Rimini Protokoll Arpenter le réel

Rimini Protokoll à Montréal
© Rimini Protokoll, Benno Tobler, Pigi Psimeneau, Sandra Then

Les trois membres de Rimini Protokoll, Helgard Haug, Stefan Kaegi et Daniel Wetzel, se sont rencontrés dans les années 1990, au cours de leur formation à l’Institut des sciences théâtrales appliquées de Giessen. Depuis 2002, le collectif allemand a réalisé des spectacles, des expositions, des pièces radiophoniques, des déambulations, des films et des livres. 

« Le monde entier est un théâtre. » Cette formule shakespearienne, les trois artistes semblent l’avoir prise au pied de la lettre. Ainsi, leur théâtre documentaire et participatif pose un regard unique sur le réel. Leurs créations, atypiques et résolument politiques, ont été présentées dans toute l’Europe, mais aussi au Canada, aux États-Unis et en Amérique latine.
 

Mnemopark

Les spectateurs du Festival TransAmériques et du Carrefour international de théâtre ont découvert la démarche de Rimini Protokoll en 2007 avec une pièce intitulée Mnemopark. Sur scène, quelques retraités passionnés de modélisme et une comédienne racontent leur histoire et celle de leur pays, la Suisse. Légère, attendrissante, la représentation rattache de manière inusitée l’intime et le collectif, les clichés et les enjeux de société, le folklore et la mondialisation.
 

Remote X

J’ai eu le bonheur de renouer avec le travail de la compagnie en 2013. C’était à Berlin, alors qu’on présentait Remote X, une déambulation avec casque d’écoute pendant laquelle 50 spectateurs sont incités à découvrir ou redécouvrir la ville. De l’église au centre commercial, de la pelouse d’un parc au sommet d’une tour de bureaux, le parcours est chaque fois adapté à la cité qui l’accueille. Le participant y affirme son individualité en même temps que son appartenance au groupe, en apprend sur lui-même aussi bien que sur son prochain. En expérimentant ce puissant mélange de faits et d’affects, cet alliage de statistiques et d’humanité, je me suis fait la promesse d’accepter toutes les aventures qui me seraient dorénavant proposées par Rimini Protokoll.
 

100% City

Du 25 au 28 mai, au Théâtre Jean-Duceppe, en ouverture du Festival TransAmériques, Rimini Protokoll offrira la version montréalaise de 100 % City : 100 % Montréal. Sur scène, 100 citoyens représenteront la démographie de la métropole dans son ensemble. Hommes, femmes ou trans, adultes, enfants ou ados, athées, musulmans ou juifs, ils incarneront tous les visages de Montréal, un véritable diagramme vivant, une sorte d’hymne au vivre ensemble. D’ici là, le Goethe-Institut Montréal propose trois films, des documentaires qui rendent compte de trois des créations du collectif : Call Cutta, Home Visite Europe et World Climate Change Conference.
 

Call Cutta

Réalisé par Anjan Dutt en 2006, le film rend compte d’une déambulation coproduite par le Goethe-Institut Calcutta et le Théâtre Hebbel am Ufer à Berlin (où est basé Rimini Protokoll depuis 2003). Seul avec son téléphone portable, guidé dans les rues de Calcutta ou de Berlin par la voix d’un homme ou d’une femme qui travaille dans un centre d’appel à Calcutta et qui se trouve effectivement au bout du fil, le spectateur doit répondre à des questions, accorder son attention à des lieux privés et publics porteurs d’histoires intimes et collectives. Domination et justice, mensonge et vérité, isolement et solidarité, destruction et culture, politique et révolte… une foule de sujets cruciaux sont abordés. Quoique le parcours soit soigneusement planifié, il y a place à l’imprévu et à l’improvisation, si bien que de véritables conversations s’engagent entre deux êtres humains qui acceptent de se livrer, certains de manière bouleversante. En ce sens, il s’agit à n’en pas douter d’un théâtre relationnel. À notre époque, une pratique artistique qui procède au rapprochement des êtres, des cultures et des territoires semble cruciale. Ce pourrait bien être l’une des plus belles retombées de la mondialisation.
 

Home Visite Europe

Réalisé par Lilli Kuschel, Mikko Gaestel et Stefan Schmied en 2016, ce film, qui rend compte d’une expérience de théâtre à domicile, est sans contredit le plus percutant des trois. L’action se déroule autour d’une table. Nous sommes chez l’habitant, à Bruxelles, à Lisbonne, à Prague, à Copenhague ou à Paris. Les invités ont accepté de répondre à un questionnaire à propos des tenants et des aboutissants de la cohabitation au sein de l’Europe. Identité, valeurs, frontières, communauté, argent… toutes les dimensions sont abordées, toutes les dissensions sont mises en relief, toutes les solidarités sont célébrées. Si le résultat est si émouvant, c’est surtout grâce à l’intelligence avec laquelle les artistes mènent le jeu. En répondant aux consignes imprimées qui sortent d’un petit appareil qui sonne et clignote, les participants dessinent, révèlent et accomplissent, ils créent des associations, des oppositions, des renversements et des suprématies… autant de manœuvres qui évoquent celles des pays membres de l’Union européenne. Des enjeux complexes sont exprimés avec humour, mais aussi avec clarté, lucidité, et même un brin de cruauté. Le film rend justice à l’ensemble de la démarche puisqu’il juxtapose les soirées tenues dans plusieurs langues aux quatre coins du continent, mais aussi parce qu’il permet de compiler et de comparer les résultats obtenus. Véritable exercice démocratique, l’expérience rappelle au «spectateur», au «consommateur» et à l’«usager» qu’il est d’abord et avant tout un citoyen.
 

World Climate Change Conference

Réalisé par Helgard Haug, Stefan Kaegi et Daniel Wetzel en 2015, ce film rend compte d’une pièce de grande envergure présentée à Hambourg en décembre 2014. Les spectateurs appartiennent pour l’occasion aux délégations des 196 pays réunis pour la Conférence de Paris sur le climat, un événement que Rimini Protokoll s’amuse à imaginer un an avant sa tenue. La salle a été transformée avec un tel souci du détail (drapeaux, écrans géants, cartes d’identité, livrets d’information, etc.) qu’on jurerait que le théâtre est véritablement l’hôte d’un événement politique majeur. Après le discours d’accueil, les participants sont invités à se rendre en sous-groupes à des conférences qui seront données pour eux par des scientifiques, des sociologues et des politologues. Tout en ayant un caractère ludique, l’aventure est sérieuse. C’est que les informations fournies sont nombreuses, complexes, et que les décisions qui seront prises au terme de longues négociations seront lourdes de conséquences sur l’environnement et sur la qualité de vie. Le film est efficace, en ce sens qu’il traduit bien les aspects politiques et humains de la question, mais il faut admettre qu’on est plus près des faits que des êtres. L’expérience est fort probablement plus agréable à vivre qu’à observer.
 

Rimini Protokoll: 100% Montréal est présenté dans le cadre de „L’Allemagne @ Canada 2017 – Partenaires: de l’immigration à l’innovation