Lukas Bärfuss

    Cent jours

    Lukas Bärfuss
    Göttingen: Wallstein Verlag, 2008
    197 S.
    ISBN 978-3-8353-0271-6
    Livre de poche: btb Verlag, 2010

    Rwanda, 1990: Le coopérant suisse David Hohl arrive plein d'idéaux dans un pays ordonné, la "Suisse de l'Afrique". Mais il est dès le départ dégrisé dans son idéalisme. Son travail consiste en une activité bureaucratique peu valorisante; des projets de développement douteux de la Direction suisse du Développement et de la Coopération soutiennent un régime dictatorial. Dans la capitale Kigali, un bled ennuyeux, seul le chaos éclate lorsque le Pape tient un discours au stade. Hohl est presque écrasé par la foule. A l'hôpital, il retrouve Agathe, dont il avait déjà fait la connaissance à l'aéroport de Bruxelles. Une histoire d'amour torride commence. Puis les rebelles Tutsi se mettent en marche et le génocide s'annonce. Agathe, une Hutue, est infectée idéologiquement; Hohl constate avec effarement que cela renforce son désir sexuel.

    En 1994, lorsque les tueries commencent, les coopérants quittent le pays. Hohl décide spontanément de rester et se cache dans sa maison. Son jardinier y stocke du butin mais s'occupe de lui en le ravitaillant, jusqu'à ce que Hohl remarque qu'il fait partie des tueurs et qu'il le chasse. Hohl est à moitié mort de soif lorsque des milices hutues s'installent dans son jardin et lui donnen t de l'eau et de la nourriture. Lorsque les rebelles sont aux portes de Kigali, le jardinier est tué par les milices. Hohl n'empêche pas cet acte bien qu'il eût pu le faire. Il s'enfuit avec les Hutus pour le Congo. Dans les camps de réfugié, ce sont les maires qui avaient ordonné les tueries qui organisent maintenant la vie dans les camps. Hohl distribue lui aussi des produits de l'aide humanitaire aux tueurs. Lorsqu'il apprend qu'Agathe, devenue entre-temps une meneuse des bandes de tueurs, se trouve à Goma, il se procure de l'argent par la corruption pour aller la rejoindre. A Goma, Agathe meurt du choléra sous ses yeux.

    Bärfuss, Lukas: Hundert Tage (Cent jours)

    Raconter un génocide est une entreprise tout aussi hasardeuse que faire une critique politique dans un roman. Lukas Bärfuss ose les deux choses.En savoir plus ...