Raccourcis:
Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)

Antonia Baehr
Créatrice de rires

Antonia Baehr et Neele Hülcker dans « Je n’y ai encore jamais mis les pieds »
Antonia Baehr et Neele Hülcker dans « Je n’y ai encore jamais mis les pieds » | Photo (détail): © Extrait vidéo de « Je n’y ai encore jamais mis les pieds » de Antonia Baehr et Neele Hülcker

Antonia Baehr est chorégraphe et réalisatrice. Dans ses productions, elle analyse la fiction du quotidien et du théâtre, créant ainsi un regard différent, souvent plein d’humour, sur la société.

La chorégraphe Antonia Baehr, née en 1970, vit à Berlin. Après des études universitaires consacrées au cinéma et aux nouveaux médias à Berlin (Hochschule der Künste - HDK), elle a obtenu un master en Performance artistique à Chicago (School of the Art Institute). Depuis 2006, elle enseigne elle-même, en tant que professeure invitée auprès de plusieurs universités européennes. Du côté de ses activités artistiques, Antonia Baehr collabore avec divers partenaires. Dans le cadre de ces spectacles communs, elle a volontiers recours aux jeux de rôle et au principe de l’alternance : l’un des partenaires est auteur ou chorégraphe tandis que l’autre se glisse dans le rôle de l’interprète, et inversement. Elle intervient par ailleurs en tant que productrice, notamment pour le danseur Werner Hirsch, le musicien et chorégraphe Henri Fleur et le compositeur Henry Wilt.


La chorégraphe et réalisatrice Antonia Baehr La chorégraphe et réalisatrice Antonia Baehr | Photo (détail): © Saskia Vanderstic Un exemple tiré de son œuvre

En 2015, Antonia Baehr a mis au point une production intitulée Des miss et des mystères. Sa coproductrice Valérie Castan, avec laquelle elle travaille depuis de nombreuses années, y décrit en audiodescription des danses réalisées en direct. Cette méthode est habituellement utilisée pour les non-voyants, mais ici on l’utilise de manière ludique, ce qui est décrit ne correspondant pas toujours à ce que voit le spectateur. Dans ce mélange de chorégraphie et de pièce radiophonique, les deux artistes désarçonnent leur public avec beaucoup de drôlerie.


Un projet qui sort de l’ordinaire

Au printemps 2007, Antonia Baehr a commencé une série de travaux sur le rire dans le cadre d’un projet de recherche comprenant des compositions à base de rires, divers spectacles, des ateliers et un catalogue. Elle analyse ainsi le rire, sa sonorité, le rythme, les mimiques et la gestuelle indépendamment de déclencheurs ou de contextes particuliers. En 2008, dans son livre Rire Laugh Lachen, elle écrit dans la préface : « Je n’étais pas seulement intéressée par les techniques du rire et par ses composants physiologiques, mais aussi par ses qualités gestuelles et par celles qui montrent le rire en tant qu’expression, sans prendre en compte ses causes ni ses effets, en tant que manifestation sonore et corporelle.»


Avec ses mots à elle

« Qui suis-je ? Je ne sais pas qui je suis. Je suis multiple. Il n’y a pas d’identité vraie ou authentique, sur laquelle on mettrait ensuite un déguisement. C’est tout. Une construction, et je suis multiple. Nous partons de là, nous les artistes et les chercheurs : qu’est-ce que je désire être ? Qui voudrais-je être ? »  (Source: Freitag)