OPEN MINDS: ADAPTING TO THE FUTURE Hi, Pluto!

Annika Kahrs © Helge Mundt
Annika Kahrs © Helge Mundt | Photo: © Helge Mundt

Après un voyage qui aura duré neuf ans, une sonde spatiale de la NASA a survolé pour la première fois la planète naine Pluton dans le cadre de la mission New Horizons.

C’est un grand jour pour l’artiste Annika Kahrs de Hambourg, une jeune femme de 31 ans dont l’œuvre porte sur le mystère de la nature de ce corps céleste découvert en 1930. En exclusivité, nous vous présentons pour la première fois en ligne son oeuvre cinématographique "solid surface, with hills, valleys, craters and other topographic features, primarily made of ice".

Grâce à la sonde spatiale New Horizons, un satellite terrestre a survolé mardi Pluton pour la première fois – les premières images de la planète naine seront bientôt retransmises. Annika Kahrs, une artiste de Hambourg, s’intéresse depuis plusieurs années au mystère entourant l’apparence et la matière de ce corps céleste découvert en 1930. Elle poursuit cette thématique dans son œuvre cinématographique "solid surface, with hills, valleys, craters and other topographic features, primarily made of ice".

"Pour moi, la permutation imminente de représentations imaginaires par des images réelles, est cruciale. Cet événement dans l’espace où la distance est difficilement concevable et où néanmoins une preuve très concrète nous est fournie, me fascine tout autant que sa perception simultanée sur la terre", raconte l’artiste de 31 ans.

"Mon oeuvre cinématographique s’intéresse au fait que dans leur histoire terrestre, les définitions, les structures et les systèmes sont eux-mêmes en continuel changement. Il me plaît de penser qu’un objet qui se meut lentement et paisiblement sur son orbite a déjà, dans notre imagination et notre classification, vécu plusieurs modifications."


"solid surface, with hills, valleys, craters and other topographic features, primarily made of ice" (2014) se déroule dans un planétarium où est projetée une voûte céleste au centre de laquelle un puissant spot lumineux scrute le firmament.

Aussitôt que la caméra, couplée au spot lumineux, effleure la voûte céleste projetée sur l’écran de la coupole, le cône de lumière démasque l’illusion nocturne et dévoile la blanche surface de projection.

Vous pouvez visionner cette oeuvre cinématographique avec le soutien de Produzentengalerie Hamburg.
Pour accéder à la vidéo, veuillez utiliser le mot de passe  « Produzentengalerie ».

Annika Kahrs fut l'invitée du Goethe-Institut Toronto pour participer à la série de dialogues "OPEN MINDS: Adapting to the Future" le 12 juillet 2016 au Toronto Music Garden où elle discuta de « la pleine conscience numérique » et les arts.