Sous le Baobab

Sous le Baobab - Orangefarbenes Logo mit schwarzer Grafik, die gleichzeitig Baum, Mikrophon und Schlüsselloch ist. © Goethe-Institut

"Sous le Baobab’’ est une initiative intellectuelle, littéraire et artistique née du constat sur le vide des espaces d’échanges des idées, de débats et de réflexion collective. Or, une société qui ne fait ni ne cultive l’esprit critique n’est autre qu’une société poreuse et perméable, destinée à absorber des idées venues d’ailleurs. C’est donc pour palier à ce vide que cette initiative va exister, afin de ne plus laisser passer sous silence des sujets qui impliquent à la fois le présent et l’avenir du Burkina Faso, mais aussi de l’Afrique et du monde. Mais, pour ne pas sombrer dans l’intellectualisme, c’est-à-dire tenir des débats dans des salons feutrés sans tenir compte des masses populaires qui sont les principales intéressées, cette initiative sera itinérante et se déroulera dans des lieux atypiques de l’université aux petits ‘‘maquis de quartier populaires.
 

Sous le Baobab en Podcast

Pour faire participer plus de personnes aux discussions et thèmes pertinantes, les discussions sont enregistrés et en suite diffuser en forme de podcast d'environ 25min.

​L'initaitive Sous le Baobab est organisé en coopération avec des penseurs libres.

Subscription





Sous le Baobab #9

Adolescence et lecture : quels défis et stratégies adopter face à un monde numérique ?

La lecture est très importante pour l'éducation et la transmission culturelle. Pour les adolescents elle est un puissant outil d'apprentissage, d'ouverture et de développement personnel. Malheureusement avec la technologie et l'informatique qui envahissent leur monde et celui des adultes, ils ne lisent plus. En prélude à la Foire Internationale du Livre de Ouagadougou (FILO), le Goethe-Institut et ICCV Nazemse vous invitent à venir proposer des stratégies efficientes pour faire du livre le meilleur ami des ados. 

Simon Nacoulma, Fatim Touré Konkobo, Yarri Kamara
 

 

Sous le Baobab #8

Dans les lobbies du franc CFA

Depuis les années après l’indépendance, les intellectuel.le.s et politiques francophones africain.e.s se sont lancés dans une bataille contre le Franc CFA. Soixante ans après, cette lutte de souveraineté continue avec beaucoup de rebondissements et le bout du tunnel semble encore très loin. Théorie du complot ou évolution naturelle des choses, les politiques francophones africaines n’arrivent pas à s’affranchir de cette domination coloniale. Qui sont ces valets locaux qui, dans les lobbies, entravent la création d’une monnaie commune au détriment du Franc CFA ? A quand la fin de cette bataille qui dure autant de temps ?

Damase Ouedraogo, Relwendé Kontogondé, Simporé, Lobbo Diallo
 

Sous le Baobab #7

L’éducation des enfants dans un monde numérique

Avec l’avènement du numérique, le monde entier est très connecté avec des avantages et des inconvénients. Des ordinateurs aux téléphones en passant par les chaines de télévisions, ce sont des milliers d’applications et de programmes qui facilitent la vie, tant dans l’information, l’apprentissage et la distraction. Cela n’est pas sans conséquence car ces outils sont à la fois addictifs que séductifs. Face à ces phénomènes qui bouleversent nos modes de vies, quel sera son impact sur les populations en général et particulièrement sur les enfants ? Quelle éducation pour les enfants dans un monde numérique?

Mahamadou Dieni, Severin Zila, Simon Nacoulma, Soly Volna
 

Sous le Baobab #6

Coopération culturelle internationale dans un contexte de décolonisation

On parle toujours de coopération culturelle entre les pays du nord et ceux du sud. Ces relations sont-ils équilibrés ? La question mérite une grande réflexion car de nos jours, des voix s’élèvent pour la décolonisation et pour dénoncer les aliénations culturelles, les vols d’objets culturels africains etc. Au Burkina Faso, la culture et ses institutions culturelles, sont à environ en partie dépendantes d’un financement étranger. Il se pose la question de comment établir une coopération culturelle internationale, qui ne reprend pas le principe coloniale et impérialiste et qui s’investisse dans une coopération non-hiérarchique. Quels sont les leçons à tirer pour les institutions culturelles étrangères pour établir une coopération digne ?

Martin Zongo, Michel K. Zongo, Ousmane Boundaoné
 

 

Sous le Baobab #5

Aide Publique au Développement : aide-t-elle vraiment les pays qui en bénéficient ?

''Nous voulons de l'aide qui puisse nous aider à nous passer de l'aide'' disait Thomas Sankara aux débuts des années 1980. Plus de quarante ans après cette déclaration, la problématique est restée intacte et jusqu'à preuve du contraire, l'aide publique au développement n'a toujours pas soulagé les pays qui en bénéficient. C'est à se demander si ces aides multiples venant des pays développés servent vraiment à quelque chose. Entre les détournements de fonds en local et les salaires mirobolants des expatriés dédiés à la gestion desdites aides, le débat mérite d'être mené. Joignez-vous à nous "Sous Le Baobab" pour en discuter.

Abdoulaye Siri, Corina Breitag-Heinz, Lassané Ouedraogo, Rachim Nasser Sanou, Emmanuel Sawadogo
 

Sous le Baobab #4

Coups d'État et soulèvements populaires en Afrique: affranchissement ou enlisement ?

Du début des années 1958 à nos jours en passant par Les Soleils des indépendances, le continent africain a connu près de 500 coups d'État (on parle 476 actuellement), tentatives de coups d'État sans compter les soulèvements populaires. Du Burkina Faso à Madagascar, en passant par le Maroc, l'Egypte, la Tunisie, le Sénégal, le Congo (Kinshasa et Brazzaville), le Mali, la Côte d'Ivoire, la Sierra Léone, la Centrafrique, l'Ethiopie, le Zimbabwe, le Rwanda, la Guinée (toutes les Guinées) et bien d'autres pays, les exemples sont légions et les résultats toujours aussi mitigés. Devrait-on mettre un terme à ces pratiques ou faudrait-il les mûrir avant toute initiative ? Des questions et des arguments, il y en a certainement beaucoup et c'est pour cela que nous vous invitons à prendre part au débat "Sous Le Baobab".

Abdoulaye Diallo, Fatou Sourabié, Lianhoé Serge Bayala, Martial Pa’nucci
 

Sous le Baobab #3

Féminismes en Afrique, mode ou réalité

Au cours de la dernière décennie, l'on a constaté la création de mouvements féministes un peu partout en Afrique. Les actions de ces associations et mouvements sont parfois mal perçues, mal interprétées ou tout simplement incomprises. Quel est le bien-fondé de ces mouvements ? Quels sont leurs objectifs ? Ces mouvements sont-ils un phénomène de mode calqué à l’occidental ou existaient-ils en Afrique depuis longtemps ? A travers un décryptage ouvert les différent.e.s intervenant.e.s du féminisme et les critiques du féminisme se rencontreront dans un débat intellectuel, scientifique et culturel.

Anselme Lalsaga, Benedicte Bailou, Lionelle Edoxie Gnoula, Annick Laurence Koussoubé
 

Sous le Baobab #2

"Migrations : comment stopper l'hémorragie?" 

Au mois d'octobre dernier le Sénégal s'est réveillé dans la stupeur en apprenant la disparition d'au moins 140 de ses enfants qui cherchaient à atteindre les berges de l'Europe, un pseudo Eldorado dont beaucoup de personnes ignorent les réalités. Et au mois de novembre le même Sénégal comptabilisait 480 migrants morts ou disparus en Mer. Cela peut sembler beaucoup mais ce n'est rien face aux chiffres de 2014 à nos jours qui sont de plus 20.000 migrant.e.s. C'est à se demander qu'est-ce qui pousse ces personnes à tout quitter pour se jeter sur ces voies périlleuses ? Pourquoi ces personnes choisissent-elles l'Occident ? Quelles peuvent être les solutions pour remédier à ce fléau ?  C'est pour répondre à ces questions et mûrir la réflexion autour des initiatives à prendre que nous vous invitons ''Sous Le Baobab".

Intervenants : José Luis Sanchez (Union Européenne Burkina Faso), Roger Charles Evina (Office International des Migrations), Serge Lianhoué Imhotep Bayala (Deux heures pour nous, deux heures pour Kamita)
Modérateur : Hassan Yitirga Bationo
 


SOUS LE BAOBAB #1

 "Opposition de stratégies et faillite du leadership - Une étude critique d’un échec collectif"

Dans le cadre de la Black History Month, le collectif des penseur.e.s libres et le Goethe-Institut Ouagadougou lancent "Sous le Baobab", une initiative intellectuelle, littéraire et artistique destinée à cultiver et développer l'esprit critique des populations pour une meilleure stratégie endogène dans le traitement des problématiques qui minent le Burkina Faso et l'Afrique. 
Pour ce lancement, l'enseignant chercheur pluridisciplinaire et globe trotteur N.y.s.y.m.b LASCONY tient une conférence sous le thème de : "Opposition de stratégies et faillite du leadership - étude critique d'un échec collectif".