René Pollesch

Heidi Hoh arbeitet hier nicht mehr ("Heidi Hoh ne travaille plus ici")

La suite de Heidi Hoh. Dans des circonstances devenues difficiles, le personnage-titre repense ses conditions de travail devant son ordinateur, chez elle, et l'identité que lui a plaquée un système capitaliste pris de folie. Avec son ordinateur portable, coincée dans des situations qu'elle refuse, Heidi Hoh s'est lancée dans une quête passionnée d'un espace de réalité: "JE NE VEUX PLUS MENER CETTE VIE! J'aimerais être une marionnette qui ne laisse rien échapper, qui ne laisse rien échapper dans sa vie dont on a décrypté le code génétique. Je ne veux tout simplement plus rien laisser échapper dans une vie qui est celle de je ne sais qui, et pas la mienne. ... JE NE LE SUPPORTE PLUS! Je ne le tolère plus! Je n'en peux plus! JE N'EN PEUX PLUS!"
(Rowohlt Theater Verlag)

Sur la pièce:

Peut-être René Pollesch est-il le dernier anticapitaliste du théâtre. Mais peut-être est-il aussi le premier à mettre en scène de manière crédible les souffrances des employés de l'ère technologique postmoderne. Avec des pièces comme "Heidi Hoh ne travaille plus ici" ou "Femmes sous influence", il a réussi ce qui manque à d'autres mises en scène allemandes: une critique artistique de la mondialisation.
(taz Magazin, 15 septembre 2001, KÜP)

"Heidi Hoh ne travaille plus ici." - "Elle ne travaille plus chez elle." "Mais tu pourrais créer des conditions, chez toi où sur ton lieu de travail, qui ne transformeraient pas ta vie en cette idée démentielle selon laquelle il y aurait quelque part ailleurs une vie qui mérite d'être vécue." "Parce que ça, justement, ça n'existe pas!" "Heidi Hoh ne travaille plus ici" se penche sur le mélange des domaines du travail et du domicile, lorsqu'on organise le domaine domestique en atelier, au service d'une entreprise. Désormais, le domicile n'est plus un lieu aimable, et Heidi Hoh n'y vit plus non plus: elle mène une vie de partisane, télé-travailleuse sans domicile fixe, capable de brancher son ordinateur portable n'importe où.
(DeutschlandRadioBerlin)

"Heidi Hoh ne travaille plus ici" parle de la télé-travailleuse Heidi Hoh et de ses collègues. Son entreprise se trouve sur Internet, mais son poste de travail est chez elle, devant l'ordinateur. Qu'est-ce que le monde intérieur, qu'est-ce que le monde extérieur? Qu'est-ce qui est privé, qu'est-ce qui est public? Tous les systèmes d'orientation traditionnels ont cessé de fonctionner. D'une manière générale, la vie à l'ère de la globalisation semble être prise dans un flot indistinct. Pour se défendre, il ne reste aux femmes que l'hystérie et la force des mots. Mais que signifie ici le mot "que"? Pollesch en tire du théâtre fascinant. Une terreur psychédélique dialoguée, un cri musical.
(Tom Peuckert, Tagesspiegel online, 2 mars 2002)

Données techniques

Première Podewil, Berlin (en coproduction avec le théâtre de Lucerne, mai 2000)
Mise en scène René Pollesch
Personnel 3 F, décor au sol
Droits Rowohlt Theater Verlag
Hamburger Str. 17
21465 Reinbek
Tel. +49 40 7272270
Fax +49 40 7272276
theater@rowohlt.de
Traductions Bibliothèque théâtrale