Nouveau théâtre allemand - Théâtre

Daddy

Pit rencontre sa fille Jenny. À présent, des années trop tard, il veut rattraper le temps perdu et être enfin présent pour Jenny et son frère Marco. Mais Marco a disparu, et la réaction de Jenny témoigne autant de son rejet que de son incapacité à affronter la situation.
Marco se tient en face de la maison de Julian et Silvie, depuis des jours déjà. Julian a une relation avec lui, et Silvie le sait. Il paie Marco, mais pour lui, c’est de l’amour, même lorsque Marco dévaste son bureau et le passe à tabac.
La politique s’insinue dans la complexité des affaires privées. Le parlement décide, à une grande majorité, l’intervention de l’armée à l’étranger. Même dans les darkrooms que fréquente Marco, ce ne sont plus des films pornos, mais des images tournées sur les champs de bataille qui assurent l’ambiance. Et les cinq personnages d’Anne Habermehl se battent pour trouver des points de repère dans une société qui désactive ses propres règles du jeu jusqu’à ce qu’il ne reste plus que le droit du plus fort – y compris dans les relations les plus intimes.
(Rowohlt Theaterverlag)
À propos de la pièce :
« Alternant entre plusieurs systèmes de relations, Habermehl nous livre avec habileté des duels dialogués où le rapprochement laisse place à la défense, la familiarité avec les formules de conversation toutes faites et mises en pièce, où les coups sont portés avec un élan toujours renouvelé et où la violence se ravive, témoignant d’un sens subtil des formules qui permettent aux classes moyennes libérales de se bercer d’illusions. »
(Petra Hallmeyer in Nachtkritik, 20.06.2009)
Données techniques :
 Création : 20 juin 2009, Bayerisches Staatsschauspiel
Mise en scène : Alexander Nerlich
Distribution : 2 F, 3 H
Droits : Rowohlt Theaterverlag
Traductions : Theaterbibliothek