Videoclips


Jan Delay - Für immer und Dich



Il a changé de nom plusieurs fois. Il est connu aussi comme Boba Ffett, Eizi Eiz, Spliff Richard ou…Jan Delay. Il a aussi changé son style musical assez souvent. Il a fait ses débuts dans le hip-hop, a écrit du reggae en allemand et est maintenant très impliqué dans la musique funk. Ce qui n’a cependant pas changé, c’est la voix un peu nasillarde et monotone du chanteur. Au début, celle-ci peut agacer mais à la longue, elle est devenue la signature de Jan Delay sur la scène musicale allemande.

Jan Phillip Eißfeldt, de son vrai nom, a grandi dans une famille d’artistes. Déjà à 5 ans, il dansait sur la musique de Bob Marley et les Ramones et, lorsque sa mère revint d’un voyage à New-York, et qu’elle lui raconta qu’il y a avait là-bas une musique toute nouvelle et excitante appelée ‘’rap’’, Jan sut aussitôt ce qu’il allait faire. Il acheta sa première batterie, des vêtements cool et publia ‘’Hype’’, un fanzine dédié au hip-hop. Pas mal pour un jeune de 13 ans!

Il n’en fallait pas plus pour commencer sa carrière. Avec deux amis, il commença le groupe Absolute Beginnerz, qui se fit connaître à Hambourg et dans la région pour son rap politiquement engagé. En l’an 2000, Jan produisit le premier album reggae contenant des paroles en allemand. Cet album se retrouva au hit-parade de l’Allemagne.

Aujourd’hui, Jan, le caméléon, fait toujours des vagues. Sa devise “Le reggae est mort, vive le funk” l’a amené à produire l’album “Mercedes-Dance” (2006) et trois ans plus tard “Wir Kinder vom Bahnhof Soul”. Ici, le maître du funk allemand présente un mélange unique de musique soul, funk et de pop allemand tout en jouant et en s’appuyant sur la langue allemande. Cet album se retrouva 23ème au chapitre des ventes en Allemagne en 2009.
Sur le même thème

Téléchargements

Paroles des chansons (PDF, 50 KB)
Fiche de travail (PDF, 1,60 MB)