Ville | Crise

Copyright: Rose Epple

Comment se manifeste la crise dont tout le monde parle? Les villes ont-elles changé ? Comment surmonter cette crise ?
Depuis 2013, les Forums et expositions des We-Traders ont été l'occasion de dialogues entre Lisbonne, Madrid, Berlin, Turin et Toulouse. Dès 2015 s’ajouteront de nouvelles perspectives de We-traders bruxellois. En voici quelques extraits d'automne 2013.

 

Crise et ville

Les effets de la crise financière se font sentir dans de nombreuses villes du sud-ouest de l‘Europe, mais aussi en Allemagne. Les logements vides/inoccupés et la pénurie de logement qui résultent de la spéculation immobilière entraînent le refoulement des couches sociales les plus fragiles à la périphérie des villes. La fracture sociale se creuse et certains groupes de population comme les jeunes sont tenus à l’écart de toutes perspectives futures. L’urgence de mesures écologiques sociales contractuelles s’impose de plus en plus, tout comme la recherche de solutions aux problèmes démographiques, qu’il s’agisse de la croissance rapide ou d’une forte décrue démographique.

Ville et démocratie

Face à la crise, les initiatives individuelles pour le développement urbain sont revalorisées. En de nombreux endroits, l’urbanisation s’ouvre aux processus participatifs et coopératifs. Les causes d’un tel changement de paradigmes sont très diverses, allant des caisses vides qui appellent des projets low-cost au vide social résultant d’une croissance trop rapide – mot-clé : manque de sens civique. Les médias numériques renforcent aussi les exigences de transparence et de co-participation formelle.

Marché et ville

D’un point de vue urbanistique, le marché est particulièrement intéressant parce qu’il est à l’origine de la ville. Du point de vue historique, il est un facteur déterminant pour chaque ville : lieu où s’échangent les marchandises, les techniques et le savoir, lieu qui permet à la ville de rester ouverte au changement et lui garantit son universalité. Mais que faire quand la spéculation mine les marchés et en ruine la réputation? Il est temps d’organiser soi-même les marchés et de redéfinir les rapports de valeur, de profit et de bien commun : Bienvenus aux We-Traders!

Texte : Angelika Fitz