Nouveau théâtre allemand - Théâtre

Wörter und Körper ("Mots et corps")

La pièce se déroule sur le parvis de la gare. Des gens sont en chemin, des histoires se croisent. Une femme veut mettre les choses au clair dans sa vie et rompre sa liaison avec son amant, un homme marié. Un vagabond se croit persécuté par les services secrets. Une mère a quitté avec son enfant son époux qui la battait et ne sait pas où aller.
Les personnages font la navette. Ils vont et vient entre la curiosité et la défense, entre le penchant pour les autres et le monologue. C'est le règne du va-et-vient. WÖRTER UND KÖRPER est une pièce sur les adieux et le départ. Elle raconte les périodes intermédiaires et les moments de la décision. Elle parle d'hommes en crise et qui se cherchent. En brèves scènes résonne la mélodie d'une ville. Sans que personne ne le remarque, une femme tient son discours d'adieux au monde. Ensuite, le temps entre en scène et s'arrête pour un moment. WÖRTER UND KÖRPER est une pièce consacrée à la question du contexte et aux possibilités de la coexistence. Qu'espérons-nous lorsque nous nous engageons dans une conversation ? Notre vis-à-vis est-il une menace ou bien, peut-être, notre sauveur ? Mais aussi et surtout : comment peut-on dire oui au désordre et au surmenage ?
(Martin Heckmanns)

À propos de la pièce :

"Wörter und Körper (" Mots et corps ") : Ce sont les éléments essentiels du théâtre. Et celui-ci devient toujours intéressant lorsque des incongruités apparaissent entre les mots et les corps. Wörter und Körper de Martin Heckmann est une série de petites situations obliques de ce genre. (…) L'auteur réussit magistralement l'équilibre entre profondeur poétique et légèreté ironique, les dialogues sont rapides, le comique de situation est considérable.
Wörter und Körper est un drame par étapes, qui rappelle, et pas seulement par sa forme, le classique écrit par Botho Strauss dans les années 1970, Grand et Petit. Heckmanns, lui aussi, brosse un panorama de la société au centre duquel on trouve une femme un peu étonnante. Ici, c'est Lina Sommer, âgée de 38 ans, qui, pour une raison quelconque, est un peu sortie des rails."
(Wolfgang Kralicek, Mülheimer Theatertage 2007)

"Lina, la jeune femme sans amis, sans objectifs, sans proches parents, traverse la vie quotidienne et sème le désordre. C'est une sainte distraite, telle qu'on en voit chez Botho Strauss (Grand et petit) ou dans les films de Krisztof Kieslowski. Elle trouble les gens et les réveille. Elle fait éclater des couples et leur insuffle la vie. C'est une tisseuse de liens. Ceux qu'elle quitte sentent tout d'un coup qu'il manque quelque chose. Des gens qui ne se sont jamais vus nouent des alliances momentanées, mais il n'y a pas d'attaches plus profondes." (Peter Kümmel, DIE ZEIT, 15 février 2007)

Données techniques:

Création 10 février 2007, Schauspiel Staatstheater de Stuttgart
Mise en scène Hasko Weber
Distribution 4 F, 7 H
Droits Suhrkamp Verlag
Lindenstr. 29-35
60325 Frankfurt/Main
Postfach 101945
60019 Frankfurt/Main
Tel:+49 69 75601701
Fax:+49 69 75601711
theater@suhrkamp.de
Traductions Bibliothèque théâtrale