Aspects de psychologie génétique dans l’acquisition d’une langue

Avant la naissance déjà, l’être humain agit en fonction du langage. Les nouveaux-nés s’adaptent intuitivement à la mélodie linguistique de leur environnement. Leurs premières imitations de combinaisons sonores sont déjà des actes de communication.

C’est à partir de la deuxième année environ que l’acquisition de la langue devient consciente. La langue et la pensée viennent ensemble. Dans un rapport à soi ludique mais aussi dans une interaction sociale permanente, l’enfant s’approprie une image du monde et acquiert ce faisant le modèle classificatoire de la langue.

Le développement ultérieur de l’enfant, qu’il soit linguistique, cognitif ou émotionnel, dépend de sa situation sociale et culturelle et de la façon dont il est perçu en tant qu’individu traité selon ses besoins, ses penchants et ses aptitudes.
Recommandations :

Selon le niveau de développement atteint par l’enfant, on peut formuler les recommandations suivantes pour le processus d’acquisition de la langue étrangère :
  • Par leur spontanéité et leur naïveté, les enfants s’enthousiasment très facilement et sont très ouverts aux activités ludiques. La curiosité des enfants, généralement très grande, leur besoin d’exploration, leur disposition à apprendre et leur attention devraient être mis à profit pour un apprentissage et une expérimentation pratiques, orientés vers l’action.
  • Sur un plan spatial et temporel, les enfants s’orientent selon la réalité immédiate. Dans un environnement qui n’est pas celui de la langue-cible, ils ont besoin d’impulsions qu’ils peuvent tout de suite comprendre.
  • Pour comprendre, les enfants ont besoin d’illustrations concrètes. C’est seulement à partir d’un certain âge qu’ils peuvent comprendre les faits abstraits. C’est pourquoi les procédés et les motifs d’apprentissage, rapportés à une situation et tournés vers l’action, sont décisifs pour la réussite de l’apprentissage et la joie d’apprendre.
  • Les enfants ne peuvent se concentrer que pendant un court laps de temps ; il faudrait convoquer, de façon ludique, la capacité de mémorisation des enfants, habituellement élevée, et développer celle-ci.
  • La nature ouverte des enfants est propice aux thèmes multiculturels.

Apprentissage précoce des langues étrangères

Matériels et conseils pour les enseignants