Videoclips


2raumwohnung - Wir trafen uns in einem Garten



En réalité, Inga Humpe et Tommi Eckart devaient en 2000 juste créer une chanson publicitaire entraînante pour une compagnie de cigarettes de l’Allemagne de l’ouest. Mais le destin allait les amener ailleurs. En effet, des amis les encouragèrent à lancer cette chanson ‘‘Wir trafen uns in einem Garten“ (Nous nous rencontrons dans un jardin) dans le public et après quelques mois seulement leur chanson avait pris la 21ème place du palmarès pop de l’Allemagne. Le groupe ‘’Zweiraumwohnung“ (Deux-pièces) était né.

Ce gros succès fut accueilli comme une surprise par les membres du groupe même si les deux musiciens n’étaient pas de parfaits inconnus sur la scène musicale allemande. Inga Humpe avait déjà fait partie en tant que chanteuse du groupe ‘‘Neonbabies“, l’un des premiers groupes de la nouvelle vague allemande. De plus Inga et sa sœur Anette avaient été chanteuses dans le groupe culte ‘’Ideal“. Quant à Tommi Eckart, avant de devenir membre de’’ Zweiraumwoghnung, il avait composé plusieurs bandes sonores pour le cinéma et la télévision dont celle de la très populaire série télévisée ‘’Tatort“.

Depuis le groupe a produit cinq albums et il est devenu l’un des groupes pop allemands les mieux connus. Il a également réussi à se défaire de l’image de ses débuts alors qu’il était identifié comme étant ‘‘le groupe de la chanson publicitaire sur la cigarette.“ Leur deuxième album ‘‘In wirklich“ (En vrai) parut en 2003 et remporta le Deutschen Tanzpreis remis au meilleur album de l’année. Un autre grand hit musical du groupe fut la chanson ’36 Grad“(36 degrés), idéale pour un été chaud. En 2005, ‘’Zweiraumwohnung“ fut honoré comme le meilleur duo de la scène pop allemande. Entre temps, le groupe avait lancé son propre label musical sous le nom de ‘‘Es klingt“ dans le but de soutenir les jeunes artistes. ‘‘Es klingt“ est aujourd’hui aussi connu que le groupe ’Zweiraumwohnung“ lui-même.
Sur le même thème

Téléchargements

Paroles des chansons (PDF, 50 KB)
Fiche de travail (PDF, 872 KB)