Nouveau théâtre allemand - Théâtre

Monsun ("Mousson")

« Anja Hilling brosse dans sa pièce un panorama presque grotesque de personnages trop actuels et qui courent, désemparés, après leurs propres expériences. Comme si on les observait à travers l’objectif d’une caméra, ils révèlent une sensibilité qui, dans le temps authentique du théâtre, se révèle comme un funeste sentiment de manque. C’est un accident de la circulation, la mort d’un enfant, qui fait converger les lignes de vie des personnages.
Bruno écrit des scénarios pour une série télévisée intitulée Le foyer des larmes. Une interview sabotée lui fait perdre son emploi. Son assistante, avec laquelle il a une relation, doit lui succéder.

Coco et Melanie, un couple de lesbiennes, cherchent désespérément à avoir un enfant. Ce désir finit par les séparer. Tandis que Melanie prépare dans sa voiture les mots de ses adieux, elle écrase le fils de Bruno et de Paula, Zippo. L’irruption de la mort dans cette situation ordonnée et moderne pousse les personnages dans de nouvelles relations. Et les fait sortir de la dimension existentielle de la série télévisée. La mort est réelle. Ils se réfugient à la campagne, au Viêtnam. Tous sont incapables de faire face à ce qu’ils ont vécu. Bruno commence un nouveau scénario, un bon – il sort enfin de la série B.. Dans le souvenir de l’enfant mort, dans la reconstitution de sa propre histoire, dans la réorganisation de la situation, se révèle le manque: qui joue qui au juste, ici, qui se rappelle quoi ? »

(Münchner Kammerspiele, 2006)

À propos de la pièce :

«Anja Hilling prend un scénario […], le jette sur le papier, et il explose aussitôt dans toutes les directions: [...] ruines grotesques, segments d’images découpés de biais, et comme cela se passe dans ces cas-là, la fracture s’accroche à des fractures secondaires, les bribes d’une image apparaissent ailleurs, celles d’une choses s’insèrent dans une autre.. [...] Anja Hilling est un talent fabuleux, froidement animé par la réflexion sur le jeu, une joueuse de perles de verre de haut niveau … »

(Michael Skasa, Frankfurter Rundschau, 18 janvier 2006)

« Avec sa troisième pièce – après le drame de jeunesse mélancolique Sterne (« Étoiles ») et la très efficace farce de cage d’escalier Mein junges idiotisches Herz (« Mon jeune coeur idiot »), Anja Hilling s’est aventurée très loin sur le terrain glissant de la dramaturgie larmoyante du soap-opera. Coups du sort, écarts conjugaux, un peu d’exotisme, relations complexes … Monsun est une sorte d’expérience dramatique de terrain, comme sur un tas de compost trop riche où ne pousse d’ordinaire que le vulgaire mais où peuvent aussi s’épanouir des plantes plus rares. Et cela fonctionne, à supposer que les soins qu’on leur accorde ensuite tiennent compte des besoins particuliers de cette semence sensible. »

(Eva Behrendt, Theater Heute, 2/2006)

Données techniques:

Création

27 septembre 2005, Schauspiel Köln

Mise en scène

Jasper Brandis

Distribtion

4D, 1 H, une voix féminine

Droits NavigationssymbolFelix Bloch Erben Verlag für Bühne, Film und Funk KG
Hardenbergstr. 6
D-10623 Berlin
Tel.: 030-313 9028
Fax: 030-312 9334 Navigationssymbolinfo@felix-bloch-erben.de
Traductions Bibliothèque théâtrale