Raccourcis:

Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)

Les Mots-dits : Une chronique linguistique
Ponctuation

Illustration: two speech bubbles above a book
Un verbe donne un nom à une action | © Goethe-Institut e. V./Illustration: Tobias Schrank

Les signes de ponctuation sont les plus petites unités en matière d’étendue réelle et de répartition dans la structure d'une phrase. Mais même une minuscule virgule peut changer complètement le sens d’une phrase.

De Sharon Dodua Otoo

Ce point-virgule était-il un clin d’œil ou une erreur de ponctuation?
– Azadeh Aalai


Je connais très peu d’Allemands qui ne considèrent pas la ponctuation comme extrêmement importante. En Grande-Bretagne, nous avons la merveilleuse publication « Have You Eaten Grandma? Or, the Life-Saving Importance of Correct Punctuation, Grammar, and Good English » de Gyles Brandeth. En anglais, il existe effectivement des façons établies d’utiliser les virgules. Mais, pour paraphraser le capitaine Barbossa de Pirates des Caraïbes, la plupart des Britanniques les voient comme des lignes directrices plutôt que des vraies règles. (C’est un peu faux; il y a des règles. Mais seuls les amoureux de la grammaire les plus stricts savent réellement ce qu’il faut faire avec les virgules en anglais. La plupart d’entre nous les placent généralement dans une phrase lorsque nous pensons qu’il serait bon de prendre une pause.) La ponctuation allemande est un sujet beaucoup plus sérieux.

La virgule sauve Mamie

Restons-en à la virgule. La plaisanterie sur la façon dont elle peut sauver des vies fonctionne aussi en allemand. Prenons l’exemple de ces bons vieux mots d’esprit : « Komm, wir essen, Oma! » contre « Komm, wir essen Oma! » (En gros, la première phrase invite mamie à venir manger, tandis que la seconde invite les gens à venir la manger.) Les virgules sont toujours utilisées dans les clauses relatives. Ainsi, chaque fois qu’une information supplémentaire est donnée sur un nom, elle est toujours séparée par une virgule. En anglais, ce n’est pas forcément le cas. (Chers amateurs de grammaire, je fais référence ici aux clauses relatives restrictives et non restrictives, bien sûr.) Il existe de nombreuses règles propres aux virgules dans la langue allemande, et bien que je ne les maîtrise pas toutes, je suis reconnaissante de leur clarté et j’ai plutôt confiance en mes moyens de les utiliser correctement. On ne peut pas en dire autant de mon utilisation des virgules en anglais écrit.

J’ai quand même une plainte. Que se passe-t-il donc avec les chiffres allemands? Pourquoi huit euros et quatre-vingt-dix-neuf cents s’écrivent-ils ainsi : 8,99 €? Pourquoi les chiffres allemands comportent-ils des virgules, alors qu’en anglais on utilise des points? Sur quelle logique repose l’écriture du nombre mille : 1.000? Comment cette évolution s’est-elle produite? Et y a-t-il une chance qu’elle puisse être renversée? Près de quarante ans après avoir appris l’écriture des nombres, je suis toujours indignée. Et je continue à confondre régulièrement mon compte bancaire en ligne allemand.

Utilisez plus d’émojis!

Par-dessus tout, naviguer entre l’allemand et l’anglais m’a permis de réaliser que la ponctuation est surfaite. Bien sûr, elle est importante. Mais il y a des personnes qui ne maîtriseront jamais les règles de grammaire ou d’orthographe, et elles ne devraient pas être ridiculisées dans leurs échanges écrits. (Je m’adresse plus particulièrement à vous, chers commentateurs des médias sociaux, qui vous concentrez régulièrement sur la forme et non sur le contenu. Les personnes dyslexiques voient votre capacitisme.) Même une phrase parfaitement ponctuée manquera des informations souvent essentielles, qui sont fournies par l’intonation, le langage corporel et le contexte. Les ennemis de l’ambiguïté peuvent se laisser bercer par un faux sentiment de sécurité grâce à des virgules bien placées. En fait, je me demande si les emojis ne sont pas beaucoup plus importants pour la communication écrite que nous le pensons? Pour ma part, j’aimerais que les emojis fassent aussi partie de la grammaire, en anglais comme en allemand. 😁

Conclusion 

Prendre quelques noms, quelques pronoms, des adverbes et des adjectifs, les rassembler, les mettre en boule et les jeter contre le mur pour les faire rebondir. C’est ce que Norman Mailer a fait. C’est ce que James Baldwin a fait, et Joan Didion a fait, et c’est ce que je fais : c’est ce que je veux faire.
– Maya Angelou

 
En tant qu’écrivaine littéraire et essayiste, je m’amuse beaucoup à tordre et à façonner la langue afin d’exprimer des idées et des pensées que beaucoup de gens partagent, mais pour lesquelles ils n’ont pas encore trouvé les mots. La grammaire est pour moi un outil qui affine mon langage et j’en suis tout à fait reconnaissante. Toutefois, je crois sincèrement que la vraie magie de l’écriture opère lorsque l’on connaît suffisamment bien les règles d’une langue pour les transgresser. C’est ainsi que l’on fait des étincelles.

J’espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes chroniques sur la grammaire (allemande) que j’en ai pris à les écrire.