Nouveau théâtre allemand - Théâtre

Synchron ("Doublé")

Sibylle et Frunz, qui se considèrent comme un couple idéal, s'empêtrent dans l'impossibilité de vivre le passé ensemble. Sibylle rêve d'une carrière de comédienne et Frunz, écrivain de son métier, rêve d'écrire pour Sibylle le rôle parfait. La réalité est tout autre: ils travaillent dans un studio de doublage où Frunz et Sibylle prêtent leurs voix à des acteurs pornos, accompagnés par un deuxième couple, Elfi et Meier-Quassi, chargés de produire les bruits sans équivoque qui forment le décor sonore.
Le doublage est interrompu à intervalles réguliers par les commentaires philosophiques en off du technicien chef sur les différentes définitions de l'identité. Un troisième couple, plus âgé, Monsieur et Madame Zumpe, symbolise le présent et le futur de la relation entre Sibylle et Frunz. Les deux couples se rencontrent dans un restaurant à Venise où cacun avait, jadis passé son voyage de noces. Mais ils restent sur leur propre rail temporel: en réalité, des décennies les séparent. Au bout du compte, cette interaction temporelle abolit la présence des personnages, qui se perdent peu à peu entre les représentations de leur vie telle qu'elle pourrait être et les fragments de la réalité.

Sur la pièce:

"Sibylle et Alfred Frunz ne cessent de se passer l'un devant l'autre et de saisir le vide; ils n'embrassent jamais que les projections de l'autre, l'air chaud qui se trouve entre eux. Alfred... est un poète-histrion empêché, en pleine crise d'écriture; il rédige pour la comédienne Sibylle une pièce censée aider la jeune femme à faire sa percée. Bien entendu, la pièce n'est jamais terminée: Alfred n'écrit que pour se rendre intéressant aux yeux de Sibylle, mais celle-ci, par le biais de l'écriture, se transforme en fiction et se sent niée dans son statut de créature réelle - ce qui est aussi le cas d'Alfred. Chacun se transforme en cauchemar de l'autre, Sibylle devient une voix, Alfred cette valise où il conserve son manuscrit. Mais le problème qu'ils ont tous les deux n'est qu'un masque de l'échec immanent àç la tentative de vibrer sur le même rythme."
(Christopher Schmidt, Süddeutsche Zeitung online, 2 mai 2002)

Données techniques

Première Schauspielhaus de Zurich, 30.04.2002
Mise en scène Christoph Marthaler
Personnel 5 F, 7 H, 1 décor
Droits S. Fischer Verlag GmbH
Theater und Medien
Hedderichstr. 144
60596 Frankfurt am Main
Tel. 069/ 60 62 271, Fax 069/ 60 62 335
theater@s-fischer.de
Traductions Bibliothèque théâtrale