Raccourcis:
Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)

Birgit Weyhe
Inspiration, protestation et Picture Politics

Avec « Madgermanes », Birgit Weyhe a passé en revue l'histoire germano-africaine - et, dans une certaine mesure, une partie de son histoire personnelle. Cette année, elle se rend à Montréal pour le Festival BD.

Qu'est-ce qui alimente la mémoire ? La bande dessinée de Birgit Weyhe, Madgermanes, commence par cette question, et se poursuit avec trois histoires fictives inspirées d'événements réels. Elles sont composées de moments vécus, de souvenirs que Birgit Weyhe a condensés en une sorte de documentaire dessiné, raconté à la manière d'un journal.
 
Au Mozambique, Madgermanes est le nom donné à ceux qui sont venus en RDA, pays frère socialiste, comme travailleurs contractuels à la fin des années 70, soit environ 20 000 personnes. Avec l'effondrement de la RDA, leurs permis de séjour et de travail ont expiré. La plupart d'entre eux sont retournés dans la pauvreté au Mozambique, dévasté par la guerre civile, où leur profession ne leur était d'aucune utilité et où ils attendent toujours une partie de leur salaire.
 
Birgit Weyhe, qui a elle-même grandi en Ouganda et au Kenya, s’est entretenue avec des Madgermanes pendant des années et a brillamment illustré ce chapitre de notre histoire dans son dernier livre.  Elle a reçu le prestigieux prix Max et Moritz en 2016.
 
A l'occasion de la Foire du Livre de Francfort 2017, elle a répondu à des questions dans un entretien graphique sur son travail et sur la France, le pays hôte de la Foire du Livre cette année.

Sources d'inspiration

 

Illustrations : Birgit Weyhe Illustrations : Birgit Weyhe | Photo (détail) : © Birgit Weyhe Illustrations : Birgit Weyhe Illustrations : Birgit Weyhe | Photo (détail) : © Birgit Weyhe Illustrations : Birgit Weyhe Illustrations : Birgit Weyhe | Photo (détail) : © Birgit Weyhe Illustrations : Birgit Weyhe Illustrations : Birgit Weyhe | Photo (détail) : © Birgit Weyhe Illustrations : Birgit Weyhe Illustrations : Birgit Weyhe | Photo (détail) : © Birgit Weyhe Picture Politics

Toujours en 2017, Birgit Weyhe a fait partie des artistes qui ont participé au projet du Goethe-Institut Picture Politics. Hasan et Hans sont deux jeunes qui sont nés en même temps, mais dans des régions différentes du monde et dans des circonstances différentes.
 
Alors qu'en Afghanistan, Hasan lutte sans relâche contre les défis politiques en constante évolution et cherche sans relâche des solutions, Hans trébuche, même si les obstacles auxquels il est confronté sont beaucoup moins importants. Elle cherche à savoir ce qui décide de notre cheminement dans la vie, et pourquoi la nationalité en tant que facteur aléatoire devrait être le critère décisif. Elle conclut que ce n'est que s'il existe une conviction que tous les êtres humains sont des individus égaux, sans les diviser en catégories nationales, religieuses ou racistes, qu'il sera possible de vivre ensemble sans peur ni violence.
 















Birgit Weyhe

Birgit Weyhe Birgit Weyhe | Photo (détail) : © privée Birgit Weyhe a grandi au Kenya et en Ouganda. Après avoir obtenu son diplôme d'études secondaires, elle est retournée en Allemagne. Elle a étudié l'histoire et la littérature, puis l'illustration à l'Université des sciences appliquées de Hambourg.
 
Birgit Weyhe est née à Munich en 1969. Elle a passé son enfance en Afrique de l'Est et a étudié la littérature et l'histoire à Constance et Hambourg. En 1997, elle a reçu son Magister Artium.

En 2002, elle a commencé ses études d'illustration à l’école supérieure des Arts appliqués de Hambourg. Depuis son diplôme en narration autobiographique en bande dessinée, elle a travaillé comme illustratrice et dessinatrice de bandes dessinées indépendante. Ses œuvres ont fait l'objet de nombreuses expositions locales et à l'étranger, et ont été publiées dans diverses revues et anthologies internationales.
 
Au nom du Goethe-Institut, elle a donné des conférences et ateliers dans plusieurs pays et a participé à un échange artistique à Sao Paulo et à Helsinki. Depuis 2012, elle est chargée de cours à l’école supérieure des Arts appliqués de Hambourg. Elle vit avec ses deux filles et son partenaire à Hambourg.