Culture d´accueil Services de bibliotèque pour réfugiés et demandeurs d´asile

Connaissances et rencontres
Connaissances et rencontres | Photo (detail): © Robert Kneschke - Fotolia.com

Arriver dans un nouveau pays avec une culture et une langue différentes est un défi pour tous les réfugiés. Pour faciliter leur arrivée, les bibliothèques en Allemagne offrent de nombreux services et contribuent ainsi à une culture d’accueil.

Arriver dans un nouveau pays avec une culture et une langue différentes est un défi pour tous les réfugiés. Pour faciliter leur arrivée, les bibliothèques en Allemagne offrent de nombreux services et contribuent ainsi à une culture d’accueil. « Venir à Leipzig », « Jeunes en déplacement », « Surmonter l’étrangeté », « Dialogue en allemand », « Les bras ouverts »… Dans de nombreux États fédéraux, de plus en plus de bibliothèques facilitent l’intégration des réfugiés et des demandeurs d’asile avec des services spécialisés. Dans le cadre de ces offres, les bibliothèques coopèrent généralement avec des initiatives citoyennes. Les bibliothèques fournissent avant tout leur expertise médiatique, mais elles permettent aussi aux réfugiés de tisser des liens et de rencontrer des membres de leur communauté d’accueil, permettant ainsi de se familiariser avec leur nouvel environnement.

connaissances et rencontres

Grâce à leurs services médias, les bibliothèques ont pu tirer parti de ressources acquises ces dernières décennies pour les « travailleurs invités » et les immigrants. Avec l’aide de financements de projets et de dons, de nombreuses bibliothèques ont profité de ces fonds et les ont mis à la disposition des réfugiés et des demandeurs d’asile. Les bibliothèques cherchent également à rejoindre les gens directement où ils vivent : la bibliothèque de la ville de Brême, notamment, avec des kits médias, et la bibliothèque de la ville d’Erlangen avec des trousses pédagogiques de l’allemand. Dans le cadre de visites spéciales à la bibliothèque, le personnel de la bibliothèque de la ville de Duisbourg et l’« Asylothèque » de Grassau en Haute-Bavière initient les usagers à des offres multilingues. Les services d’accueil des bibliothèques se concentrent sur les médias pour la jeunesse. Ce groupe cible est également au premier rang dans les offres de rencontres : les bibliothèques de Cologne proposent des programmes de parrainage et de mentorat en travail parascolaire pour les enfants réfugiés. Les bibliothèques municipales d’autres villes trouvent des mentors pour les familles, et dans le cadre de l’initiative d’accueil nommée « Venir à Leipzig », la bibliothèque de la ville de Leipzig forme des répondants pour les réfugiés et les demandeurs d’asile.

Le projet créatif « Jeunes en déplacement » de la bibliothèque municipale de Magdebourg a permis aux enfants réfugiés de présenter et de raconter leur patrie. L’atelier destiné aux jeunes de la Bibliothèque internationale pour la jeunesse de Munich, intitulé « Surmonter l’étrangeté », a offert aux Allemands, aux réfugiés et aux demandeurs d’asile la possibilité d’échanges créatifs.

la bibliothèque comme lieu

Compte tenu des conditions de vie des réfugiés et des demandeurs d’asile dans des abris temporaires dépourvus d’équipement technique et de WLAN, le concept de bibliothèque comme lieu revêt une signification particulière : les bibliothèques publiques sont des services à exigences peu élevées et cherche davantage à réduire les obstacles bureaucratiques. Les cartes de membre sont offertes gratuitement, la présentation autrement exigée de papiers officiels est éliminée, et les locaux, l’accès à Internet et aux médias sont mis à disposition des usagers. À Hambourg, par exemple, les citoyens font des dons pour des cartes en ligne gratuites qui permettent aux réfugiés et aux demandeurs d’asile d’utiliser les services en ligne de la bibliothèque et d’emprunter un certain nombre de documents. Les bibliothèques proposent des cours de langue et fournissent des postes de travail informatiques pour apprendre l’allemand. Complétées par les dictionnaires des collections de la bibliothèque, les conditions essentielles sont mises en place pour assurer que la bibliothèque soit utilisée comme ressource d’apprentissage individuel et collectif. Les cours de langue et les initiatives telles que « Dialogue en allemand » des bibliothèques publiques de Hambourg ont escompté beaucoup de succès. Ici, les gens peuvent échanger des expériences et établir des contacts dans une atmosphère agréable.

BÉNÉVOLAT, PROMOTION ET COOPÉRATION

Les services de bibliothèques à l’échelle nationale ne sont possibles que par des dons, des commanditaires et des fonds publics. Les bénévoles sont indispensables pour toutes ces actions. Les bibliothèques coopèrent donc étroitement avec des organismes humanitaires telles que la Fondation Alfred Töpfer et la Croix-Rouge allemande et emploient du personnel bénévole, qui comprend de nombreux immigrants. Les bénévoles reçoivent un soutien et une formation professionnelle continue de la part des bibliothèques publiques. Tous les projets de bibliothèques collaborent étroitement avec plusieurs initiatives locales et partenaires de la société civile.

un premier pas vers une culture d’accuEil

Les réfugiés et les demandeurs d’asile constituent souvent des groupes très hétérogènes, venus de pays de langues et de cultures différentes. Les bibliothèques s’engagent avant tout à offrir des services généraux. La contribution des bibliothèques à une culture d’accueil consiste tout d’abord à faciliter l’accès à l’information, aux connaissances et aux rencontres. Puis, une fois l’intérêt suscité, les bibliothèques peuvent cibler les besoins précis des usagers.