Videoclips


Tim Bendzko - Wenn Worte meine Sprache wären

Photo: Alexander Gnädinger

Des fois il faut être patient pour voir ses rêves se réaliser. Il faut se donner des objectifs et ne rien laisser nous en détourner. Le chanteur et compositeur allemand Tim Bendzko en sait beaucoup sur ce sujet. Âgé de 26 ans, ce Berlinois est l’un des artistes les plus en vue d’Allemagne. Il avait 10 ans lorsqu’il s’était promis de devenir une grande vedette.

“J’ai décidé quand j’étais encore enfant que je deviendrai un musicien très connu et je me suis répété pendant des années que ça allait arriver éventuellement,” raconte Tim. Néanmoins, il ne poursuivit pas son rêve activement très longtemps. Plutôt que de jouer d’un instrument, ce jeune adolescent aux cheveux blonds et frisés s’adonna au soccer comme joueur d’élite. Il suivit un programme de sport-études et joua avec le club 1. FC Union Berlin dans le but de faire une carrière de joueur professionnel. Mais Tim réalisa qu’il était trop sensible pour faire une carrière sportive: "Je pensais trop sur le terrain et je devins un mauvais joueur. J’ai compris que mon futur n’était pas dans le soccer et que il me fallait faire de la musique.”

C’est pourquoi à 16 ans, Tim se mit à jouer de la guitare, commença un groupe et composa ses premières chansons. Mais, au lieu de mettre tous ces efforts dans cette direction, il décida d’attendre et de s’inscrire à l’université en études religieuses afin de mieux comprendre le monde et ses cultures. Il continua cependant à jouer de la musique et en 2009, il gagna une compétition et joua avec “Söhne Mannheims, l’un des meilleurs groupes d’Allemagne à Berlin devant 20,000 personnes.

Puis tout à coup tout se mit à débouler. Tim quitta son travail de commissaire-priseur dans les encans et se consacra uniquement à la musique. “J’avais finalement l’impression que tout était en place,” affirme-t-il. “Les paroles, la musique, mon groupe.” Sony Music le mit sous contrat et son premier single “Nur noch kurz die Welt retten” (“Sauver le monde brièvement”) fut lancé en 2011 et vendit 300,000 copies. Son premier album “Wenn Worte meine Sprache wären” (“Si les mots étaient mon langage”) se retrouva au Top 10 allemand en juillet 2011 et demeure au palmarès depuis. Avec son single du même nom, Tim remporta non seulement le concours ‘’Bundesvision Song Contest“ mais il gagna aussi plus de 5,000 nouveaux fans sur Facebook dans les 10 minutes qui suivirent sa performance à la télévision nationale allemande.

La musique de Tim Bendzko possède un élan mélancolique aussi unique que sa voix expressive et que ses paroles authentiques et poétiques. Le chanteur de 26 ans ne fait aucun compromis comme le montre l’anecdote suivante: une semaine avant que son label commence à produire son album, quelqu’un lui dit que personne ne pourrait comprendre ses paroles parce qu’elles n’étaient pas assez claires. II répondit : "Je compose mes paroles pour que je les comprenne." Elles restèrent dès lors inchangées.

De façon évidente, Tim Bendzko a bien fait tout ce qu’il avait à faire et son succès montre qu’il vaut la peine de savoir attendre le bon moment et de ne jamais abandonner ses rêves et ses idéaux. Laissez-vous inspirer par cette pensée tout en écoutant “Wenn Worte meine Sprache wären”.
Sur le même thème

Téléchargements

Paroles des chansons (PDF, 50 KB)
Fiche de travail (PDF, 1,64 MB)