Clip du mois


Bienvenue dans la section du Clip du mois. C’est ici que nous vous présentons un vidéoclip qui en Allemagne fait partie du Top 10 du palmarès. Ou, l’un des vidéoclips favoris de l’équipe de Step into German. Ou même, un videoclip recommandé par vous ou vos amis. Ce site est pour vous et nous aimerions recevoir vos suggestions. Alors n’hésitez pas à nous faire connaître quel est votre Clip du mois.
Après quatre semaines, le Clip du mois se retrouve dans la section Videoclips.

Endlich August – Das ist Berlin



Dans le domaine publicitaire, il existe plusieurs exemples de publicités cultes. Das ist Berlin, la chanson thème du Berliner Morgenpost, est cependant beaucoup plus que cela. C'est une déclaration d'amour à la capitale allemande, c'est l'hymne non-officiel de la métropole au bord de la Sprée, et enfin et surtout, c’est un bien culturel berlinois. Alors, comment en est-on venu à ce qu’une chanson publicitaire prenne une telle dimension ?

Le Berliner Morgenpost, l’un des quotidiens les plus populaires de la ville, planifiait une nouvelle édition compacte. L’agence Römer Wildberger reçut le mandat de créer une affiche et une publicité filmée pour lancer de façon typique ce nouveau format. Alex Römer, directeur de l’agence, s’écarta cependant de ces directives et prit un chemin inhabituel. Ensemble avec Philipp Geldmacher, ils composèrent les paroles d’une chanson portant sur les multiples façons de vivre Berlin. Puis avec Stephan Moritz de MOKOH Music et le compositeur-interprète Nico Rebscher, Römer fonda le projet musical Endlich August (Enfin août) et il produisit la chanson Das ist Berlin. Pourquoi nommer ce projet Endlich August ?
« Parce que c’est le mois où la ville de Berlin est la plus belle », répond Römer.

Ils produisirent la chanson la nuit avant une importante présentation organisée pour les responsables du Berliner Morgenpost qui jusque-là ignoraient tout du projet. Ils furent immédiatement captivés par la chanson Das ist Berlin et ce, même si le texte de la chanson ne mentionnait jamais le nom du journal. Comme l’explique Römer, délibérément « la chanson ne devait pas avoir le caractère apparent d’une publicité, mais plutôt se prêter à des emplois variés. » Que ce soit à la radio, lors de manifestations, en attente sur un service téléphonique ou lors d’évènements en partenariat.

Sur cette musique, Römer Wildberger, NOYZ R UZ et le réalisateur Tim Stoffel créèrent ensemble un vidéoclip dans lequel les habitants de la ville, célèbres ou inconnus, jeunes ou vieux, vedettes ou citoyens ordinaires, tiennent les rôles principaux. Typiquement berlinois. En ligne, le vidéoclip devint tout de suite viral et il fut projeté dans tous les grands cinémas de la ville. Das ist Berlin réussit rapidement à se faire une place dans la sélection musicale des radios berlinoises, atteignant le Top 6 du palmarès iTunes, et se retrouvant même dans la chorégraphie des meneuses de claques de l’équipe de handball Füchse Berlin. Elle est jouée dans de nombreux évènements à Berlin et dans ses environs, elle est aussi utilisée illicitement par des entreprises comme musique d’attente de leurs services téléphoniques, et elle a remporté plusieurs prix dans les domaines des médias et de la publicité.

Alors comment est-elle devenue une chanson culte ? Probablement, la chanson Das ist Berlin capture-t-elle l’essence même de la capitale. Elle joue avec la diversité de Berlin, avec ses contrastes, avec son impertinence et, en fin de compte, avec le fait qu‘à Berlin rien n’est « l’un ou l’autre », mais beaucoup plus « autant ceci que cela. » En somme, Berlin est la ville où une chanson publicitaire peut devenir un hymne.

Téléchargements

Paroles des chansons (PDF, 58 KB)
Fiche de travail (PDF, 2 MB)