Nouveau théâtre allemand - Théâtre

Vor langer Zeit im Mai ("Il y a longtemps")

Un homme à vélo, qui tourne en rond bêtement sur la scène avant de s'écraser contre un mur. Une femme en robe rococo qui, indécise, passe rapidement sur scène. Une jeune femme qui s'éreinte à traîner une énorme valise. Un couple qui échange des phrases mélancoliques, dénuées de sens, sur les vélos, les valises et les femmes ; une femme avec un balai, un couple d'amoureux.
Comme si Schimmelpfennig voulait transposer au théâtre la forme musicale du "thème et variations", il laisse, au fil de leurs actions, ses personnages se rencontrer et accourir côte à côte, il mélange les personnes et leurs actes, montre le passé (le couple d'amoureux) et le présent (le couple), pour arriver, résigné, à ce constat: "Pardonne: nous ne sommes plus comme nous avons été, et le mois de mai ne sera plus jamais comme il y a des années." Une comédie douce-amère pleine de légèreté.
(Elisabeth Fibich, département théâtre du Goethe-Institut)

Sur la pièce:

L'interaction d'un pur théâtre de l'image et de dialogues fondés sur l'association d'idées, indépendants de l'action scéniques, permet à Roland Schimmelpfennig, dans sa pièce "Il y a longtemps", de trouver une forme dramatique autonome. Tandis que sur la scène, on répète avec des variations muettes, dans la tradition du burlesque, l'image inéluctablement éternelle de l'accident, Schimmelpfennig cerne, par des dialogues laconiques, l'expérience de l'échec. Il traite ce thème en s'acharnant à ne jamais donner de leçons morales et philosophiques, avec un clin d'œil rusé qui prend aussi du plaisir à l'échec. Ce sont des instantanés sur l'effort inutile d'un homme et d'une femme pour se retrouver dans le souvenir commun de ce qui les a liés jadis et a fini par les séparer. Les dialogues concis recèlent le mystère d'un amour et de son échec - et ne dépassent pourtant pas le niveau des allusions ironiques et énigmatiques. Les deux moyens stylistiques nouent ainsi un étonnant dialogue: ils se complètent, se brisent et s'animent l'un l'autre, sans jamais vouloir s'expliquer mutuellement.
(Annette Hunscha dans le programme du Théâtre de la ville de Heidelberg)

Données techniques

Première Schaubühne am Lehniner Platz Berlin, mars 2000
Mise en scène Barbara Frey
Personnel 6 F (min.), 6 H. (min.), 1 décor
Droits S. Fischer Verlag GmbH
Theater und Medien
Hedderichstr. 144
60596 Frankfurt am Main
Tel. 069/ 60 62 339, Fax 069/ 60 62 335
theater@s-fischer.de
Traductions Bibliothèque théâtrale