Yaoundé

Yaoundé

Black Alice ©

BLACK ALICE

Malongte Ndombi Alice Grâce, alias Black Alice ou simplement BlacK A, est une slameuse originaire de la région du Littoral. Née le 17 Janvier 1994 à Bafoussam, cette amoureuse de l'art a découvert le slam en avril 2012. Etudiante à l'université catholique, Niveau licence et option Droits de l'Homme, cette humaniste dans l'âme se donne pour objectif, dans ses textes engagés, de défendre la cause de ceux qui sont opprimés par le "système". Plusieurs scènes lui ont déjà permis de mettre en exergue ses talents : le collectif Ongola Slam Café, la fête de la musique à l’IFC (juin 2012), le salon du livre de Yaoundé (octobre 2012), le concours de la Francophonie "Dis-moi dix mots" (avril 2013).
Black Alice sur Facebook

©

DANIELLE ORLEANNE

Abah Mvongo Clémence Danielle, plus connu sous le nom de Danielle Oléane, poursuit des études en sciences politiques. Elle fait de la poésie depuis 2004 et du slam depuis 2011, de caractère assez réservée, elle utilise sa passion pour la littérature comme moyen “expression et de sensibilisation” car elle croit en la force de mots.
Danielle sur Facebook

Etienne Eben ©

ETIENNE EBEN

Né le 11 Septembre 1977 en France, Etienne Romeo Magloire Eben Essian est un artiste chanteur et comédien. En novembre 1998, il suit une formation au Centre d'Apprentissage Théâtral de Yaounde, (créé par le comédien Daniel Ndo) pendant un an. En 2001, il intègre la Compagnie Théâtrale DIBEN (de France Ngo Mbock). En Mars 2006, Etienne obtient le troisième prix en chanson des Cabarets Francophones organisé par le chansonnier Donny Elwood. En 2007 il obtient au sein de la Compagnie Théâtrale DIBEN, le premier prix de théâtre avec une sitcom intitulée Y-a des Gens qui est Cons qui sera plus tard diffusée sur TV5. Il y interprète divers rôles. En 2011, Il cofonde le groupe Pa2nem, et se lance dans le slam qui deviendra pour lui une nouvelle forme d'expression.
Etienne sur Facebook

©

LE CHARLY

Wassing Charles, alias Le Charly, né le 22 décembre 1990 à Koutaba au Cameroun. Il est originaire de l’extrême nord du pays. Inconsciemment et très tôt il se découvre une habileté dans l'art de parler. Plus tard, il souhaitera créer une nouvelle forme d’oralité et se rendra compte que cela existe déjà: le slam. C’est à travers les scènes organisées par les brasseries du Cameroun, les mariages, les anniversaires et les tournées inter établissements qu'il se crée une identité artistique: Le Charly « petit garçon d’Afrique ». Il a côtoyé des groupes de chant (YUM (2011), des groupes de rap (RED ZONE 2008-2010) et rejoint en 2012 le collectif de slameurs : Ongola Slam Café de l'Institut Français. Rapidement il y devient le plus jeune responsable d'atelier. Par ailleurs, il est étudiant à l’université de Yaoundé I en sciences de la terre et de l'univers. Il programme pour les prochaines années un recueil de slam et un single slam. Il veut s'affirmer comme étant un griot des temps modernes.
Le Charly sur Facebook

Lydol ©

LYDOL

Lydol (anagramme de Dolly), de son vrai nom Nwafo Dolly Sorel, naît le 15 septembre 1994 au Cameroun dans la ville de Yaoundé. Dès la maternelle, elle fait preuve d'éveil et participe de manière récurrente aux activités culturelles. A présent elle étudie les Sciences économiques à l'Université de Yaoundé II. En 2009, elle participe à la compétition "Challenge Vacances" dans la catégorie karaoké jusqu'en demi-finale. L’année suivante elle opte pour la catégorie Slam et finit lauréate nationale. C’est le début d'un amour particulier pour cette discipline. Lydol multiplie les scènes d'abord dans son établissement (Collège de la Retraite) puis dans quelques cabarets et salles de spectacle de la place: Urban village, la Tanière , Centre Culturel Français. En mai 2013, elle est sacrée lauréate de la 1ère édition de "Ressort Jeunes Talents" organisée par le Cente Culturel Francis Bebey. Membre de "La phraz Slam" depuis juillet 2010, et d' "Ongola Slam Café", Lydol est fan de musique, de théâtre et de football. La plume particulièrement mélancolique, elle aime le travail en groupe et est dotée d'une force de proposition et d'innovation. Ses couleurs sont le rouge et le noir.
Lydol sur Facebook

Marah M ©

MARAH M

Marah M. de son vrai nom Tchondo Ngana Steve Roland martial est né à Douala le 22 septembre 1992. Il est originaire du centre Cameroun dans un petit village nommé Edzendouan. En 2000 il se lance dans le rap et le chant et se révèle être un artiste talentueux qui n'a besoin que d'encadrement pour faire exploser son génie. Passionné des arts et de la littérature, quelques années plus tard il finit par s'inscrire à l’IFA (l'Institut de Formation Artistique de Mbalmayo) où il étudie les arts plastiques, option céramique et côtoie simultanément les différents collectifs de slam de Yaoundé (La phraz slam, la caserne d'Ali Bavard, Ongola Slam Café). A l'issu de sa formation, il décide de s'affirmer comme slameur. Son slam est une peinture objective de la société et l'harmonie musicale qui en découle n'est que la conséquence de ses influences rap et chant.
Marah sur Facebook

Penko ©

PENKO

Né le 16 janvier 1986, Penko, de son vrai nom Enowkpen Nkonghoetaka, est un poète, artiste musicien et écrivain camerounais connu pour la puissance poétique de ses textes et la créativité qui marque sa plume. Titulaire d’une licence en sciences politiques, il est actuellement responsable de la communication à Khal!land (un espace consacré à l’art). Sa poésie puise son inspiration de la rue et ses textes sont basés sur des évènements du quotidien et les maux qui entravent le progrès du monde en général et de l’Afrique en particulier. Penko fait de la poésie depuis plus de 10 ans. Il est également engagé dans le monde de la musique et a monté tout récemment, en 2012, le « Fam Project », une plateforme pour la promotion de jeunes artistes en herbe comme lui. La première des plus importantes de ses prestations sur scène fut en novembre 2012 alors qu’il participait à un spectacle pluridisciplinaire au Goethe-Institut Kamerun.
Penko sur Facebook

©

r 'N

Rodrigue Ndzana, plus connu sous ses initiales r’N, naît le 29 novembre 1982 à Douala (Cameroun). L’artiste, qui vient du milieu du livre, découvre le monde fabuleux de l’art oratoire en 2010, au sein d’un mouvement dénommé La Phraz Slam. Le succès arrive presque spontanément par un prix, celui de Lauréat du Coca-Cola Slam Academy. Puis il fonde la même année le N’da Slam, un groupe d’artistes rassemblés autour de la pratique et la promotion du slam, ainsi que l'amélioration de la condition des slameurs. r’N revient en 2013 avec une mix tape de cinq titres qui commencent à faire parler de lui et des autres auteurs. Après avoir publié son premier ouvrage, "Je t’aime en splash" aux éditions l’Harmattan en 2009, l’auteur est aujourd’hui titulaire de plusieurs manuscrits et envisage une nouvelle parution en 2013. r’N se produit régulièrement sur la scène Slam, afin de faire vivre sa poésie et la partager avec un large public. Parallèlement, il conduit des ateliers de Slam ainsi que plusieurs autres activités autour de cet art. Il s’agit notamment de prêter main forte à différents mouvements ainsi de faire vivre le sien, le N’da slam. L'artiste prépare également un album, dont il vient de terminer le mixage de quelques titres.
r 'N sur Facebook

Sentury ©

SENTURY

Mufor Eric Atangana alias Sentury Yob est né en 1988. Il est à la fois poète, rappeur, écrivain, photographe et concepteur graphique qui travaille à plein temps à KHAL!LAND. Son art se définit tel un mélange de sons, de poésie et de photographie associés à un récit potentiellement doté d’un début et d’une fin. En 2009, il participait à un spectacle audiovisuel au Goethe-Institut au sein du Khaliland Crew (formé de Em’kal, Nitayanday Bramachari, Divin William, Alima, et Stone Karim Mohamad), sous le thème « The Sun Is the Moon Revisited ». Entre 2011 et 2012, il a fait partie, au Khal!shrine, de l’équipe organisatrice de l’évènement 180min at the Shrine, qui se veut un évènement de slam organisé tous les trois à six mois. En 2012, il était membre de l’équipe qui a présenté le spectacle Liquefied au Goethe-Institut.
Sentury sur Facebook

Stone ©

STONE

Le slameur et photographe Stone Karim Mohamad, de son vrai nom Romuald Mbassi, est né le 11 novembre 1987 à Avebe, un village à la frontière Cameroun-Gabon. Dès sa tendre enfance, à six ans précisément, il développe un intérêt particulier pour la musique et commence à jouer du piano. Peu après, il se mettra à écrire des récits et, en 2005, se verra décerné le Prix de la meilleure nouvelle par le CREPLA. Deux ans plus tard, il fonde le collectif de slameurs « La Phraz Slam » et commence à organiser des ateliers au Cameroun et dans quelques autres pays africains. Par ailleurs, il se lance dans la photographie et depuis lors, il donne des spectacles et fait des expositions au Cameroun et à l’étranger. Stone Karim Mohamad est titulaire d’une licence en arts su spectacle obtenue à l’université de Yaoundé I. Tout récemment, il a participé à des évènements de photographie et de slam en Haïti et au Sénégal. Il a également été artiste résident à Petit Pierre à Dakar en 2011.
Stone sur Facebook

Black Alice Danielle Orleanne Etienne Eben Le Charly Lydol

Marah M Penko r 'N Sentury Stone