Le Bauhaus au patrimoine mondial Espace d’expérimentation de la modernité

Bâtiment du Bauhaus de Dessau ││Walter Gropius │1925-26
Bâtiment du Bauhaus de Dessau ││Walter Gropius │1925-26 | Photo (détail): Tadashi Okochi © Pen Magazine | 2010 | Stiftung Bauhaus Dessau

Aucune autre école des beaux-arts ou presque n’a atteint au 20e siècle la renommée en art, architecture et design du Bauhaus, fondé en 1919 par Walter Gropius. En 1925 le Bauhaus quittait Weimar pour Dessau et y obtenait ses propres bâtiments avec des ateliers, des salles d’enseignement et des résidences pour étudiants ainsi que des logements pour les professeurs  appelés “maîtres”. Aujourd’hui, à Dessau-Roßlau, le Bauhaus avec ces “maisons de maître” fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco.

L’homme et la technique, la conciliation de l’industrie et de la science ainsi que la modernisation de la ville de Dessau constituent dans les années 20 les principes qui ont incité des politiciens comme le maire libéral Fritz Hesse à accueillir l’école des beaux-arts expulsée de Weimar. C’est en 1924 que seront engagés, en prévision du déménagement, les pourparlers avec le directeur du Bauhaus Walter Gropius et le conseil des maîtres. Dès l’année suivante commençaient les cours et en décembre 1926 on procédait à l’inauguration du nouveau bâtiment d’enseignement avec plus de 1 000 invités.

audace et transparence

Maître d’oeuvre, la ville de Dessau a mis à disposition l’argent aussi bien pour le terrain situé près de la gare sur un terrain vacant au nord-ouest de cette ancienne ville de résidence princière que pour la construction de l’école et des maisons de maître. Encore aujourd’hui, la ville est propriétaire de l’ensemble des bâtiments du Bauhaus. La planification de la nouvelle construction avait été confiée au bureau de Walter Gropius et les architectes Carl Fieger et Ernst Neufert encadraient le projet.

Bâtiment du Bauhaus de Dessau ││Walter Gropius │1925-26 Bâtiment du Bauhaus de Dessau ││Walter Gropius │1925-26 | Photo: Tadashi Okochi © Pen Magazine | 2010 | Stiftung Bauhaus Dessau Ainsi, Gropius avait eu enfin la chance de construire une école à la hauteur de ses conceptions. La hardiesse et l’élégante transparence technique de sa première création, l’usine Fagus à Alfeld, que Walter Gropius et Adolf Meyer avaient pourvue de ce que l’on a appelé un mur rideau, une façade en verrière, caractérisent également le bâtiment à Dessau. Épuré et paisible de par sa forme géométrique, ce complexe s’étale en une suite sans heurt de tracés verticaux et horizontaux, de surfaces crépies, d’enfilades de fenêtres, de façades ajourées et de grands pans de murs vitrés.

Bâtiment du Bauhaus de Dessau ││Walter Gropius │1925-26 Bâtiment du Bauhaus de Dessau ││Walter Gropius │1925-26 | Photo: Tadashi Okochi © Pen Magazine | 2010 | Stiftung Bauhaus Dessau Il n’y a pas de panorama de l’ensemble. Pour saisir complètement la construction, il faut la parcourir et en faire le tour. L’aile des ateliers de trois étages tout en verre est impressionnante. Située au-dessus d’un pont de deux étages où se trouvaient les bureaux et les locaux administratifs, celle-ci est reliée à un corps de bâtiment de la même hauteur réservé à l’école des arts et métiers. Un corps de bâtiment, sur un seul étage, avec cafétéria, grande salle de réunion et scène fait le lien avec l’aile à cinq étages des ateliers d’artisans et des ateliers d’artistes, la dite Prellerhaus, avec ses balcons en saillie très frappants. On y avait installé à l’origine 28 ateliers d’habitation pour les étudiants et jeunes maîtres. Pour l’aménagement intérieur de tous les bâtiments, on a fait appel aux ateliers du Bauhaus.

art et industrie

Quelques-uns des anciens étudiants de Weimar se chargèrent, à titre de jeunes maîtres, des ateliers de Dessau : Herbert Mayer prit la responsabilité des ateliers d’impression et de publicité, Marcel Breuer de la menuiserie. Parallèlement il y avait les ateliers de métallurgie, de tissage, de peinture murale, l’atelier de sculpture et la scène.  À Dessau, le Bauhaus adopta un programme différent qui mit de l’avant l’importance de l’industrie et de la science. L’école s’efforça de promouvoir la fabrication en série de produits nouvellement mis au point. 

La maison des maîtres Muche/Schlemmer │Dessau │ Walter Gropius │ 1925-26 La maison des maîtres Muche/Schlemmer │Dessau │ Walter Gropius │ 1925-26 | Photo: Yvonne Tenschert | 2011 | Stiftung Bauhaus Dessau Le tournant politique avec la prise du pouvoir par les nationaux-socialistes en Saxe-Anhalt entraîna la fin abrupte de l’école d’enseignement supérieur. Dès 1931, le Bauhaus, Brandfackel Moskaus , sic Alexander von Senger, (Les Torches incendiaires de Moscou) devait être fermé et démoli. En 1932, on déménageait l’école à Berlin et suite à une intervention de la Gestapo, on  procéda à sa dissolution.

LE BAUHAUS EST VIVANT

Les bâtiments du Bauhaus sont restés en place mais ont été fortement endommagés par les attaques aériennes de la Deuxième Guerre mondiale. Dans les années 60, les premiers plans de reconstruction de Konrad Püschel, un ancien du Bauhaus, sont restés sur papier. En 1974, le bâtiment fut reconnu monument historique d’importance nationale et internationale et inscrit sur la liste des monuments de la RDA; deux ans plus tard, on mettait en œuvre une reconstruction complète. La création d’un centre culturel scientifique relança l’idée du Bauhaus qu’allait perpétuer la Fondation Bauhaus lors de sa création en 1994. C’est en 1996 que le bâtiment du Bauhaus à Dessau ainsi que les maisons des maîtres et les édifices de Weimar ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.
 
La Fondation Bauhaus remplit une mission scientifique artistique et se consacre à la recherche, à la documentation et à la transmission de l’idée du Bauhaus ainsi qu’au dialogue entre architecture, design et art au 21e siècle. Tous les ans, plus de 100 000 visiteurs venus de tous les coins du monde viennent visiter Dessau.