website.

30 July 2014 by Admin
Tags: Berlin

23 – 25 July in the We-Traders exhibition: The Working Concert en

Trading Room + City as Stage
Christopher Dell

© Klaus Meyer
Christopher Dell, Photo: Klaus Meyer

In three days, vibraphonist and architectural theorist Christopher Dell joins with musicians from five European countries to develop The Working Concert: Following public rehearsals as a negotiating process within the ever "working” We-Traders exhibition, the city becomes the stage for improvisation as urban praxis. Christopher Dell (DE) vibraphone, concept, composition, musical director; Pierre Borel (FR) saxophone; Antonio Borghini (IT) double bass; Christian Lillinger (DE) drums; Lucia Martinez (ES) drums; Jonas Westergaard (DK) double bass

Dates:

Wednesday 23 July + Thursday 24 July, 15:00
Mode 1: Trading Room
In the exhibition at Kunstraum Kreuzberg/Bethanien
* Free entrance

Friday 25 July, 19:00
Mode 2: City As Stage
At Kunstraum Kreuzberg or on Mariannenplatz (depending on the weather)
* Free entrance

More information about The working concert.

21 July 2014 by Admin
Tags: Berlin

The We-Traders Exhibition in Berlin is Open!en

The exhibition is accompanied by a comprehensive programme of events. Activists from Berlin, Lisbon, Madrid, Turin and Toulouse share their expertise in performances, workshops and concerts. Come on by and become a We-Trader!

14 July 2014 by Admin
Tags: Berlin

GAGNANT OPEN CALL BERLIN

© Foto: Eleonora Diana
© Foto: Eleonora Diana
Gagnant Open Call Berlin: Dream Circus de Daniele Catalli © Foto: Eleonora Diana

Qu'est-ce que tu échanges? Contre quoi, pourquoi et surtout comment?

Dream Circus
Daniele Catalli

Pour expliquer ce que je veux faire à Berlin, il faut dire que je travaille à partir des rêves, plus précisément des rêves nocturnes.
Dream Circus, c’est le nom d’un projet itinérant auquel je travaille depuis 2010. C’est l’année où j’ai commencé à collecter les rêves d’autres gens et à les coucher sur le papier.
Tu me décris ton rêve, je le dessine et quelqu’un d’autre le prend en échange de son propre rêve.
J’échange des rêves contre des dessins et des dessins contre d’autres rêves.
Je porte à Berlin les rêves d’autres villes et les rêves des Berlinois dans d’autres pays.
Le projet a donc une valeur d’échange qui devient la valeur intrinsèque du rêve lui-même : mon rêve a exactement autant de valeur qu’un autre rêve et réciproquement. Ainsi les différences d’âge, de sexe et d’origine s’estompent, et c’est une base pour apprendre l’art de donner.
Le projet Dream Circus explore l’inconscient des gens et le rend visible en faisant remonter à la surface les sentiments les plus intimes de l’observateur.

 
 

    We-Traders in Berlin opening on Thursday, 3 July at 7 PM!

    © Photo: Eleonora Diana
    © Photo: Eleonora Diana
    Winning idea Open Call Berlin: Dream Circus by Daniele Catalli © Photo: Eleonora Diana

    It’s almost time. Following triumphs in Madrid and Turin, the travelling exhibition We-Traders: Swapping Crisis for City is now coming to the Kunstraum Kreuzberg/Bethanien in Berlin. The exhibition will present 24 initiatives from five cities, four manifestos, nine expert diagnoses of the crisis and invites visitors to make their own diagnoses with do-it-yourself statistics. Our extensive event programme, which we developed together with the Berlin We-Traders and our guests from Madrid, Lisbon, Turin and Toulouse, will be given a boost by a number of local Berlin initiatives.

    Everyone is cordially invited to celebrate with us on 3 July from 7 pm! Visitors can print their own We-Traders fashion statement at the opening with RÜTLI-WEAR, or to try a taste of Berlin with Stadt macht satt.

    On Saturday, come and get to know the architects from Arteria in Lisbon and the Madrid activists of Campo de Cebada or learn the technique of fast composting with DIE BODEN SCHAFFT in the neighbouring TonSteineGärten.

    At PITCHING SOUTH – a joint event by Goethe-Institut and Instituto Cervantes – on Sunday 6 July, European networks will be expanded with co-curator Javier Duero from Madrid, Instituto Cervantes and many international guests.

    We are thrilled about our new item on the agenda: the Open Call winner for Berlin! In his project Dream Circus, Daniele Catalli swaps dreams for drawings and drawings for dreams. He will present his project in a drawing performance at the We-Traders Coffee Clash on Sunday, 20 July.

    You can find more information and all the dates on the We-Traders website and on the We-Traders Facebook page.

    27 June 2014 by Admin
    Tags: Berlin

      OPEN CALL BERLIN

      © Goethe-Institit Turin© Rose Epple

      Échange bureaucratie contre initiative individuelle
      Échange friche industrielle contre potager
      Échange art contre contexte
      Échange ruine d'investisseurs contre champ d'expérimentation
      Échange jetable contre ré-utilisable
      Échange regarder contre faire soi-même

      Les We-Traders échangent crise contre ville.

      Et toi, qu'est-ce que tu échanges? Contre quoi, pourquoi et surtout comment?
      Prends part au concours et deviens toi-même un We-Trader!

      Fais part de ta proposition d'échange dans une photo et un texte (de 1.000 signes au plus, en allemand ou en anglais) et télécharge-les sur le site de la Community!

      La Community vote et l'idée qui obtiendra le plus grand nombre de voix sera présentée du 4 juillet au 17 août 2014 dans l'Exposition We-Traders au Kunstraum Kreuzberg/Bethanien à Berlin. Le gagnant gagnera par ailleurs un voyage à Lisbonne en automne!

      Envoi jusqu’au 20 juin 2014 à 23:59
      Vote jusqu'au 24 juin 2014 à 12:00 Winner Open Call Berlin

      29 May 2014 by Admin

        Compte-rendu : Quatre Forums We-Traders à Lisbonne, Madrid, Turin et Toulous

        © Yukai Ebisuno & Raffaella Mantegazza
        © Yukai Ebisuno & Raffaella Mantegazza

        Comment se manifeste la crise dont tout le monde parle ? Les villes ont-elles changé ? D’où viennent les We-Traders et quels liens les unissent ? Et comment aborder ces questions dans l’exposition itinérante en 2014 ? Ces réflexions ont été au centre du travail de la communauté des We-Traders dans les forums organisés en octobre 2013 à Lisbonne, Madrid, Turin et Toulouse. Nous en proposons ici un résumé succinct.

        Ville et crise

        Au Forum We-Traders de Lisbonne, le sociologue Claus Leggewie avance ce diagnostic : « Le problème n’est pas une économie capitaliste, mais une société capitaliste ». Maria João Guardão et Maria Tengarrinha, d’O Espelho reconnaissent aussi une crise politique - et une crise des médias. Elles ont inauguré leur journal mural « le jour de la venue d’Angela Merkel au Portugal. »

        Nos co-commissaires turinoises Lisa Parola et Luisa Perlo, constatent que, dans le cas de leur ville, la misère financière s’accompagne d’une grave crise identitaire. Avec le géographe urbain Carlo Salone, elles mettent en garde contre une « disney-ification » culturelle face à la culture inflationniste des festivals pratiquée par la ville post-industrielle de Turin pour se ‘réinventer’. Lors du Forum We-Traders de Madrid, Santiago Eraso, co-responsable de la Capitale européenne de la culture San Sebastian 2016, en appelle à des « activités anti-monumentales ».

        À Madrid, la crise est surtout douloureusement ressentie par les jeunes à la recherche d’un emploi. Et ceux qui créent leur propre emploi ne trouvent pas de locaux abordables en raison de la spéculation immobilière. « Je ne peux pas me permettre un vrai bureau à Madrid. Si j’avais plus de place, je pourrais créer de nouveaux emplois », explique notre co-commissaire Javier Duero.

        Que sont les We-Trades

        Il ne s’agit pas d’interpréter unilatéralement les We-Trades comme une réaction à la crise. « Nous en avons assez que la crise nous soit toujours présentée comme une chance ; ce serait mieux sans crise », déclare le géographe de Lisbonne Jorge da Silva Macaísta Malheiros au nom de nombreux We-Traders. Et fût-ce vrai, c’est une chance manquée, selon Davide Ziveri de l’initiative turinoise Buenavista Social Housing : « J’ai alors pensé que ça se passe autrement avec les banques maintenant. »

        « Les We-Trades sont-ils des projets réformistes ou aspirent-ils à un changement de système ? », demande Joël Lecussan de Mix'Art Myrys, cependant que ses collègues toulousaines de Bois & Cie s’en remettent plus pragmatiquement à leur qualités de fonceuses : « Notre réaction, c’est l´action ! » Frauke Hehl de l’initiative berlinoise workstation plaide pour un retour à la responsabilisation de l’État, pour que le temporaire ne devienne pas une solution durable.

        « Nous voulons un travail qui nous plaise et qui nous rende meilleurs », dit Walkinn Coop pour expliquer ce qui a motivé la fondation de ce We-Trade, les coopérations sans hiérarchie, les identités fluides jouant ici un grand rôle – « Nous ne demandons pas qui nous sommes, mais avec qui nous voulons coopérer » (VIC) –, tout comme le concept de collectif d’auteurs – « L’auteur de Campo de Cebada est Campo de Cebada. » Et dans le cas des We-Trades, la raison d’être passe avant le profit : « AMAP m’a rendu ma fierté d’être agriculteur. Maintenant, nous nourrissons les gens, pas les marchés », dit Alain Gatti du Potager de Camille.

        « Une crise est un point crucial qui peut déterminer la destinée d’une ville », comme l’a dit Sonja Beeck au Forum We-Traders de Madrid. Sur ce point, nous avons quant à nous la conviction que les We-Trades peuvent contribuer de manière déterminante à la réussite de la ville.

        24.10.2013 de Angelika Fitz et Rose Epple

          We-Traders Forum Toulouse

          © Angelika Fitz
          © Angelika Fitz
          Nils Simon of Initiative Möckernkiez and Rolf Novy-Huy of the trias Foundation attending the We-Traders Forum in Toulouse
          Nils Simon of Initiative Möckernkiez and Rolf Novy-Huy of the trias Foundation attending the We-Traders Forum in Toulouse.
          Copyright photo: Angelika Fitz
          17 October 2013 de Admin