Musique

Hot Schrott

Le film "Hot Schrott" présente un orchestre quelque peu insolite. Ses membres sont des jeunes de Hambourg, issus de familles socialement défavorisées. Hot Schrott constitue un projet de la fondation hambourgeoise pour les citoyens (Bürgerstiftung) et a pour objectif d’empêcher les jeunes de glisser sur la pente de la drogue et de la violence. Des prises de vue de Osdorf, quartier sensible de Hambourg, mettent en exergue le cadre de vie de ces jeunes. La contribution en question est complétée par des interviews avec les jeunes, le responsable du groupe ainsi qu’avec l’initiateur de la fondation hambourgeoise des citoyens.

Sie benötigen den Flashplayer , um dieses Video zu sehen

Download SymbolTexte du film (PDF, 24 KB)

L’orchestre "Hot Schrott" est constitué de 10 jeunes âgés de 15 à 18 ans et venant de Osdorfer Born, quartier de Hambourg réputé sensible. On y retrouve des gens de différentes origines ethniques, et de couches sociales défavorisées. L’alcool et le chômage marquent le plus souvent leur quotidien et il n’est pas rare que l’encadrement des enfants soit insuffisant.

Les jeunes se retrouvent tous les mardis et jeudis pour faire de la musique, plus particulièrement pour battre du tambour sous la direction du musicien Christian von Richthofen. "Hot Schrott" est en effet un orchestre exclusivement à percussion. Le clou de l’histoire est que les membres de l’orchestre en question on récupéré tous les "instruments" dans les décharges publiques puis, aidés par leur chef, les ont réparés et transformés en instruments à percussion en parfait état de marche. C’est ainsi, par exemple, qu’un escabeau en aluminium est devenu un carillon de fer-blanc tandis que la vieille poubelle en plastique se transformait en grosse caisse. D’anciennes plaques d’immatriculation, des bouteilles plastique vides et des cartons de poudre à lessive ont été installés dans des caddys au rebus et de telle sorte qu’ils imitent le son d’une batterie complète. Les jeunes tourbillonnent avec des manches à balais, des cuillères et des brosses. Ils ont engrangé leurs premiers succès avec leurs prestations lors de fêtes de quartiers, dans la grande salle d’apparat de la mairie de Hambourg ainsi que dans la "Fabrik", endroit légendaire de cette ville. "Hot Schrott" a récemment assuré avec succès le fond musical du classique parmi les classiques du cinéma muet "Le cuirassé Potemkine", dans un grand cinéma de Hambourg.

Hot Schrott a été créé en 1999 et constitue le premier projet de la fondation hambourgeoise pour les citoyens. Cette initiative, déclarée d’utilité publique, essaie de préserver les jeunes du gouffre de la drogue et de la violence.

La fondation a élaboré entre-temps un certain nombre d’autres projets, comme par exemple :"Le sport contre la violence" ou encore "Musica Altonale", qui offre aux enfants et aux jeunes des cours de musique gratuits sur des instruments classiques.

Par le biais de la mise en place de parlements pour la jeunesse, la fondation accompagne des jeunes gens dans leur prise en charge de responsabilités politiques.

Créée il y a 4 ans, la fondation hambourgeoise se concentre surtout sur les projets visant la jeunesse issue de milieux sociaux sensibles, la prévention contre la violence et l’apprentissage de comportements répondant aux critères démocratiques régissant notre société.

Les fondations créées par et pour les citoyens constituent en Allemagne une forme relativement récente (depuis 1996) d’organisations reconnues d’utilité publique. Leur financement est assuré exclusivement par des dons privés, ce qui leur permet d’être indépendantes et elles poursuivent des objectifs d’ordre essentiellement caritatif.

Elles reproduisent l’exemple des "community foundations" existant depuis longtemps déjà aux Etats-Unis.
Goethe-Institut e. V. 2004
Sur le même thème

Musique électronique allemande

Tendances d´aujourd´hui et évolutions essentielles des dernières années. Liens vers les clubs, les festivals, sélection d´activités du Goethe-Institut