Darja Stocker

© David Baltzer
Née en 1983 à Zurich. Études primaires et secondaires de 1990 à 2002. Depuis 1998 premiers textes littéraires de prose et de théâtre. À partir de 2000, elle multiplie les expériences théâtrales en collaborant à plusieurs mises en scène au Theater an der Sihl de Zurich. Participation à des ateliers d'écriture, premières lectures scéniques de textes dramatiques. En 2002, participe au festival des jeunes dramaturges « Interplay » à Pecs, en Hongrie. Représentation de l'essai scénique Koma au Theater an der Sihl. En 2003 travaille comme assistante metteuse en scène, participation à la DramatikerInnentreffen (rencontre des femmes dramaturges) de l'Académie fédérale de Wolfenbüttel et au projet «Dramenprozessor» pour la promotion des auteurs au Theater an der Winkelwiese de Zurich.
Darja Stocker a étudié  « l’écriture scénique » à l’Universität der Künste (Université des Arts) de Berlin.
Elle a participé en 2011 à l’International Residency à Londres. En collaboration avec l’auteur Claudia Grehn, Darja Stocker a réalisé en 2010-2011 les recherches et l’écriture de la pièce de commande Reicht es nicht zu sagen ich will leben ? (« Ne suffit-il pas de dire je veux vivre ? ») pour le Nationaltheater de Weimar et le Centraltheater de Leipzig.
(henschel SCHAUSPIEL)


Prix et distinctions:
  • 2005 Premier prix du Marché aux Pièces de Heidelberg pour Nachtblind («Aveugle de nuit »)
  • 2007 La mise en scène de Nachtblind par le Thalia Theater de la Gaussstrasse à Hambourg est invitée aux Journées théâtrales de Mülheim.
  • 2012, Invitation aux Journées Théâtrales de Mülheim

    Theatre Library - Translations

    Translated plays by Darja Stocker in the Theatre Library

    Pièces de théâtre

    Reicht es nicht zu sagen ich will leben
    (« Ne suffit-il pas de dire je veux vivre »)

    « En collaboration avec l’auteur Claudia Grehn (Verlag der Autoren), Darja Stocker a rassemblé des entretiens qu’elles ont eus avec des gens d’origine et de générations différentes pour en faire un collage scénique qui sonde les différents caps de la rébellion, depuis la pure et simple indignation jusqu’à la résistance active. Cela a donné le jour à un panorama social acéré dans lequel l’engagement de ces individus qui se battent sur différents fronts se heurte au consensus de plomb qui règne autour de l’immuabilité des situations existantes. En savoir plus ...

    Nachtblind ("Aveugle de nuit")

    Leyla, une jeune femme, cherche sa voie au-delà de la normalité. À la maison, sa famille se décompose: le frère se réarme intérieurement, le père est en train d’abdiquer, la mère regarde déjà ailleurs. Leyla fait la connaissance de Moe, un mécanicien auto plein de retenue et que l’on dit très doué. Ce ne sont pas seulement des univers sociaux qui se télescopent : les étincelles jaillissent, l’affection grandit et ne laisse pas les choses en l’état. Et puis il y a encore un autre homme dans la vie de Leyla, un homme qui se montre rarement, mais avec véhémence, sème la confusion puis disparaît, souvent pendant longtemps. En savoir plus ...

    List of works – Selection

    • Reicht es nicht zu sagen ich will leben (« Ne suffit-il pas de dire je veux vivre  »)
      Création 2011, Deutsches Nationaltheater de Weimar, Schauspiel de Leipzig
    • Zornig geboren (« Né en colère »)
      Création 2009, Théâtre Maxime Gorki de Berlin
    • Nachtblind ("Aveugle de nuit")
      Création 2006, 22 avril 2006, Schauspiel Hannover, Ballhof Zwei