Nouveau théâtre allemand - Théâtre

Vorher/Nachher ("Avant/Après")

Dans Vorher/Nachher, 51 scènes brèves attirent le regard sur quelques moments de la vie d'une quantité de personnages vaguement décrits, que le hasard a conduits à séjourner en même temps dans un grand hôtel.
Tandis que certains d'entre eux n'apparaissent qu'une seule fois, comme " l'homme au bocal à insectes " ou les " deux danseurs ", la pièce revient constamment sur la " femme dans la trentaine " qui aimerait quitter son mari après onze ans de vie commune et noue une relation avec un autre, " l'homme de l'autre ville ". De la même manière que la " femme aux alentours de soixante-dix ans " qui fait tout dans l'obscurité pour ne pas devoir se voir elle-même. Ou que l'homme abandonné par la " femme dans la trentaine " et qui veut se venger en se mettant avec la " femme rousse ". Une autre femme, que son mari a brisée, tente de se relever en se rappelant le principe de vie de sa grand-tante : conserver son humour malgré sa souffrance.
Dans le même temps, Schimmelpfennig intègre des éléments surréels dans l'action : un homme s'élève sur un mur comme une araignée, un autre disparaît dans une peinture et ne revient pas. L'inexplicable se mêle à la banalité du quotidien, qui a aussi sa signification, par exemple à travers la tentative de faire fonctionner une ampoule électrique et un chauffage dont la panne apparaît comme une catastrophe

À propos de la pièce

Vorher/Nachher met en scène un regard de caméra qui balaie, apparemment sans but, les étendues interminables du quotidien - ou bien seulement deux douzaines de chambres du même complexe hôtelier. À 51 reprises, il reste accroché et s'attarde, pas trop longtemps, sur des gens solitaires ou qui vivent leur solitude à deux, qui réfléchissent, qui se rappellent ou qui ont peur, qui font l'amour ou préfèrent se disputer. Des " short cuts " laconiques, en quelque sorte, que Schimmelpfennig a rédigés sous forme de monologue ou de dialogue, mais aussi, fréquemment, en prose toute simple. … Tout cela est admirablement assemblé dans une étonnante absence de crescendo, comme de nombreux pétales de fleurs regroupés sur un mandala. La dernière scène répète aussi capricieusement la première, et referme ostensiblement une sorte de cercle bouddhiste autour des passions terrestres. "
(Eva Behrendt, Theater Heute, 01/2003)

" Roland Schimmelpfennig brosse … un panorama social de notre époque, aussi furieux que virtuose. Des histoires assemblées de manière apparemment fragmentaire, qui s'interrompent de manière abrupte, s'assemblent, sous l'effet d'un grand souffle narratif, pour former une sorte de peinture qui condense l'invraisemblable et le mystérieux de la vie, le quotidien et le banal, l'imprévisible, le bonheur et le malheur d'une manière à la fois douloureuse et humoristique, pour tisser un réseau de relations. Les gens vivent une ou des histoire(s) et ne sont manifestement pas toujours 'maîtres' du procédé, ils semblent emportés dans un flot infini de relations, et pourtant ils se donnent des impulsions les uns aux autres, de telle sorte qu'ils se heurtent comme des boules de billard pour retrouver des constellations transformées.
Avec une attitude mélancolique et un regard aimant, Schimmelpfennig raconte l'éparpillement de l'individu et de la communauté, avant de regrouper les éclats en un nouveau prisme. Le spectateur voit 'l'avant' et 'l'après', l'événement dramatique lui-même échappe à sa perception. Cette dramaturgie narrative entièrement nouvelle, presque cinématographique, qui renonce largement au dialogue, aiguise le regard sur la situation et libère d'autre part l'imagination pour le possible, qui pourrait avoir eu lieu. "
(Communiqué de presse du Badisches Statstheater de Karlsruhe, 2003)

Données techniques

Création 22 novembre 2002, Deutsches Schauspielhaus, Hambourg
Mise en scène Jürgen Gosch
Personnel 39 Personnages (le nombre est variable)
Droits S. Fischer Verlag GmbH
Theater und Medien
Hedderichstr. 144
60596 Frankfurt am Main
Tel. 069/ 60 62 339, Fax 069/ 60 62 335
theater@s-fischer.de
Traductions Bibliothèque théâtrale