Nouveau théâtre allemand - Théâtre

alter ford escort dunkelblau ("vieille ford escort bleu marine")

" Une vieille Ford Escort bleu marine en route pour Legoland - Schorse sait bien ce que souhaite son fils. Parce que Karin, son ex, ne peut pas le comprendre, il passe prendre le petit garçon directement sur le trajet de l'école. Boxer est de la partie lui aussi, ce monde de plastique multicolore lui avait déjà bien plu dans le temps. En ce temps-là, Boxer avait treize ans et sa mère n'avait pas encore sauté depuis le balcon. Dans le coup, il y a aussi Paul, fils du propriétaire du marchand de boissons chez qui ils transbahutent des caisses tous les trois, payés au lance-pierre, bien entendu, et sans emploi fixe. Paul doit reprendre la boutique un jour, il n'a pas besoin de bac pour cela. Pour l'instant, et malgré lui, il est embarqué en tant que membre d'un système quotidien de covoiturage qui, ce jour-là, au lieu d'aller au travail, les mène spontanément vers la liberté. Leur parcours les fait traverser la région de Mansfeld, un paysage ravagé où mugit le son AC/DC de Schorse, et s'achève quelque part après l'arrêt à une station service - la voiture en rade, les hommes soûls, l'enfant encore en vie, mais par un pur hasard. - En brèves phrases laconiques, le jeune auteur Dirk Laucke parle d'hommes que la vie, dans ce qu'ella de plus normal, rattrape au moment où ils tentent de fuir. "
(Gustav Kiepenheuer Bühnenvertrieb)

À propos de la pièce:

" Il n'y a rien d'enjolivant, mais aucun côté dramatique artificiel non plus, dans la manière dont Dirk Laucke, dans sa pièce alter ford escort dunkelblau, relate le destin de ces personnages qui, aussi vaillants que malhabiles, refusent de se faire à leur situation désespérée. Cela témoigne avant tout d'une grande proximité et d'une grande attention du jeune auteur à l'égard de ce monde insignifiant, que les projecteurs des médias n'éclairent dans le meilleur des cas que s'il s'y produit une catastrophe. (…) La manière dont le petit crochet fait par Schorse, Boxer et Paul dans la liberté de la région de Mansfeld se transforme presque en voyage d'horreur et sera tout de même au bout du compte, pour tous mais dans chaque cas d'une manière totalement différente, est décrite par l'auteur avec un langage sans fioriture, authentique, et un regard vif sur le sentiment existentiel de ces gens que l'on disqualifie volontiers en bloc, ces derniers temps, sous l'étiquette de " catégories inférieures ". Sans sentimentalisme ni diffamation sociale, il suit leurs tentatives, pas toujours couronnées de succès, pour préserver un reste de fierté et diriger encore une fois par eux-mêmes le cours de leur vie. "
(Silvia Stammen, Journées théâtrales de Mülheim)

 

Données techniques:

Création

27 janvier 2007 Städtische Bühnen d'Osnabrück

Mise en scène Henning Bock
Distribution 1 F, 3 H
Droits Gustav Kiepenheuer Bühnenvertriebs-GmbH
Schweinfurthstr. 60
14195 Berlin
Tel:+49 30 8231066
Fax:+49 30 8233911
info@kiepenheuer-medien.de
Traductions Theaterbibliothek