Nouveau théâtre allemand - Théâtre

Prater Trilogie: "Stadt als Beute" / "Insourcing des Zuhause. Menschen in Scheiß-Hotels" / "Sex" (La ville comme proie / Insourcing du domicile - humains dans des hôtels de merde / Sexe )

Stadt als Beute
Stadt als Beute après spaceLab applique à l'organisme humain la conversion d'aires urbaines superflues et leur activation comme terrains immobiliers lucratifs. Le marketing comme instrument de contrôle social: "Pour Pollesch, la ville n'est pas caractérisée par des places et des allées, mais par les voies de communication des zones de pouvoir capitalistes, les banques et les cinémas pornos. ... La connexion de la mise en marketing des sites et du design de l'environnement avec le facteur humain mène à la conclusion qui constitue le principe esthétique de Pollesch. Son texte assemble ce qui ne va pas ensemble, et fait des étincelles: la théorie et l'anecdote, le bon mot spirituel et l'escarmouche superficielle."
(Frankfurter Rundschau, transmis par le Rowohlt Verlag)

"Insourcing des Zuhause. Menschen in Scheiss-Hotels" d'après Lorenz/ Kuster/ Boudry
Insourcing des Zuhause. Menschen in Scheiss-Hotels est fondé sur une trame de Renate Lorenz, Brigitta Kuster et Pauline Boudry, qui ont loué dans un hôtel un appartement avec bureau et suite, un "Boardinghouse", que l'on présente comme le "chez soi à l'hôtel", qui paraît manifestement séduisant et que l'on associe, dans l'esprit de la commercialisation de la ville, au "développement" et aux "nouveaux emplois" flexibles. "L'hôtel comme usine à sentiments, comme lieu de production de l'entreprise pour la participation et 'l'émotionnalité performante': Dans la pièce de Pollesch, il est question de transitions fluides entre le travail et l'habitat, entre le public et le privé, et de leur pendant, la commercialisation des sentiments comme technologie." (Süddeutsche Zeitung, Transmis par le Rowohlt Verlag)

"Sexe" d'après Mae West
"Le sexe, qu'est-ce que ça peut bien être? Qu'est-ce que ça veut dire: SEXE! D'une certaine manière, seuls les hommes semble le savoir; les femmes, on leur demande surtout de se plier aux exigences hétérosexuelles des hommes ... Avec le bordel de Mae West, Pollesch se rapproche de son sujet: "habiter mieux au-delà de la constitution", "habiter mieux dans l'illégalité". Il faut deux ans à Ulrike Meinhof pour organiser sa vie quotidienne dans la clandestinité, que se passe-t-il pour la vie quotidienne des autres femmes? À quoi ressemblerait leur quotidien, en marge des impératifs hétérosexuels?"
"Mae West, la bombe sexuelle, voulait bombarder le sexe à Broadway. Les trois sœurs voulaient bombarder leurs propres rapports amoureux. Si l'agitation permanente à la Pollesch est tellement explosive, cela tient surtout à son comique. Et elles sont bougrement comiques, ces radicales libres qui tentent laborieusement de comprendre ce qu'est vraiment le sexe."
(Der Tagesspiegel, transmis par le Rowohlt Verlag)

Sur la pièce:

"Le théâtre, c'est vrai, n'est pas un club de débat. Les théories du diagnostic culturel sur les effets du capitalisme globalisé ou de l'urbanisme postmoderne ont tout aussi peu leur place sur la scène que le discours, présenté sous forme d'argumentaire, d'un féminisme orienté vers la théorie des genres ou, disons, la question des scénarios de contrôle efficaces dans l'espace public, sous l'angle d'un marketing moderne des sites. Lorsque, chez René Pollesch, tout ce désert théorique fait de livres documentaires et de débats publics, de toute cette "merde", comme le diraient ses comédiens, devient tout de même du théâtre - un théâtre empathique, fanatique, d'hystérie et de théorie, un théâtre des court-circuits intellectuels et des surchauffes linguistiques, cela tient au style aussi furieux qu'ingénieux de Pollesch: en tant qu'auteur et metteur en scène, les deux étant inséparables, ce sauvage de la théorie a élevé la loi - et les règles - de la série pour en faire une nouvelle forme d'art, suivant les mécanismes, compatibles avec les masses, de la télévision et de l'industrie. Le théâtre devient ici un laboratoire sur divan, une salle d'opération pour série télévisée, dans laquelle Pollesch pratique une sorte de recherche sociale empirique et névrosée avec des moyens post-dramatiques.
(Christine Dössel, Programme des Journées Théâtrales de Mülheim 2002)

Données techniques

Première Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz, Berlin, 26 septembre 2001 (Stadt als Beute), 27 octobre 2001 (Insourcing des Zuhause. Menschen in Scheiss-Hotels), 30 janvier 2002 (Sex)
Mise en scène René Pollesch
Personnel Stadt als Beute: 1 F - 3 H, 1 décor, Insourcing des Zuhause. Menschen in Scheiss-Hotels / Sex: 3 F, 1 décor
Droits Rowohlt Theater Verlag
Hamburger Str. 17
21465 Reinbek
Tel. +49 40 7272270
Fax +49 40 7272276
theater@rowohlt.de
Traductions Bibliothèque théâtrale