Videoclips


Prinz Pi - Drei Kreuze für Deutschland

Photo: Paul Ripke

Prinz Pi fait de la musique pour s’opposer à plein de choses. Mais il veut aussi faire de la musique pour ceux et celles qui, comme lui, ne trouvent leur place nulle part. Cette phrase prise sur son site web, ‘’Pour ces gens qui ne sont pas faits pour cette société bien pensante,’’ résume bien ce qui anime Prinz Pi. Il est à l’opposé du rappeur typique que l’on trouve à Berlin. Prinz Pi n’a pas l’allure gangster, ne sort pas d’un quartier marginalisé et ses paroles ne sont ni sexistes, ni violentes. Il est comme le titre de son dernier album le suggère un ‘’rebelle sans aucune cause’’: rebelle pour aucune raison.

Prinz Pi dont le vrai nom est Friedrich Kautz, est né en 1979. Il a grandi dans une famille de la classe moyenne typique de Berlin. Pendant son adolescence, il a étudié le grec ancien à l’école secondaire et s’est découvert une passion pour les graffitis. Son éducation classique a été l’inspiration pour son pseudonyme de graffiteur : “Porno”. Cet alias est non seulement le mot allemand pour pornographie mais en grec, il signifie également ‘’sale’’. Friedrich a trouvé que ce nom lui convenait bien, puisque comme il le dit : ‘’le geste de vaporiser les murs à quelque chose de salle et d’interdit’’. C’est donc par le biais du graffiti que “Porno” fit son entrée sur la scène du hip-hop. Rapidement, il commença à rapper. Et, comme il avait toujours pensé que les princes étaient mille fois plus cool que les rois, il ajouta le mot “Prinz” à son surnom de graffiteur.

Cependant, plus les succès et la renommée de Friedrich le précédaient, plus son nom devenait problématique. Des éditeurs qui n’avaient aucune idée de la signification en grec de son surnom retournèrent à sa compagnie, sans les ouvrir, des enveloppes contenant son matériel promotionnel. Ils se disaient offensés par le côté soi-disant obscène du nom Prinz Porno. Alors comme “Pi” était aussi un mot grec et qu’il signifiait pour le rappeur à la fois, “le lien vers son éducation classique et un nombre mystique tout à fait cool”, il changea son nom pour Prinz Pi. Ce fut suffisant pour que soudainement il reçoive l’attention d’un nombre croissant de journalistes et d’éditeurs de magazines.

Depuis son premier album en 1998, le rappeur a lancé 14 enregistrements et a collaboré avec plusieurs grands artistes de la scène du hip-hop allemand. Prinz Pi est connu et reconnu pour sa conscience sociale et sa critique de la société dont les paroles de ses chansons se font l’écho. Il n’a pas peur d’aborder des sujets controversés. Sa chanson “Drei Kreuze für Deutschland” (Trois croix pour l’Allemagne) en est un bon exemple. Elle parle de soldats allemands morts durant l’intervention militaire en Afghanistan ou à cause du Syndrome de stress post-traumatique après leur retour à la ‘’vie normale.’’ Prinz Pi est contre toutes les guerres et contre l’implication de l’Allemagne dans des actions militaires. Avec cette chanson, il ne cherche pas à discréditer les soldats qui se battent pour l’Afghanistan mais il veut plutôt montrer sa sympathie pour eux. Cette chanson devrait toucher autant le public allemand que celui du Canada ou des États-Unis.
Sur le même thème

Téléchargements

Paroles des chansons (PDF, 50 KB)
Fiche de travail (PDF, 2 MB)