Videoclips


Samy Deluxe - Poesiealbum

Photo: David Königsmann, EMI Music

Soyons honnête: les gens qui ouvertement se qualifient de génie en affirmant qu’ils n’ont de leçons de recevoir de personne, sont plutôt désagréables. Pire encore, la plupart d’entre-eux sont des exhibitionnistes prétentieux, incapables de répondre aux attentes qu’ils ont suscitées. Avec Samy Deluxe, c’est différent. Se présentant comme le plus grand rappeur que l’Allemagne ait connu, Sammy est tout sauf modeste. Cependant on ne peut que s’enthousiasmer devant son flow de mots et l’éloge sans retenue qu’il fait de lui-même. Pourquoi? Parce que ses dernières 15 années de carrière lui ont donné raison.

Samy Sorge est né à Hambourg en 1977 d’une mère allemande et d’un père soudanais qui a quitté l’Allemagne quand Samy n’avait que deux ans. Il débuta en écoutant les musiques de Michael Jackson, Madonna et George Michael. Puis, Samy se passionna rapidement pour le hip-hop. Depuis, il demeure prisonnier de cette passion.

Après avoir abandonné l’école et le service communautaire, Samy dédia tout son temps et son énergie à la musique. Ses premiers raps furent d’impressionnantes performances d’expression vocale, d’élocution en freestyle et d’intimidantes luttes de rap. Au milieu des années 90, Samy fonda Dynamite Deluxe avec son ami DJ Dynamite. Leur premier enregistrement se retrouva en sixième place du hit-parade. Dynamite Deluxe poursuivit avec trois productions solo et plusieurs heureuses collaborations avec Absolute Beginner et ASD. Toutes se retrouvèrent dans le Top 10 du palmarès en Allemagne. Mieux encore, avec son alter ego “Samsemilia, der Wickeda MC”, Samy Deluxe s’est fait la réputation d’être un génie du freestyle.

Parallèlement à sa carrière musicale, Samy a écrit un livre, dessiné des casquettes pour “New Era” et des chaussures de sport pour “Reebok”. Il a aussi fondé son propre label, “Deluxe Records,” et a fait beaucoup de travail social. En particulier, Samy Deluxe est ambassadeur de la Journée mondiale de la lutte contre le sida et co-fondateur de Crossover e.V., une association qui initie et supporte la rencontre et l’intégration d’ados provenant de divers milieux sociaux et culturels.

Avec “SchwarzWeiß” (NoirBlanc), il a encore une fois démontré que même dix ans après le lancement de son premier disque, il est impossible d’imaginer la scène du hip-hop allemand sans Samy Deluxe. À l’été 2011, son quatrième disque s’est retrouvé #1 au hit-parade dès son lancement. Dans celui-ci, les rythmes audacieux se mêlent au flow implacable mais agréable de ses paroles qui vont bien au-delà de l’univers des drogues, de la violence verbale et du pur auto-encensement.

Pour Samy Deluxe, le hip-hop est un art, un vrai. Son désir est de développer un rap plus mature, un rap qui a de la classe. Ce faisant, il n’est pas de ceux qui garde leur langue dans leur poche et il ne se gêne pas pour affirmer notamment dans sa chanson “Poesiealbum” qu’il demeure “encore et toujours le plus grand poète vivant d’Allemagne’’. Samy Deluxe n’hésite pas à se comparer de manière plutôt audacieuse à d’aussi grands penseurs que Goethe, Schiller, Brecht et Heine. Mais qui oserait blâmer cet acrobate du verbe qui par sa confiance en lui-même a réussi avec passion tout ce qu’il a entrepris?
Sur le même thème

Téléchargements

Paroles des chansons (PDF, 50 KB)
Fiche de travail (PDF, 2,06 MB)