Première « Journée portes ouvertes »

Journée portes ouvertes
Photo (extrait) : © Aissata Ouarma

Le mois de février a débuté avec une première : Pour la toute première fois, le Goethe-Institut / Bureau de liaison Ouagadougou a ouvert ses portes pour des visiteurs intéressés dans le cadre d’une « journée portes ouvertes ». Tout le monde était le bienvenu pour s’informer du travail du Goethe-Institut et de ses collaborateurs au Burkina Faso sur le site du bureau de liaison.

L’exposition itinérante « Deutschland im Koffer » qui était déjà notre invitée en octobre 2016 pendant trois semaines a permis d’avoir un regard sur la culture allemande en opposant des clichés avec la réalité.

Des débutants de langue ont eu la possibilité de faire leurs premières expériences avec la langue allemande dans un des trois petits cours d’allemand qui ont été organisés par le Dachl-Haus. Cette association burkinabè donne régulièrement des cours et des examens accrédités jusqu’au niveau B1 dans nos salles.

Aux stands d’information sur la terrasse, des visiteurs ont pu avoir un regard sur les publications diverses du Goethe-Institut et sur le projet PASCH, une initiative financée par l’Etat pour le renforcement de la politique d’éducation à l’étranger à travers certaines écoles partenaires. Étaient également présents le Deutsche Akademische Austauschdienst (DAAD) et l’association « Deutsch für alle » (ADFA) avec des stands d’information. Au-delà de cela, une boutique Goethe a servi à la vente de dictionnaires et d’autres articles dans un stand. Ceux qui voulaient tenter leur chance ont pu participer à une petite tombola où les heureux lauréats ont pu se réjouir d’un sac, d’une tasse ou d’autres prix merveilleux à la fin de l’événement.

Il y avait aussi plein de choses à découvrir au jardin. Là-bas, nos visiteurs ont pu se régaler au stand du restaurant Yelba. Durant toute la journée on y vendait des spécialités de la cuisine locale. Également au jardin se tenait le programme culturel à partir de l’après-midi. D’abord, des étudiants en germanistique de la « Brecht-Truppe », sous la direction d’Annette Bühler-Dietrich, lectrice du DAAD au Burkina Faso, ont fait une prestation de lecture bilingue du drame de Goethe « Les souffrances du jeune Werther ». Des extraits ont été lus en allemand et en français à tour de rôle. À la suite, le musicien burkinabè Patrick Kabré a fasciné le publique avec des chansons captivantes qui unissent des éléments musicaux traditionnels et modernes. Ce mélange de la tradition avec la modernité se reflète également dans ses textes qui sont des fois chantés en français et des fois en mooré. Le concert s’est terminé après une heure de prestation et avec lui, la « journée portes ouvertes ».

  • Journée portes ouvertes © Aissata Ouarma
  • Journée portes ouvertes © Aissata Ouarma
  • Journée portes ouvertes © Aissata Ouarma
  • Journée portes ouvertes © Aissata Ouarma
  • Journée portes ouvertes © Aissata Ouarma
  • Journée portes ouvertes © Aissata Ouarma
  • Journée portes ouvertes © Aissata Ouarma