Film et Q&A CYCLE Stefan Kolbe & Chris Wright

Das Block Kolbe & Wright / Edition Salzgeber Edition Salzgeber / Kolbe & Wright

Di, 26.06.2016 -
Ma, 28.06.2016

Landesvertretung Sachsen-Anhalt bei der EU & Cinéma Aventure

Avec trois documentaires: « Pfarrer », « Das Block » & « Technik des Glücks »

Les réalisateurs Stefan Kolbe et Chris Wright défendent une forme personnelle du documentaire : à l’aide de mouvements de caméra particuliers, de nouvelles méthodes de narration et d’une structure associative et esquissée, ils proposent une esthétique documentaire tout à fait nouvelle. Leur objectif est de trouver la forme idéale pour chaque protagoniste et pour chaque sujet. Les deux réalisateurs présentent pour la première fois trois de leurs films à Bruxelles : « Pfarrer » (26/06) est projeté à la Représentation du Land de Saxe-Anhalt dans le cadre du jubilé de la Réforme protestante et pose la question suivante : que se passe-t-il lorsque deux cinéastes athées ont accès à une école pastorale ? Projeté au Cinéma Aventure, « Das Block » (27/06) relate la vie dans un immeuble préfabriqué d’Allemagne de l’Est. Enfin, « Technik des Glücks » (28/06) s’aventure sur les traces de l’ancienne centrale au charbon Zschornewitz de l’ex-RDA. 

« Avec leurs films réalisés ensemble, Stefan Kolbe et Chris Wright, tous deux nés en 1972 et diplômés de l’école du cinéma de Potsdam-Babelsberg Konrad Wolf, enrichissent le nouveau cinéma documentaire allemand depuis 12 ans en y apportant leur contribution très personnelle. » (Arsenal)
 
  • 26 juin 2017 à 19h à la Représentation du Land de Saxe-Anhalt auprès de l’UE : Pasteur / Pfarrer (DE 2014, 90’) – en présence des réalisateurs

Que se passe-t-il lorsque deux cinéastes athées sont autorisés à rentrer dans une école pastorale? Qui plus est à Wittenberg, ville de Luther, autrefois haut lieu de la Réforme protestante allemande et aujourd’hui située dans l’une des régions les moins croyantes d’Europe. Pendant un an, Chris Wright et Stefan Kolbe ont accompagné un groupe de jeunes femmes et de jeunes hommes dans la dernière phase de leur formation pour devenir pasteur. Au début, il est surtout question de l’apprentissage de la fonction religieuse, mais, au fil du temps, les protagonistes et les cinéastes sont de plus en plus confrontés à des questions humaines fondamentales. Les frontières s’estompent – entre foi et incroyance, entre consolation et désespoir, entre vérité et folie. On assiste à l’émergence d’un dialogue à la fois ouvert et intime sur nos besoins fondamentaux d’amour, de sécurité et de sens.

Après la projection, Stefan Kolbe et Chris Wright s’entretiendront avec Valentin Wendebourg, vicaire spécial de la Représentation de l’Église protestante d’Allemagne à Bruxelles, diplômé de l’école pastorale de Wittenberg en 2016, et Cristina Nord, directrice de la programmation culturelle pour la Région « Europe du sud-ouest » au Goethe-Institut de Bruxelles.
 
  • 27 juin 2017 à 19h30 au Cinéma Aventure: Le Bloc / Das Block (DE 2006, 75’) – en présence des réalisateurs
Das Block, deuxième long-métrage documentaire de Kolbe et Wright, offre un aperçu de l’univers des quatre protagonistes, qui vivent dans un bâtiment préfabriqué d’Allemagne de l’Est et qui discutent des thèmes de la perte et de la solitude.

DAS BLOCK. Une année : 2005. Un lieu en Allemagne : Gräfenhainichen, dans la rue Poetenweg. 85 studios. Quatre portes s’ouvrent. Derrière, deux femmes et deux hommes. Quatre générations. Quatre états différents de perte et de solitude. Dehors, sur le mur du couloir, on peut lire DAS BLOCK – le bloc. Ici, on dit qu’il est vivant. DAS BLOCK, un téléfilm sur quatre individus, sur la vie et sur la façon dont elle les abandonne.

Visions du Réel 2007, Nyon, Suisse
Crossing Europe 2007, Linz, Autriche
Semaine du cinéma de Duisbourg 2007
Hot Docs 2011, Toronto, Canada
 
  • 28 juin 2017 à 19h30 au Cinéma Aventure: Technique du bonheur / Technik des Glücks (DE 2003, 68’)
Dans Technik des Glücks, les réalisateurs partent sur la piste de l’ancienne centrale au charbon Zschornewitz de l’ex-RDA. Pour ce faire, ils ont recours à des images d’archive (Found footage) composées d’enregistrements réalisés par les ouvriers. Dans ce film, comme dans leurs autres réalisations, Kolbe et Wright parviennent à aborder leurs protagonistes avec beaucoup de respect et de sympathie.

Autrefois, la centrale Zschornewitz s’imposait dans le paysage. Des milliers d’ouvriers y œuvraient à transformer le charbon en électricité. La centrale a disparu avec la RDA, emportant dans sa chute les emplois. Il n’en reste que des films amateurs réalisés par les ouvriers. Une expérience collective filmée. Le dialogue ressortant de ces séquences fait émerger la vision d’un passé éteint et d’un avenir inexistant. Les petits bonheurs privés face aux grandes promesses non tenues.

Festival international du film documentaire et du film d'animation de Leipzig 2003
Semaine du cinéma de Duisbourg 2003
Sehsüchte, Potsdam 2003
Festival du cinéma de Dhaka 2003
Werkleitz Biennale, Halle 2004
Visions du Réel, Nyon 2004, Prix Kodak Suisse
Shadow Festival, Amsterdam 2004, Kodak Shadow Award
Festival de documentaire et d’art vidéo de Cassel 2004
Göteborg 2004
 

 

Chris Wright : né en 1972 à Radcliffe, en Angleterre. Après sa scolarité, études en philologie germanique et romane à Cambridge et Leipzig. Travaille comme traducteur. Études en montage à l’école du cinéma de Potsdam-Babelsberg Konrad Wolf. Travaille comme réalisateur de documentaires et monteur. Vit à Berlin.

Stefan Kolbe : né en 1972 à Halle-sur-Saale, en RDA. Après sa scolarité, stage, puis études de caméraman à l’école du cinéma de Potsdam-Babelsberg Konrad Wolf. Travaille comme réalisateur de documentaires. Vit à Franzigmark, à Berlin et dans l’Uckermark.

Une collaboration entre le Goethe-Institut, la Représentation du Land de Saxe-Anhalt auprès de l’UE et la Représentation de l’Église protestante d’Allemagne à Bruxelles (26/06), ainsi que le Cinéma Aventure (27-28/06)
 

Retour