Stefanie Gercke

    Je rentre en Afrique

    Stefanie Gercke
    München: Knaur, 1998
    460 S.
    ISBN 3-426-66031-8
    (Version originale livre de poche)

    Henrietta, une jeune Allemande de 20 ans, est amoureuse de David, fils d'un diplomate africain. Pour empêcher cette liaison entre leur fille et ce jeune Africain, les parents d'Henrietta décident de l'envoyer séjourner en Afrique du Sud auprès de son oncle Hans. Si la décision des parents d'Henrietta revêt pour eux un caractère correctionnel et punitif, elle comble de joie leur fille qui a toujours rêvé d'un retour en Afrique, sa terre natale.

    Mais le rêve africain d'Henrietta va progressivement se transformer en cauchemar. Ce n'est pas l'Afrique de ses rêves qu'elle découvre, mais une Afrique raciste où le système de l'Apartheid transforme les Sud-Africains blancs et noirs en loups les uns contre les autres. Dès son premier contact avec l'Afrique du Sud, la jeune femme se sent interpellée par l'injustice que vivent des millions de Noirs. Elle se rend en même temps compte du caractère massif et envahissant du système de l'Apartheid qui étend ses tentacules partout.

    Henrietta refuse malgré tout de se compromettre et de faire comme tous les autres Blancs. Elle est traquée à la fois par ses proches parents (Gertrude, Carla…) et par le régime policier sud-africain qui la soupçonne de connivence avec un "activiste" de l'ANC nommé Cuba Mkize. Huit ans après son arrivée en Afrique du Sud, elle parvient de justesse à passer entre les mailles des filets de la police sud-africaine et à regagner Genève où son époux Ian, sorti aussi clandestinement du pays, la rejoint.

    Stefanie Gercke: Ich kehre zurück nach Afrika
    (Je rentre en Afrique)

    Ce roman autobiographique est en fait le regard critique d'une Allemande sur la société sud-africaine des années 60, à l'apogée du système de l'Apartheid.En savoir plus ...