Tous les endroits

Tous les endroits

Spoken Word en Côte d’Ivoire

Dans une Côte d’Ivoire, à l’image de l’Afrique en général, marquée par l’oralité, le meilleur moyen de transmettre un savoir, de se faire entendre et comprendre est de donner de la voix. Et les grandes épopées de son histoire, ses grandes traditions circulent de génération en génération, de grand-père à père (ou de grand-mère à mère), de père à fils (de mère à fille), par la tradition orale. Dans les villages, la nuit tombée, autour d’un bois de feu, les aînés réunissent les plus jeunes, pour leur faire le récit des périples de leurs ancêtres, ou de grandes figures de leur histoire. En savoir plus...

    Le Spoken Word est arrivé à Bamako

    Le Spoken word en tant que tel est un concept mal connu sous nos cieux. Mais en réalité de nombreux jeunes artistes le pratiquent sans le savoir. C’est le cas par exemple des humoristes de la compagnie « Yèlèbougou » ou encore les nombreux groupes de slam ou de hip hop qui pullulent à travers différentes villes du Mali. Ils sont les héritiers d’une vieille tradition de conteurs en Afrique de l’ouest, particulièrement du Mali où Djéli Baba Sissoko dont les contes du mardi soir sur la Radio Mali ont émerveillé toutes les générations d’Afrique de l’Ouest de l’indépendance (1960) jusqu’au début des années 1990. A sa mort, son fils Souleymane Sissoko a pris la relève avec également beaucoup de talents. En savoir plus...

      Des poètes sophistiqués – le Spoken word à Kampala

      Selon le dictionnaire Oxford, l'origine du mot sophistiqué vient du latin médiéval, sophisticatus, qui signifie «modifié». Pour être sophistiqué cela implique donc une certaine influence des expressions culturelles autres que celles qui sont familières, cela touche la langue, les mots en particulier. Les artistes du Spoken word sont connus sur le circuit de la poésie de Kampala pour leurs approches idiosyncrasiques, qui combinent les aspects personnels et étrangers. Il est devenu évident qu'une telle sophistication intrépide détient un certain pouvoir sur la société. En savoir plus...

        La scène du spoken word en Angola: Les mots de chair du Luanda de fer au micro ouvert

        L’apparition du Spoken Word sur le territoire du Kwanza a ses responsables, tel Lukeny Bamba Fortunato, organisateur du premier festival de spoken word en Angola. Rappeur et organisateur d’événements culturels, Lukeny s’est engagé à faire de ce style une constante hebdomadaire, de l’agenda culturel, encore trop pauvre, de Luanda. Les idées du rappeur ont mûri, alors qu’il vivait au sud des États-Unis. Il y était en contact avec de jeunes universitaires qui faisaient du spoken word et a commencé à participer à des sessions de slam poetry. En savoir plus...

          La scène du spoken word au Cameroun: de la poésie à la poétographie

          Black Alice ©Black Alice © L’évolution du spoken word au Cameroun s’est déroulée sans couverture médiatique et il est évident que, pour un large public, il reste inconnu, en dépit des activités des collectifs et des instituts comme, entre autres, la Phraz Slam, l’Institut français, le KIF's Poetry Café, Ali Bavard, l’Ongola Slam Café, le Koubalanta (Boudorium Prod), le Goethe-Institut, le FIIAA et le Centre culturel Francis Bebey où des artistes de spoken word ont évolué et se produisent sur scène en français, en anglais et en pidgin depuis des années. En savoir plus...

            Le slam poésie à Madagascar

            Tony © Photo: Dimbiniaina AndriamipahaTony © Photo: Dimbiniaina AndriamipahaDepuis bientôt dix ans maintenant, des Malagasy contemporains emboîtent le pas des grands orateurs traditionnels, dans une autre forme d’art oratoire qui secoue autant par les mots que par les expressions. Un peu partout dans le pays, des jeunes pour la plupart, frappent de par leurs plumes et de par leurs voix. Hésitants au début, ces poètes slameurs prennent de l'assurance au fur et à mesure des prestations. Sans doute conscient du fait que la diversité est une richesse, force est de constater que les poètes issus de divers milieux s'ouvrent de plus en plus au dialogue et aux échanges. En savoir plus...

              Spoken Word en Afrique du Sud: De la voix du protêt jusqu’au mouvement de jeunesse

              Siza Nkosi © Goethe-Institut. Foto: Masimba SasaSiza Nkosi © Goethe-Institut. Photo: Masimba SasaÀ l’heure actuelle, les jeunes d’Afrique du Sud sont en train de réinventer l’art de la poésie, suivant les pas de ceux qui ont magnifié la scène et le papier avant eux. À travers le pays, dans les communautés, les écoles, les églises et les universités, des gens amoureux de la littérature et des arts de la scène (du théâtre) s’unissent pour marquer le patrimoine artistique de l’Afrique du Sud de leur empreinte. Ce patrimoine a plusieurs décennies d’âge, mais peut faire remonter l’origine de la poésie slam à l’époque de l’Apartheid, lorsque les gens se servaient de la poésie contestataire pour exprimer leur colère contre le système. En savoir plus...