Videoclips


Wir sind Helden - Nur ein Wort



Judith Holofernes, la chanteuse principale de Wir sind Helden (Nous sommes des héros) a débuté comme chanteuse folk-rock dans les clubs de Berlin. Mais ayant grandi en écoutant les Sex Pistols, très vite elle s’aperçut que ce n’était pas pour elle: "J’ai toujours su que je voulais un band. Je voulais faire du bruit, de la grosse musique." Son rêve est devenu réalité, en partie au moins. Wir sind Helden a commencé en 2001 au cours d’un programme d’études de musique pop, quand Judith a rencontré les musiciens qui allaient devenir les membres du groupe. Mais la musique upbeat et accrocheuse qu’elle joue maintenant, n’est pas celle dont elle rêvait au début. Les paroles sont intelligentes et poétiques et à moins de comprendre l’allemand, vous perdez la touche magique de ses chansons.

En 2002 Wir sind Helden a percé sur la scène musicale allemande avec la chanson "Guten Tag" (Bonjour!). Celle-ci tourna beaucoup à la radio et même si le groupe n’avait alors signé aucun contrat avec un label, Wir sind Helden fit son propre marketing ‘’à l’ancienne’’, vendant des T-shirts et des autocollants lors de leurs concerts. En 2004, le groupe remporta le prestigieux prix Echo pour le meilleur nouveau groupe sur la scène nationale. Et, en 2005, il reçut le prix “European Border Breakers Award” qui est accordé à l’album européen s’étant le plus vendu dans les autres pays de l’Union européenne.

Wir sind Helden ont fait des concerts à Londres à guichets fermés et ils sont apparus sur le palmarès de iTunes aux États-Unis, un exploit remarquable pour un groupe qui chante en allemand. Judith a maintenant deux enfants (le papa, Pola Roy, celui avec la barbe sur le vidéoclip est l’un des membres du groupe). Elle prit une année sabbatique en 2010 alors que le groupe était en tournée et enregistrait l’album “Bring mich nach Hause” (Take Me Home) prouvant ainsi que le groupe n’avait rien perdu de son énergie créative.
Sur le même thème

Téléchargements

Paroles des chansons (PDF, 50 KB)
Fiche de travail (PDF, 1,41 MB)