Raccourcis:
Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)

Arne Jysch
Du film au roman graphique

Journalist Anni in a tank
Arne Jysch brosse un tableau réaliste de l’Afghanistan et de ses opérations militaires, sans jamais y avoir été. | © Arne Jysch/Carlsen Verlag, 2012

​​Dans Wave and Smile, Arne Jysch reconstitue la vie quotidienne d’un soldat de l’armée allemande en Afghanistan. Der nasse Fisch (« Le poisson mouillé ») est une adaptation du livre à succès du même nom de Volker Kutscher et porte une attention particulière aux détails de Berlin des années 1920.

De Stefan Pannor

En un coup d’œil

Arne Jysch est né à Brême en 1973. De 1995 à 2000, il a étudié l’animation à l’Université du cinéma Konrad Wolf à Potsdam, pour ensuite travailler comme illustrateur de scénarimage à Berlin. Parmi ses projets, mentionnons le scénarimage de l’adaptation cinématographique du roman à succès The Physician. Son premier roman graphique, Wave and Smile, a été publié en 2012 et décrit la vie quotidienne de soldats allemands en Afghanistan.​

Un film rejeté

Jysch considère les romans graphiques et les films comme étant étroitement liés. « J’ai d’abord imaginé Wave and Smile comme un film, et j’ai envoyé une courte présentation aux sociétés de production de cinéma », explique-t-il. Après le rejet de son idée, il s’est concentré sur ses compétences d’illustrateur de scénarimage et a envoyé la même présentation à des éditeurs de romans graphiques. En transformant son projet en roman graphique, il s’est inspiré de l’expérience de la journaliste Julia Weigelt et du personnel de l’armée allemande en Afghanistan. Cela lui a permis de brosser un tableau aussi réaliste que possible du pays et de ses opérations militaires, sans jamais y avoir été.

Une œuvre unique

Alors qu’il travaillait sur Wave and Smile, Jysch a tracé les premières ébauches d’une adaptation graphique du roman policier Der Nasse Fisch de Volker Kutscher (« Le poisson mouillé »), qui se passe dans les années 1920. Pour des raisons d’espace, il a changé la structure de l’intrigue, raccourci certains éléments et transformé le personnage de l’inspecteur Gereon en narrateur à la première personne. « Dans les livres, il rappelle si joliment les romans et les films noirs classiques, que j’ai trouvés très appropriés », explique l’illustrateur. En outre, il s’est inspiré de ses coups de cœur du cinéma (« comme Hitchcock ou James Bond ») et de la série Sin City de Frank Miller. Ce faisant, Jysch combine l’histoire allemande avec les classiques américains du genre
  • Dans Wave and Smile, Jysch s’est inspiré de l’expérience des journalistes et des militaires allemands en Afghanistan. © Jysch/Carlsen Verlag, 2012
    Dans Wave and Smile, Jysch s’est inspiré de l’expérience des journalistes et des militaires allemands en Afghanistan.
  • Dans l’adaptation de Der nasse Fisch, Jysch a transformé le personnage principal de l’inspecteur Gereon en narrateur à la première personne. © Arne Jysch/Carlsen Verlag, 2016
    Dans l’adaptation de Der nasse Fisch, Jysch a transformé le personnage principal de l’inspecteur Gereon en narrateur à la première personne.
  • Rath and his colleague Wolter take a small thug in the mangle. © Arne Jysch/Carlsen Verlag, 2016
    Jysch a créé de vastes archives d’images comprenant « l’ameublement intérieur, les cabines, les bâtiments et les véhicules ».
  • Rath kämpft mit einem unbekannten Verfolger. © Arne Jysch/Carlsen Verlag, 2016
    Il a également incorporé certains de ses coups de cœur dans l’adaptation. Le style fait allusion au roman graphique Sin City de Frank Miller qui rend hommage aux films noirs.

L’importance de la recherche

« Un an de recherche, un an d’écriture et un an de dessin », voilà comment Kutscher résume le travail de Wave and Smile. Der nasse Fisch a nécessité encore plus : « J’avais pensé qu’une adaptation serait plus facile que la recherche d’une de mes propres histoires. Mais j’avais tort. » Jysch a créé de vastes archives d’images comprenant entre autres « l’ameublement intérieur, les cabines, les bâtiments et les véhicules ». Une annexe du roman graphique énumère plus de 20 livres qui fournissent des faits supplémentaires. Il en résulte une reconstruction de la vie quotidienne à Berlin à la fin de la République de Weimar – une reconstruction vivante, calme et concentrée, en particulier dans la manière dont elle représente les rues, les endroits et la vie nocturne.


Selon ses propres mots

« Ce qui est bien avec l’adaptation graphique de Der nasse Fisch, c’est que nous avons pu toucher un public au-delà du lectorat habituel des bandes dessinées. J’ai aimé pouvoir dissiper certains des préjugés à l’égard des bandes dessinées et des romans graphiques. »
Comiczeichner Arne Jysch Arne Jysch | © Carlsen Verlag GmbH by Claudius Pflug