Raccourcis:
Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)

Tourisme:
L'Allemagne inexplorée

L’Allemagne est une destination touristique dont la culture et la nature variées inspirent les visiteurs du monde entier. Mais hormis la cathédrale de Cologne, le Semperoper et le château de Neuschwanstein, que peut bien nous offrir l’Allemagne ? Vous découvrirez ici quelques curiosités touristiques que vous ne connaissez peut-être pas.

De Nadine Berghausen

 
  • <b>Essen : la capitale verte de l’Europe</b><br/>La région de la Ruhr est généralement synonyme d’acier, de métal et d’exploitation minière. Mais Essen a plus d’une corde à son arc : en 2017, elle a été élue « Capitale verte de l’Europe ». Grâce à de nombreux programmes de création d’espaces verts, Essen est aujourd’hui considérée comme la troisième ville la plus verte d’Allemagne. Des parcs historiques, des espaces verts modernes et un vaste réseau de pistes cyclables vous invitent à la détente dans un cadre de verdure exceptionnel. Le clou de la visite reste cependant la mine de charbon de Zollverein, seul site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO dans la région de la Ruhr. Photo (détail): © picture alliance/dpa/Roland Weihrauch
    Essen : la capitale verte de l’Europe
    La région de la Ruhr est généralement synonyme d’acier, de métal et d’exploitation minière. Mais Essen a plus d’une corde à son arc : en 2017, elle a été élue « Capitale verte de l’Europe ». Grâce à de nombreux programmes de création d’espaces verts, Essen est aujourd’hui considérée comme la troisième ville la plus verte d’Allemagne. Des parcs historiques, des espaces verts modernes et un vaste réseau de pistes cyclables vous invitent à la détente dans un cadre de verdure exceptionnel. Le clou de la visite reste cependant la mine de charbon de Zollverein, seul site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO dans la région de la Ruhr.
  • <b>Vilm, perle de la Baltique : la dernière forêt vierge d’Allemagne</b><br/>Vilm est une île de la mer Baltique située à cinq kilomètres seulement de la côte sud de Rügen. Au temps de la RDA, elle était réservée aux hauts fonctionnaires du SED : lorsqu’Erich Honecker passait ses vacances ici, elle était fermée à tous les autres voyageurs. Aujourd’hui Vilm est un espace protégé. L’île de 94 hectares, paradis de la faune et de la flore, ne peut accueillir que 60 visiteurs par jour. Point fort pour les amoureux de la nature : on y trouve l’une des dernières forêts vierges d’Allemagne. Photo (détail): © picture alliance/dpa-Zentralbild/Klaus Grabowski
    Vilm, perle de la Baltique : la dernière forêt vierge d’Allemagne
    Vilm est une île de la mer Baltique située à cinq kilomètres seulement de la côte sud de Rügen. Au temps de la RDA, elle était réservée aux hauts fonctionnaires du SED : lorsqu’Erich Honecker passait ses vacances ici, elle était fermée à tous les autres voyageurs. Aujourd’hui Vilm est un espace protégé. L’île de 94 hectares, paradis de la faune et de la flore, ne peut accueillir que 60 visiteurs par jour. Point fort pour les amoureux de la nature : on y trouve l’une des dernières forêts vierges d’Allemagne.
  • <b>Warzenbeißer Kunstweg : un sentier culturel sur fond de compostage</b><br/>Les amateurs d’art et de nature ne seront pas déçus en empruntant le Warzenbeißer Kunstweg. Dix objets Land Art ont été intégrés à la nature le long d’un tronçon de 3,8 kilomètres dans le parc national de Kellerwald. Petite particularité : certaines installations soulignent le caractère dynamique du projet artistique. En effet, en raison de l’utilisation de matériaux éphémères tels que le coton ou l’herbe, elles sont amenées à se fondre progressivement dans la nature. Le Warzenbeißer, qui a donné son nom au sentier culturel, est une sorte de sauterelle. Photo (détail): © picture alliance/dpa/Uwe Zucchi
    Warzenbeißer Kunstweg : un sentier culturel sur fond de compostage
    Les amateurs d’art et de nature ne seront pas déçus en empruntant le Warzenbeißer Kunstweg. Dix objets Land Art ont été intégrés à la nature le long d’un tronçon de 3,8 kilomètres dans le parc national de Kellerwald. Petite particularité : certaines installations soulignent le caractère dynamique du projet artistique. En effet, en raison de l’utilisation de matériaux éphémères tels que le coton ou l’herbe, elles sont amenées à se fondre progressivement dans la nature. Le Warzenbeißer, qui a donné son nom au sentier culturel, est une sorte de sauterelle.
  • <b>Le pont Rakotz : le reflet parfait</b><br/>Si vous aimez les safaris photos, venez admirer le pont Rakotz dans le parc paysager de Kromlau en Saxe. Le site abrite le plus grand parc de rhododendrons d’Allemagne et un pont datant de 1882, également connu sous le nom de Pont du diable. Il se reflète dans l’eau du lac Rakotz dans une géométrie circulaire parfaite. Les colonnes de basalte qui s’élèvent hors de l’eau créent une atmosphère absolument magique. Photo (détail): © Adobe
    Le pont Rakotz : le reflet parfait
    Si vous aimez les safaris photos, venez admirer le pont Rakotz dans le parc paysager de Kromlau en Saxe. Le site abrite le plus grand parc de rhododendrons d’Allemagne et un pont datant de 1882, également connu sous le nom de Pont du diable. Il se reflète dans l’eau du lac Rakotz dans une géométrie circulaire parfaite. Les colonnes de basalte qui s’élèvent hors de l’eau créent une atmosphère absolument magique.
  • <b>Görlitz : meilleur lieu de tournage en Europe</b><br/>Les studios de Babelsberg ou de la Bavaria Filmstadt servent de décor à de nombreux films allemands et internationaux. En revanche, ce qui fait la particularité de la ville de Görlitz, c’est la densité particulièrement élevée de bâtiments classés. Les films historiques tels que le film oscarisé « Grand Budapest Hotel » ou « Goethe ! » ont été en grande partie tournés ici – ce qui a valu à Görlitz de gagner le Prix du meilleur lieu de tournage européen en 2017. Depuis, la petite ville saxonne, fière de son succès, a même déposé la marque « Görliwood ». Photo (détail): © picture alliance/dpa/Jens Trenkler
    Görlitz : meilleur lieu de tournage en Europe
    Les studios de Babelsberg ou de la Bavaria Filmstadt servent de décor à de nombreux films allemands et internationaux. En revanche, ce qui fait la particularité de la ville de Görlitz, c’est la densité particulièrement élevée de bâtiments classés. Les films historiques tels que le film oscarisé « Grand Budapest Hotel » ou « Goethe ! » ont été en grande partie tournés ici – ce qui a valu à Görlitz de gagner le Prix du meilleur lieu de tournage européen en 2017. Depuis, la petite ville saxonne, fière de son succès, a même déposé la marque « Görliwood ».
  • <b>Villages engloutis de la Hesse : le mythe de l’Atlantide ressurgit</b><br/>L’Edersee, dans la Hesse, pourrait sortir tout droit d’un film fantastique : lorsque le niveau d’eau est bas, les ruines englouties de trois villages abandonnés réapparaissent. Les anciens villages de Bringhausen, Berich et Asel deviennent alors de véritables attractions touristiques. Outre des ruines de maisons, on peut voir des morceaux d’anciens cimetières avec des dalles en béton. Les trois villages de la vallée de l’Eder ont été submergés en 1913 suite à la construction d’un barrage. Les habitants ont dû abandonner leurs maisons pour refaire leur vie ailleurs. A découvrir absolument : l’île d’amour, un véritable petit paradis pour les amoureux. Photo (détail): © picture alliance/dpa/Swen Pförtner
    Villages engloutis de la Hesse : le mythe de l’Atlantide ressurgit
    L’Edersee, dans la Hesse, pourrait sortir tout droit d’un film fantastique : lorsque le niveau d’eau est bas, les ruines englouties de trois villages abandonnés réapparaissent. Les anciens villages de Bringhausen, Berich et Asel deviennent alors de véritables attractions touristiques. Outre des ruines de maisons, on peut voir des morceaux d’anciens cimetières avec des dalles en béton. Les trois villages de la vallée de l’Eder ont été submergés en 1913 suite à la construction d’un barrage. Les habitants ont dû abandonner leurs maisons pour refaire leur vie ailleurs. A découvrir absolument : l’île d’amour, un véritable petit paradis pour les amoureux.
  • <b>La maison bouddhiste : un petit bout d’Asie en Europe</b><br/>Pour visiter un temple bouddhiste, il n’est pas toujours nécessaire de se rendre en Asie : dissimulée derrière des arbres centenaires, la maison bouddhiste attend les amateurs du genre dans le quartier de Frohnau à Berlin. Construite en 1926 par le docteur Paul Dahlke, elle est considérée comme le plus ancien temple bouddhiste européen. Le responsable du temple accueille les visiteurs avec ces mots : « Bouddha recommande d’être charitable et de se faire des amis. C’est pourquoi nous sommes toujours heureux à Frohnau que les gens s'intéressent à nous. » Photo (détail): © picture alliance/ZB/Peer Grimm
    La maison bouddhiste : un petit bout d’Asie en Europe
    Pour visiter un temple bouddhiste, il n’est pas toujours nécessaire de se rendre en Asie : dissimulée derrière des arbres centenaires, la maison bouddhiste attend les amateurs du genre dans le quartier de Frohnau à Berlin. Construite en 1926 par le docteur Paul Dahlke, elle est considérée comme le plus ancien temple bouddhiste européen. Le responsable du temple accueille les visiteurs avec ces mots : « Bouddha recommande d’être charitable et de se faire des amis. C’est pourquoi nous sommes toujours heureux à Frohnau que les gens s'intéressent à nous. »