La mise en scène pour enfants
Profondes vallées, hauts sommets, larges étendues

„Ha zwei oohh“, Regie: Barbara Kölling, Helios Theater Hamm
„Ha zwei oohh“, Regie: Barbara Kölling, Helios Theater Hamm | Photo: Walter G. Breuer

La scène théâtrale allemande en matière de mises en scène pour enfants est à la fois sérieuse, ouverte et innovatrice dans ses thèmes, ce qui correspond à la nature-même des arts visuels.

En Allemagne, on recense un réseau comparativement très dense de théâtres professionnels s’adressant uniquement aux enfants et aux adolescents. De nombreux metteurs en scène développent un style spécifique pour le public jeunesse. Le développement esthétique du théâtre pour enfants est aussi varié que le sont les artistes. Le seul point commun entre ces artistes est de considérer les enfants comme des personnes à part entière avec leurs soucis, leurs angoisses et leurs joies et de ne rien leur cacher sur scène si cela concerne leur vie.

Un théâtre pour les personnes à partir de deux ans

Le théâtre pour spectateurs à partir de deux ans est étroitement lié au nom de Barbara Kölling. La directrice artistique du Helios Theater de Hamm fait partie des pionniers du théâtre pour les tout-petits en Allemagne. Ses œuvres reposent sur l’exploration théâtrale de matériaux comme l’indiquent déjà les titres tels que Holzklopfen (Battre le bois) ou Ha zwei oohh (Ha deux oohh). Barbara Kölling transforme de petites intrigues à partir de la confrontation entre les matériaux et le comédien en analyses profondes des conditions élémentaires de vie. Dans sa dernière œuvre pour le Theater Junge Generation Hand und Fuß (Main et Pied), elle se penche sur tout ce qui sert au mouvement humain.

Les œuvres d’Ania Michaelis sont elles aussi un modèle pour les spectateurs en bas âge. Les forces abstraites telles que la lumière et l’ombre, la langue et le rythme sont importantes dans son travail. Dans Kokon, elle expérimente la danse pour les tout-petits. Ses œuvres pour les enfants de maternelle sont exemplaires en matière d’intégration du théâtre d’objets dans le spectacle. Ses personnages sur scène animent des objets tels que des arrosoirs, des chaussures et des pommes, pour rendre la complexité du quotidien du jeune public palpable et de ce fait saisissable.

Sensuel, concret et hardi

Les mises en scène de la directrice artistique du Junges Ensemble Stuttgart, Brigitte Dethier, sont le plus souvent des premières développées en collaboration avec son équipe. C’est avec beaucoup d’humour et d’énergie qu’elle analyse des problèmes fondamentaux de l’humanité comme la lutte des sexes dans Mama Salz und Papa Pfeffer (Maman sel et Papa poivre), la lutte des cultures dans la suite Merhaba Mama Salz und Papa Pfeffer (Merhaba Maman sel et Papa poivre) ou le conflit des générations comme dans Pizza senza Mamma. (Pizza sans Maman). Brigitte Dethier joue avec les préjugés et les clichés en les exagérant, les rythmant et faisant appel à des numéros burlesques de slapstick pour atteindre la vérité. Dans ces mises en scène, le texte limité et les nombreuses images facilitent l’accès au monde théâtral aux jeunes spectateurs.

Le metteur en scène Rüdiger Pape est un bon exemple pour les nombreuses adaptations théâtrales de livres en Allemagne. Ses mises en scènes à Bonn, Cologne ou Dresde reposent souvent sur des textes en prose ou des livres d’images. Grâce à son flair pour les situations, il grossit les textes originaux pour sonder les sentiments d’une manière terre à terre, détaillée et humoristique. Que ce soit dans Frau Meier, die Amsel (Mme Meier, le merle) – d’après un livre d’images de Wolf Erlbruch – dans lequel le personnage tente de dépasser ses soucis du quotidien en se trouvant une véritable activité ou dans Nur ein Tag (Un Jour seulement) où se pose de façon particulièrement dramatique la question de la finitude pour une mouche d’un jour : les héros de Rüdiger Pape s’intéressent aux sujets élémentaires de l’humanité et surmontent tout aussi consciencieusement leurs tâches quotidiennes.

Des images d’aujourd’hui pour des mythes anciens

Marcelo Diaz est connu depuis 20 ans pour son théâtre d’images et ses comédies poétiques ou/et philosophiques dans le domaine du théâtre jeunesse allemand. Il place les grands sujets transculturels au centre de son travail : homme et femme, l’ordre du monde et l’individu. Marcelo Diaz aime mettre en scène des textes d’auteurs contemporains et en particulier les réinterprétations de mythes anciens comme An der Arche um acht (A l’Arche à huit heures), Das Lied von Rama, (La chanson de Rama) ou Gullivers Reisen, (Les voyages de Gulliver) pour s’interroger sur leur pertinence actuelle dans notre société. Il confère à des pièces réalistes comme Wir alle für immer zusammen (Nous tous pour toujours ensemble) un calme et une force atemporels qui force le public à prendre de la distance par-rapport à soi. Il rend les contradictions visibles, permet à ses personnages d’explorer les frontières du monde théâtral et introduit ainsi ses jeunes spectateurs à l’univers de l’art théâtral. Un exemple de ce mécanisme serait l’entrée en scène d’un technicien déguisé en dieu assistant qui pourrait aussi être interprétée comme une panne. Ses œuvres sont des écoles visuelles de la magie du théâtre et campent sur des positions conflictuelles qui restent toujours dans le flou.

Philippe Besson, metteur en scène en chef du Theater Junge Generation de Dresde, incarne le théâtre jeunesse dynamique et rapide. Ses mises en scène, qu’elles soient de grande envergure comme Dornröschen (La Belle au bois dormant) au Schauspielhaus Zürich ou plus petites comme pour Wir alle für immer zusammen (Nous tous pour toujours ensemble) avec trois acteurs, se caractérisent toujours par un rythme élevé, une esthétique insolite et pertinente et des personnages encore plus excentriques sur scène. Les problèmes rencontrés par les personnages sont palpables physiquement chez Besson.

Un théâtre épique plus souvent avec que sans musique

Le théâtre épique pour enfants est étroitement lié au nom d’Andrea Gronemeyer. La directrice du Schnawwl à Mannheim a su mieux que quiconque développer davantage le théâtre narratif. Que ce soit de façon classique en solo ou dans le cadre de l’association des conteurs-joueurs : sa spécialité consiste à re-raconter des contes littéraires et populaires. Ses mises en scène reposent sur un travail précis du texte et sur une langue de qualité. L’art du théâtre narratif avec des images ébauchées lui donne la possibilité de parler aux enfants de problèmes difficiles sans devoir les illustrer. Les images intérieures des spectateurs correspondent au stade individuel de leur développement, la mise en scène fixe les thèmes et les émotions. L’autre axe principal sur lequel Andrea Gronemeyer travaille est l’élargissement de l’offre en matière de théâtre pour enfants au théâtre musical moderne. Elle est à l’origine de nombreuses premières du tout nouveau répertoire de théâtre musical pour enfants. Das Kind der Seehundfrau (L’enfant de la femme-phoque), Schneewitte (adaptation de Blanche-neige) et Schaf (Mouton) sont des mises en scène qui combinent des moyens de l’opéra et du théâtre épique.