Raccourcis:
Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)
Homo Riot© Homo Riot, Photo: Lord Jim

Los Angeles, CA
Homo Riot

Je dessine des graines et je crée des playlists.

Homo Riot

Fesses nues, battes de baseball, hommes barbus qui s’embrassent avec des masques : voici quelques-uns des principaux thèmes de l’artiste d’art urbain Homo Riot. L’artiste, qui vit et travaille à Los Angeles, veut provoquer, et ce, à juste titre. Tout a débuté en 2008 avec une demande d’amendement constitutionnel en Californie, la proposition 8, qui visait à révoquer la récente ordonnance du tribunal autorisant le mariage entre personnes de même sexe. Homo Riot © Homo Riot, Photo: Lord Jim Cet amendement devait d’abord être décidé par référendum, qui pouvait à son tour être initié par une pétition d’au moins 694 354 voix. Le nombre de votes requis a été largement dépassé et le référendum était prévu pour novembre 2008. Enfin, les Californiens ont voté pour la proposition 8 avec une majorité de 52,24 %, ce qui a rendu les mariages entre personnes de même sexe de nouveau historiques. Par conséquent, les opposants à la proposition 8 ont tenté d’intenter une action en justice contre l’amendement constitutionnel pendant des mois et des années jusqu’à ce qu’il soit finalement déclaré nul et non avenu en 2010.

Comme le reste de la communauté LGBTQ, Homo Riot a été horrifié par ce développement et s’est joint à la campagne No on 8 avec son partenaire pour lutter pour la légalité du mariage de même sexe. Homo Riot © Homo Riot, Photo: Lord Jim Lorsqu’il s’est avéré qu’une grande partie de la population soutenait la proposition 8, Homo Riot a sorti sa colère dans la rue et placé ses illustrations dans toutes sortes d’endroits. Celles-ci ont montré l’homosexualité sans ménagement en la combinant avec des motifs agressifs. « Au début, c’était un “fuck you” pour le grand public pour ne pas avoir soutenu nos droits », explique Homo Riot sur son site web. Après un certain temps, cependant, son œuvre a transcendé la simple provocation : elle a encouragé un sentiment de soutien et de cohésion pour plusieurs membres de la communauté LGBTQ. Homo Riot a lui-même été surpris par le message positif qu’il a involontairement transmis. Après les événements de la campagne proposition 8, il a poursuivi sa mission, soit de promouvoir le dialogue sur l’égalité, la fierté gaie et l’amour homosexuel, et a diffusé ses œuvres à travers le monde. Il voit encore ses tableaux défigurés ou détruits par ses détracteurs. Homo Riot souhaite qu’une plus grande communauté d’artistes urbains queers crée un meilleur équilibre dans les motifs de l’art urbain et encourage la tolérance et le soutien de la communauté LGBTQ.

Homo Riot - Kiss © Homo Riot, Photo: Lord Jim