Nouveau théâtre allemand - Théâtre

Electronic City

" Tom et Joy, une histoire d'amour néo-romantique au début du XXIe siècle : Tom est un employé extrêmement flexible et auquel on peut tout demander, un conseiller, son seul appui est la chaîne réservée aux films pornographiques dans sa chambre d'hôtel. La nuit, il erre dans les couloirs d'un complexe hôtelier, il a perdu l'orientation, il ne sait plus où il est, Berlin, Londres, New York, Hongkong, Singapour - il pense à Joy…
Joy est caissière volante à la caisse à scanner de Prêt-à-manger-International, elle a interrompu ses études, c'est une collègue flexible et adaptable. Son rêve, c'est George Clooney. Cette nuit-là, à deux heures, elle se tient, paralysée, à sa petite caisse près de l'aéroport, vingt hommes d'affaires veulent payer leurs sandwichs mais le scanner ne fonctionne plus, la caisse se met en grève, le système est pris d'apoplexie. Elle pense à Tom… Ils sont tombés amoureux, jadis, en luttant pour la dernière place à bord d'un avion qui les ramenait à Berlin. Ils se sont tapés dessus, ont été arrêtés et internés ensemble, le début d'un grand amour… À présent leur vie est filmée dans une série documentaire en temps réel. "
(Schaubühne am Lehniner Platz)

À propos de la pièce :

" Electronic City de Falk Richter est un conte venu des temps électroniques. Il se déroule dans une Métropolis électronique, une ville globale dominée par l'industrie universelle des prestations de services. Elle exige l'homme flexible qui, pris entre la communication digitalisée (toujours à portée, toujours disponible) et la standardisation globale (tout se ressemble, tout a le même goût) devient l'homme décomposé qui ne peut plus se reconnaître que comme un O ou un I dans des chaînes de chiffres binaires. Seule offre une chance d'échapper au flux des données et des capitaux la coupure de courant, l'erreur dans le système, la course à vide hystérique qui commence alors.
Pourtant Electronic City invente de nombreuses images et utilise des éléments narratifs. Mais au moment de l'invention, on les rejette en les présentant comme une illusion. Ils ne peuvent pas représenter le système. La pièce de Falk Richter, elle non plus, ne le représente pas, on devrait plutôt dire qu'elle est ce système."
(Stephan Wetzel dans le résumé de la pièce publié par les éditions Fischer /Theater und Medien)

" Electronic City de Falk Richter, une farce panique en provenance du monde intérieur de la frénésie d'activité contemporaine, évacue quelques fausses certitudes et perfore les frontières entre acteurs, gagnants et perdants de la mondialisation. On sacrifie avec amour à une conscience moderne les liens de la réalité à la hauteur des technologies contemporaines de la communication. "
(Franz Wille in: Theater Heute, 11/2003)

Données techniques:

Création : 4.10.2003, Schauspielhaus Bochum
Mise en scène : Matthias Hartmann
Distribution: 1 F, 1 H, une équipe de 4 à 15 comédiens
Droits: S. Fischer Verlag GmbH, Theater und Medien
Hedderichstr. 114
60596 Francfort-sur-le-Main
Postfach 700355
Tel. +49 69 6062271
Fax +49 69 6062355
theater@s-fischer.de
Traductions : Bibliothèque théâtrale