René Pollesch

René Pollesch - © Thomas Aurin
© Thomas Aurin

René Pollesch, né en 1962 à Friedberg (Hesse), a fait entre 1983 et 1989 des études de sciences théâtrales appliquées à Giessen, auprès d'Andrzej Wirth et Hans-Thies Lehmann. Il a réalisé des projets scéniques avec les professeurs invités Heiner Müller, George Tabori, John Jesurun, etc. En 1996, bourse de travail au Royal Court Theatre de Londres, avec séminaires auprès de Harold Pinter, Caryl Churchill, etc. Pendant la saison 1999-2000, il a été auteur résident au théâtre de Lucerne, à l'automne 2000 auteur résident au Deutsches Schauspielhaus de Hambourg. Depuis la saison 2001-2002, Pollesch établit le programme du Prater de la Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz à Berlin.

Prix et distinctions:

  • 2012 Invitation au Berliner Theatertreffen (Rencontres théâtrales de Berlin) et aux Mülheimer Theatertagen (Journées théâtrales de Mülheim) avec "Kill Your Darlings ! Streets of Berladelphia"
  • 2007 Prix Nestroy du théâtre pour Das purpurne Muttermal
    «La tache de naissance pourpre»
  • Invitation aux Journées théâtrales de Mülheim en 2002
  • Prix de dramaturgie de Mülheim en 2001
  • Bourse de l'Académie du Château Solitude à Stuttgart, en 1997

    Theatre Library - Translations

    Translated plays by René Pollesch in the Theatre Library

    Pièces de théâtre

    Gasoline Billen

    The crisis begins with us ourselves. With the insolent gaze of the Other in the mirror, which makes plain that not inwardness but rather the external is what counts, and that the always traumatic experience of love can be endured only as long as we manage to remain strange to one another. En savoir plus ...

    Kill your Darlings ! Streets of Berladelphia

    Cela fait depuis le début des années 1990 que René Pollesch parle dans ses pièces de l’amour au temps du capitalisme. Il le fait en emballant ses théories sociales dans des tirades monologiques criées, des décors scéniques à la soap-opéra, des incrustations vidéo enregistrées en direct et des costumes trash scintillants.En savoir plus ...

    Ich schau dir in die Augen, gesellschaftlicher Verblendungszusammenhang (« Je te regarde dans les yeux, lien d’éblouissement social »)

    René Pollesch a développé cette soirée théâtrale sous forme d’un monologue pour et avec le comédien Fabian Hinrichs ; le titre est emprunté à un colloque de 2001 qui traitait à l’université de Francfort de textes consacrés à « la constitution du sujet et la production de l’idéologie » (parus au Ventil Verlag). En savoir plus ...

    Fantasma

    Fantasma est une pièce consacrée au vécu, à la nostalgie et aux douleurs que causent encore des situations révolues. C'est seulement au moment où le communisme chinois est remplacé par le capitalisme qu'il prend des contours et que l'on peut, en son absence, en faire l'expérience concrète.En savoir plus ...

    Cappuccetto Rosso

    Dans la pièce Cappuccetto Rosso (le petit chaperon rouge), créée en 2005 au Festival de Salzbourg, René Pollesch laisse une fois de plus ses comédiens expérimentés de la Volksbühne de Berlin (Sophie Rois, Christine Gross, Caroline Peters, Volker Spengler), dont l’identité personnelle dans la vie réelle est indissociable de leur rôle, ou plus exactement de leur existence dans la pièce, réfléchir aux différents aspects de la représentation, qu’il s’agisse du quotidien ou du traitement du passé. En savoir plus ...

    Prater-Saga, 1-5en

    "1000 Dämonen wünschen Dir den Tod" (i.e."1.000 Demons Want Your Death")
    "Twopence-Twopence und die Voodoothek (i.e. "Twopence-Twopence and the Voodootheque"
    "In diesem Kiez ist der Teufel eine Goldmine"
    (i.e."The Devil's a Goldmine in this quarter")
    "Diabolo - Schade, dass er der Teufel ist" (i.e. "Diablo - a Shame He's the Devil")
    "Die Magie der Verzweiflung" (i.e."The Magic of Desperation")

    René Pollesch’s social satire and theatrical soap opera “Prater-Saga, 1-5” consists of five evenings of theatre, a set of loosely interconnected plays in which he discusses a series of variations on the central themes that come up in his social criticism again and again – globalisation, capitalism and the human being as a commodity or a free individual.En savoir plus ...

    Pablo in der Plusfiliale ("Pablo dans la filiale plus")

    Pablo dans la filiale plus, de René Pollesch, est une telenovela à l'esthétique de clip, entre le trash et la théorie, le langage du Web et celui de la pub, qui se présente avec les couleurs criardes et rétro des années soixante-dix et se laisse recouvrir ses surfaces textuelles par leurs sons mélodiques. Pas d'action, pas de sujets, pas d'offres d'identification.En savoir plus ...

    Prater Trilogie: "Stadt als Beute" / "Insourcing des Zuhause. Menschen in Scheiß-Hotels" / "Sex" (La ville comme proie / Insourcing du domicile - humains dans des hôtels de merde / Sexe )


    Stadt als Beute après spaceLab applique à l'organisme humain la conversion d'aires urbaines superflues et leur activation comme terrains immobiliers lucratifs.
    Insourcing des Zuhause. Menschen in Scheiss-Hotels est fondé sur une trame de Renate Lorenz, Brigitta Kuster et Pauline Boudry, qui ont loué dans un hôtel un appartement avec bureau et suite, un "Boardinghouse", que l'on présente comme le "chez soi à l'hôtel".
    "Le sexe, qu'est-ce que ça peut bien être? Qu'est-ce que ça veut dire: SEXE! D'une certaine manière, seuls les hommes semble le savoir.En savoir plus ...

    Heidi Hoh arbeitet hier nicht mehr ("Heidi Hoh ne travaille plus ici")

    La suite de Heidi Hoh. Dans des circonstances devenues difficiles, le personnage-titre repense ses conditions de travail devant son ordinateur, chez elle, et l'identité que lui a plaquée un système capitaliste pris de folie. Avec son ordinateur portable, coincée dans des situations qu'elle refuse, Heidi Hoh s'est lancée dans une quête passionnée d'un espace de réalité: "JE NE VEUX PLUS MENER CETTE VIE!En savoir plus ...

    List of works – Selection

    • Macht es für euch ! (« Faites-le pour vous ! »)
      Création 2012, Schauspielhaus de Zurich
    • Neues vom Dauerzustand (« Du nouveau à propos de l'état permanent »)
      Création 2012, Deutsches Schauspielhaus de Hambourg
    • Eure ganz großen Themen sind weg ! (« Tous vos grands sujets ont fichu le camp ! »)
      Création 2012, Kammerspiele de Munich
    • Wir sind schon gut genug (« Nous sommes déjà assez bons »)
      Création 2012, Schauspiel de Francfort
    • Kill Your Darlings ! - Streets of Berladelphia
      Création 2012, Volksbühne-am-Rosa-Luxemburg-Platz, Berlin
      Invitation aux rencontres théâtrales de Berlin
    • Die Liebe zum Nochniedagewesenen (« L'amour pour ce qui n'a encore jamais existé »)
      Création 2011, Akademietheater, Vienne
    • Die Kunst war viel populärer, als ihr noch keine Künstler wart (« L'art était beaucoup plus populaire lorsque vous n'étiez pas encore des artistes »)
      Création 2011, Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz, Berlin
    • Was immer du machst, mach es nicht selbst (« Quoi que tu fasses, ne le fais pas toi-même »)
      Création 2011, Théâtre de Fribourg
    • Schmeiss dein Ego weg ! (« Bazarde ton égo ! »)
      Création 2011, Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz, Berlin
    • XY Beat
      Création 2010, Kammerspiele de Munich
    • Sozialistische Schauspieler sind schwerer von der Idee eines Regisseurs zu überzeugen (« Il est plus difficile d'inculquer aux comédiens socialistes l'idée d'un metteur en scène »)
      Création 2010, Schauspiel Frankfurt
    • Drei Western (« Trois westerns »)
      Création 2010, Staatstheater de Stuttgart
    • Der perfekte Tag. Ruhrtrilogie 3 (« Le jour parfait. Trilogie de la Ruhr 3 »)
      Création 2010, Ringlokschuppen, Mülheim, coproduction avec la Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz, Berlin
    • Peking Opel
      Création 2010, Burgtheater de Vienne
      D'après Christa Winsloe, Mädchen in Uniform (« Jeunes filles en uniforme »)
      Création 2010, Deutsches Schauspielhaus de Hambourg
    • Ich schau dir in die Augen, gesellschaftlicher Verblendungszusammenhang (« Je te regarde dans les yeux, contexte d'aveuglement social »)
      Création 2010, Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz de Berlin
    • Calvinismus Klein (« Calvinisme Petit »)
      Création 2009, Schauspielhaus Zürich
    • Cinecittà Aperta
      Création 2009, Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz de Berlin (Prater)
    • JFK
      Création 2009, Thalia Theater de Hambourg
    • Wenn die Schauspieler mal einen freien Abend haben wollen, übernimmt Hedley Lamarr (« Quand les comédiens veulent avoir une soirée de libre, c'est Hedley Lamarr qui assure »)
      Création 2008, Staatstheater de Stuttgart
    • Ein Chor irrt sich gewaltig (« Un chœur se trompe profondément »)
      Création 2009, Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz de Berlin (Prater)
    • Ping Pong d'amour
      Création 2009, Kammerspiele de Munich
    • Du hast mir die Pfanne versaut, du Spiegelei des Terrors(« Tu m'as bousillé la poêle, œuf au plat de la terreur »)
      Création 2009, Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz de Berlin
    • Fantasma
      Création 2008, Burgtheater de Vienne, invitations aux Journées Théâtrales de Mülheim
    • Tal der fliegenden Messer (« La vallée des couteaux volants »)
      Création 2008, Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz de Berlin
    • Hallo Hotel Nachtportier (« Bonjour hôtel portier de nuit »)
      Création 2007, Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz de Berlin
    • Die Welt zu Gast bei reichen Eltern (« Le monde invité chez des parents riches »)
      Création 2007, Thalia Theater de Hambourg
    • Diktatorengattinnen (« épouses de dictateurs »)
      Création 2007, Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz de Berlin
    • Liebe ist kälter als das Kapital (« L'amour est plus froid que le capital »)
      Création: Schauspiel Stuttgart, 2007
    • Ragazza dell´ Europa
      Création: Teatr Rozmaitosci, Warschau, 2007
    • Solidarität ist Selbstmord (« Solidarité est suicide »)
      Création: Münchner Kammerspiele, 2007
    • Wann kann ich endlich in einen Supermarkt gehn und kaufen was ich brauche allein mit meinem guten Aussehen? (« Quand pourrai-je aller au supermarché pour achêter ce que j'ai besoin seulement parce que je suis beau ») 
      Création: Staatstheater Stuttgart, 2007
    • Strepitolino - i giovanotti disgraziati
      Création: Prater der Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz, 2006
    • L'Affaire Martin! Occupe-toi de Sophie. Par la fenêtre, Caroline! Le mariage de Spengler. Christine est en avance.
      Création: 11.10.2006, Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz, Berlin
    • Das purpurne Muttermal (« La tache de naissance pourpre »)
      Création: Akademietheater, Wien, 2006
    • Schändet eure neoliberalen Biographien
      UA Kammerspiele München, 2005
    • Cappuccetto Rosso
      UA: Volksbühne Berlin (Prater)/Salzburger Festspiele, 2005
    • Häuser gegen Etuis
      Création : Burgtheater (Kasino), Vienne, 2005
    • Die Magie der Verzweiflung (Prater-Saga 5, Regie: René Pollesch) (« La magie du désespoir ») (Saga du Prater 5, mise en scène René Pollesch)
      Création : Prater (Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz), Berlin, 2005
    • Der okkulte Charme der Bourgeoisie bei der Erzeugung von Reichtum (« Le charme occulte de la bourgeoisie dans la production de richesse »)
      Création : Schauspielhaus, Hambourg, 2005
    • Stadt ohne Eigenschaften (« Ville sans qualités »)
      Création : Staatstheater, Stuttgart, 2004
    • Diabolo - Schade, dass er der Teufel ist (Prater-Saga 4, Regie: Stefan Pucher) (« Diabolo - Dommage qu'il soit le diable ») (Saga du Prater 4, mise en scène : Stefan Pucher)
      Création : Prater (Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz), Berlin, 2004
    • In diesem Kiez ist der Teufel eine Goldmine (Prater-Saga 3, Regie: Gob Squad) (« Dans ce quartier le diable est une mine d'or ») (Saga du Prater 3, mise en scène : Gob Squad)
      Création : Prater (Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz), Berlin, 2004
    • Twopence-Twopence und die Voodoothek (Prater-Saga 2, Regie: Jan Ritsema) (« Twopence-Twopence et la Voodoothèque ») (Saga du Prater 2, mise en scène : Jan Ritsema)
      Création : Prater (Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz), Berlin, 2004
    • 1000 Dämonen wünschen Dir den Tod (Prater-Saga 1, Regie: René Pollesch) (« Mille démons te souhaitent la mort ») (Saga du Prater 1, mise en scène : René Pollesch)
      Création : Prater (Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz), Berlin, 2004
    • Hallo Hotel…
      Création : Burgtheater (Kasino), Vienne, 2004
    • Pablo in der Plusfiliale (« Pablo dans la filiale plus »)
      Création : Ruhrfestspiele (Festival de la Ruhr), Recklinghausen, 2004
    • Telefavela
      Création Prater (Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz), Berlin, 2004
    • Bei Banküberfällen wird mit wahrer Liebe gehandelt (« Dans les attaques de banque, on traite du véritable amour. »)
      Création: Schauspielhaus, Zurich, 2003
    • Freedom, Beauty, Truth & Love. Das revolutionäre Unternehmen
      (« Freedom, Beauty, Truth & Love. L'entreprise révolutionnaire. ») Création: Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz, Berlin, 2003.
    • Soylent Green ist Menschenfleisch, sagt es allen weiter! (« Soylent Green est de la chair humaine, faites-le savoir à tous ! »)
      Création : Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz, Berlin , 2003
    • 24 STUNDEN SIND KEIN TAG. ESCAPE FROM NEW YORK (« 24 heures ne font pas une journée. Escape from New York) Création Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz, Berlin, 2002
    • SIE LEBEN! (Ils vivent!)
      Création en coproduction avec le Festival Theaterformen et le Deutsches Schauspielhaus de Hambourg à Brunswick, 2002
    • Der Kanditat (1980) - Arbeitstitel (« Le candidat (1980), titre provisoire »)
      Création Prater, Berlin (en coproduction avec le festival Theaterformen et le Deutsches Schauspielhaus de Hambourg, 2002.
    • Erste Vorstellung (nach John Cassavetes)
      (« Première présentation », d'après John Cassavetes)
      Création Prater, Berlin, 2002
    • Prater Trilogie. Stadt als Beute / Insourcing des Zuhause - Menschen in Scheiss-Hotels / Sex
      (« Trilogie du Prater. La ville comme proie. Insourcing du domicile - humains dans des hôtels de merde / Sexe »)
      Création Volksbühne im Prater, Berlin, 2001/2002
    • Ufos & Interviews (« OVNIS et interviews »)
      Création Théâtre de Lucerne, 2001
    • Heidi Hoh 3 - die Interessen der Firma können nicht die Interessen sein, die Heidi Hoh hat. (« Heidi Hoh 3 - Les intérêts de l'entreprise ne peuvent pas être ceux de Heidi Hoh »)
      Création Podewil, Berlin (en coproduction avec le Künstlerhaus Mousonturm de Francfort), 2001.
    • www-slums
      Création du premier épisode: Deutsches Schauspielhaus, Hambourg, 2000
    • Frauen unter Einfluss(« Femmes sous influence »)
      Création Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz, Berlin, 2000
    • Heidi Hoh arbeitet hier nicht mehr (« Heidi Hoh ne travaille plus ici »)
      Création Podewil, Berlin (en coproduction avec le théâtre de Lucerne), 2000
    • Smarthouse® 1+2
      Création Staatstheater de Stuttgart, 2001
    • Bambi Sickafossee
      Création: Junges Theater de Göttingen, 2000
    • Java™ in a box
      Création du premier épisode: Théâtre de Lucerne, 1999
    • Heidi Hoh
      Création Podewil, Berlin, 1999.
    • Superblock
      Création Berliner Ensemble, 1998
    • Drei hyterische Frauen/Three hysterical Women/Trois femmes hystériques
      Création Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz, Berlin, 1998
    • Pool. Snuff Comedy
      Création TAT, Francfort/Main, 1994
    • Entertaining Mr. S. - rip off
      Création TAT, Francfort/Main, 1994
    • Ich schneide schneller (« Je couds plus vite »)
      Création « Version 4 »: TAT, Francfort/Main, 1993
    • Splatterboulevard
      Création TAT, Francfort/Main, 1992.
    • Harakiri einer Bauchrednertagung (« Hara-kiri d'un congrès de ventriloques »)
      Création de l'épisode « Oskarnacht »: TAT, Francfort/Main, 1992
      Création de l'ensemble du Texte: Théâtre de Brême, 2000
    • Metamorphosen (nach Ovid) (« Métamorphoses », d'après Ovide)
      Création au Théâtre municipal de Heidelberg, 1990