Nouveau théâtre allemand - Théâtre

Death Valley Junction

Eun couple d'amoureux, Valery et Desmond, se rencontre dans le désert, en particulier dans un endroit nommé "Dante's View". Tous deux y vivent, aussi bien ensemble que dans leurs rencontres avec d'autres – un couple à moto, un drogué, un homme au bord d'une piscine - des histoires qu'on ne peut qualifier que de surréalistes, qui toutes reviennent à dire que Desmond doit mourir pour des raisons qui ne seront pas évoquées davantage. (...) Tout ce qu'il vit est à la fois une sorte de mirage, une ivresse et un rêve. Il n'y a plus qu'un pressentiment du réveil, et non plus l'éveil lui-même.
(Christel Weiler dans "Stückwerk 3", Berlin 2001)

Sur la pièce:

Dans la Vallée de la mort, dans le désert de sel américain de Badwater (...), Ostermaier invente un film pour le théâtre: scènes courtes, montage sans ménagement. Cut et noir. Il montre des gens à la recherche de leur Moi, de leur passé et de leur futur. Ils suivent des traces embrouillées. Ils tombent de la réalité dans le rêve. Ils continuent de jouer, alors même que leur partie est finie depuis longtemps. Ils cherchent leur faute, veulent comprendre ce qui leur arrive, ce qu'il advient d'eux et ne voient clair ni dans le jeu des autres ni dans leur propre jeu.
Le voyage d'Ostermaier aboutit à l'enfer de l'identité, où l'on supprime, efface et ment. Il envoie ses personnages (...) dans des fictions trompeuses et des réalités absurdes. Ce qui importe à Ostermaier, c'est le désir intense d'organiser sa propre vie dans une société où l'incapacité de communiquer des personnages est le seul mouvement. Ils sont on the road vers eux-mêmes – et n'arrivent jamais.
(C. Bernd Sucher dans la "Süddeutsche Zeitung", 22 février 2000)

Données techniques

Première "Deutsches Schauspielhaus Hamburg", février 2000
Mise en scène Nicolas Stemann
Personnel 2 F, 6 H (min.), décor au sol
Droits Suhrkamp TheaterVerlag
Lindenstr. 29 - 35
60325 Frankfurt /Main
Tel. 069/75601-701, Fax 069/75601-711
theater@suhrkamp.de
Traductions Bibliothèque théâtrale
Stückabdruck Theater heute 4 / 00, S. 62 - 69