Nouveau théâtre allemand - Théâtre

Hier und Jetzt (« Ici et maintenant »)

Une noce en plein air, un soir d’été. Il est tard mais la chaleur n’a pas décliné. Quelques invités sont venus avec des instruments de musique. Ils jouent de temps en temps quelques mesures d’une mélodie. On mange et l’on boit beaucoup. Une femme parle en direction d’un landau. Au milieu de la tablée sont assis les nouveaux époux.
Elle pensait qu’une calèche la conduirait à l’église, et elle ne croyait pas possible que son fiancé arrive ivre mort à son propre mariage. C’est l’histoire de Katja et Georg que l’on raconte ici. Comment elle est, ce qui se passait jadis et ce qui pourrait se produire dans le futur. Comment Georg, le délaissé, perd peut-être la raison et erre dans les prairies et les forêts, à l’extérieur, devant la ville, avec son instrument à vent, un vieux cor.
Soudain il se met à pleuvoir. De la neige tombe au sol. La lune se lève, la nuit tombe et le printemps pourrait lui aussi arriver. On entend peut-être quelques oiseaux. L’ici et le maintenant. Le maintenant ou jamais. Tôt ou tard. Malheureusement pas. Trop tard, trop tôt. Pas maintenant. Le plus jamais.
(Schauspielhaus de Zurich, Fischerverlag, Theater und Medien)
À propos de la pièce :
« Comme souvent, c’est une pièce énigmatique qu’a écrite Roland Schimmelpfennig, une œuvre familière et opaque. Des bribes de vie auxquelles il mêle répétitions et variantes, produisent sous forme d’allusions un panorama de l’existence, et démasquent aimablement une société épuisée, au stade terminal. C’est le panorama d’une société qui s’est verrouillée en elle-même et ne peut plus en sortir. Le combat à l’épée et la marche avec quelqu’un sur son dos s’abattent sur ces gens comme si cela venait d’une autre étoile. Nous ne sommes peut-être nous aussi que l’une de ces étranges espèces animales dont on parle ici en passant. Peut-être ne peut-on plus parler de l’homme qu’en biologiste.
Le grand art de Hier und Jetzt de Schimmelpfennig est le ton singulier, retenu et poétique qui s’exprime lorsque fusionnent les différents éléments : cette pièce est banale, elle est laconique, elle est grotesque, elle est mélancolique, elle est gaie et elle est mystérieuse – et elle est tout cela à la fois. Roland Schimmelpfennig est un maître de la tendre ironie.
(Peter Michalzik, Journées théâtrales
– « Theatertage » – de Mülheim 2009)


« Une histoire aussi simple et énigmatique, aussi banale et cruelle que la vie. C’est celle de Katja, qui fait la rencontre de Martin au grand magasin d’électricité, commence par tromper son partenaire, Georg, puis le quitte, ce qui fait basculer dans la folie d’abord ce dernier, puis la jeune femme elle-même, qui ne peut pas l’oublier. Le récit se fait sous forme de fragments, on ne sait pas si les événements relèvent du souvenir ou de la prophétie (après tout, Katja et Georg se retrouvent ensemble à table, en jeunes mariés), mais ils finissent par coïncider avec l’action.
Le temps ne joue pas de rôle dans cette soirée théâtrale dont les deux heures et demie passent en un éclair. L’automne arrive à l’improviste, une femme fait jaillir une pluie lourde d’un tuyau d’arrosage. Vient ensuite l’hiver, les invités de la noce, debout sur la table, jettent en l’air de petite plumes blanches – puis se rassoient et reprennent leur discussion. ‘Allons, ça ne fait rien’, s’exclame l’un d’entre eux, lorsque quelqu’un répète la même chose pour la énième fois, ‘les histoires sont faites pour que nous les racontions et que nous les écoutions sans arrêt’ (…)
La vie comme récit, le récit comme vie, comme manière de repousser une mort qui guette à tous les points de vue (…). »
(Felizitas Amman, Nachtkritik, 25 avril 2008)
Données techniques :
Création 25 avril 2008, Schauspielhaus de Zurich, Schiffbau-Halle 1
Mise en scène Jürgen Gosch
Scénographie Johannes Schütz
Distribution 5 F, 6 H
Droits S. Fischer Verlag GmbH
Theater & Medien
Hedderichstr. 114
60596 Francfort-sur-le-Main
Téléphone: +49 69 6062271
Télécopie: +49 69 6062355
theater@fischerverlage.de
www.fischertheater.de
Traductions Theaterbibliothek