Videoclips


Luxuslärm - Leb deine Träume

Photo: POLTI/LUXUSLÄRM

“Allez-vous encore dans le studio juste pour faire du BRUIT?“ – ‘’Oui, mais de beaux bruits, des bruits de luxe.” Cette conversation entre le batteur Jan et sa grand-mère a conduit cinq musiciens de Iserlohn, une ville de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, à appeler leur groupe Luxuslärm (Bruits de luxe). Et c’est ce qu’ils font de mieux. Depuis leur début en 2006, le groupe a comblé son public allemand avec leurs luxueuses et accrocheuses mélodies pop-rock et un son groove puissant accompagné de paroles chargées d’émotions.

Avant de devenir Luxuslärm, Janine “Jini” Meyer (voix), Jan Zimmer (batterie), David Rempel (clavier), Eugen Urlacher (basse) et Henrik Oberbossel (guitare) jouaient ensemble des reprises sous le nom de "Blue Cinnamon". Lors d’un spectacle, ils rencontrèrent Götz von Sydow qui devint leur producteur. Il les encouragea à écrire leurs propres chansons et en 2006, "Blue Cinnamon" fit un second début sous le nom de Luxuslärm. Ils délaissèrent alors les reprises en anglais pour faire leurs propres compositions en langue allemande.

Avec cette nouvelle identité vint le succès. Leur premier album 1000 km bis zum Meer (1000 km jusqu’à la mer) vendit plus de 30,000 copies et So laut ich kann (Aussi bruyant que possible), leur second album se retrouva #13 au hit-parade des albums allemands – un incroyable succès pour un groupe qui se qualifie d’indie et qui est fier de résister à l’attrait commercial des grands labels.

Lorsqu’ils ne bossent pas sur leur carrière musicale, Luxuslärm investit beaucoup de temps et d’énergie sur leur projet fétiche: la mise en place de leur propre école de musique rock et pop dans leur ville natale d’Iserlohn. Plus de 430 étudiants et étudiantes de 5 à 70 ans sont actuellement inscrits à l’école pour apprendre à jouer un instrument ou à jouer dans un groupe. Malgré leur succès, Luxuslärm n’a aucune intention d’abandonner ce projet: “Peu importe ce qui arrivera à Luxuslärm, nous allons garder l’école et continuer à enseigner. Si un jour, plus personne ne s’instéresse à Luxuslärm, nous aurons toujours l’école.”
Sur le même thème

Téléchargements

Paroles des chansons (PDF, 50 KB)
Fiche de travail (PDF, 2 MB)