Clip du mois


Bienvenue dans la section du Clip du mois. C’est ici que nous vous présentons un vidéoclip qui en Allemagne fait partie du Top 10 du palmarès. Ou, l’un des vidéoclips favoris de l’équipe de Step into German. Ou même, un videoclip recommandé par vous ou vos amis. Ce site est pour vous et nous aimerions recevoir vos suggestions. Alors n’hésitez pas à nous faire connaître quel est votre Clip du mois.
Après quatre semaines, le Clip du mois se retrouve dans la section Videoclips.

Von wegen Lisbeth – Sushi



“Ce qui est encombrant est beau’’– ‚ voilà ce qu’a répondu Matze, le chanteur du groupe berlinois “Von wegen Lisbeth”, à la question portant sur la raison pour laquelle lui ainsi que les membres de son groupe avaient choisi d‘appeler leur band musical d’un nom sortant complètement de l’ordinaire. Si vous cherchez à voir dans ce nom l’histoire d’un échec amoureux avec Lisbeth ou tout autre signification lourde de sens, vous risquez cependant d’être déçu. De même en est-il de “Lina” dans la chanson “Sushi” qui effectivement n’existe pas. Au-delà de tout cela, le groupe est aujourd’hui reconnu comme un authentique groupe pop. L’on peut se demander pourquoi ?

Pour commencer, ces jeunes musiciens se connaissent depuis des années et sont de bons amis. Matze (voix et guitare), Doz (guitare), Julian (basse), Robert (synthétiseur) et Julian (percussion) ne se sont pas regroupés suite à un camp musical ou n’ont pas été rassemblés par une producteur. En fait, les cinq amis allaient à la même école. ‘‘Un jour, en septième année, raconte Matze à propos de la naissance du groupe, la classe de sport de Monsieur Marquardt a été annulée. Nous sommes allés à la maison et nous nous sommes amusés avec une guitare électrique et une boîte à rythmes. Bien sûr, on était nul et à Noël, on a demandé un kit de démarrage.”

Au milieu des années 2000 dans les caves de Berlin, le groupe “Von wegen Lisbeth” qui se faisait aussi appeler “Fluchtweg” et plus tard entre-autre “Harry Hurtig” se spécialisait dans le hardcore punk. Mais avec le temps, le band est devenu de plus en plus pop – et du même coup toujours plus populaire. Lorsqu’ils se retrouvèrent en première année d’université, ils décidèrent de prendre une pause universitaire et de se concentrer pleinement sur la musique. En 2014, “Von wegen Lisbeth” figura en première partie de la tournée d‘AnnenMayKantereit et en novembre de la même année, le groupe lança son premier EP “Und plötzlich der Lachs”. Après ce début suivirent d’autres concerts avec Element of Crime et AnnenMayKanterei. Puis ils firent leur propre tournée et donnèrent de nombreuses représentations dans des festivals. À l’été de 2016 parut ensuite “Grande”, leur premier album.

Comment décrire le son du groupe ? L’emploi d’instruments inhabituels jouent un rôle important dans leur sonorité musicale allant de l’utilisation du triangle au Gameboy, du steeldrum au xylophone. “Plusieurs ne les décriraient normalement pas comme étant des instruments de musique,”, affirme le chanteur Matze. “Mais c’est justement ce type de son qui nous intéresse. Souvent nous débutons d’abord avec un son ou un instrument, la chanson vient ensuite.”

Mais revenons au fondement du groupe “Von wegen Lisbeth” et de son succès avec la chanson “Sushi”. Cette chanson représente vraiment leur recherche d’authenticité. Celle-ci se situe bien au-delà de la recherche de mentions ‘’J’aime’’ et ‘’Partager’’ de Facebook et d’Instagram. “Nous ne voulons pas diaboliser les réseaux sociaux, nous utilisons nous-mêmes Facebook”, souligne Matze à propos de cettre chanson. “Mais les gens doivent se rendre compte de ce qu‘ils font là. Quand on regarde tous les posts et affichages, on pourrait croire que tout le monde a une vie extraordinaire. Très vite, ça suscite l’envie. Il est plus facile de ramasser des compliments sur le net que dans la vraie vie. Sur la rue, c’est rare que l’on se fait dire : ‘’Tu as de beaux souliers rouges“. Au final, peut-être devrions-nous le dire plus souvent.

Téléchargements

Paroles des chansons (PDF, 51 KB)
Fiche de travail (PDF, 434 KB)