Raccourcis:
Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)

Christopher A. Williams
L’expérimentateur

Der Kontrabassist, Komponist und Kurator Christopher A. Williams
Der Kontrabassist, Komponist und Kurator Christopher A. Williams | Foto (Zuschnitt): © Christopher A. Williams

Le compositeur et musicien contemporain Christopher A. Williams aime expérimenter et teste volontiers différents styles et différents médias : ses concerts en Europe et en Amérique du Nord présentent de la musique de chambre; à la radio et dans les musées, il crée des performances multimédias.
 

De Eva-Maria Verfürth

Le compositeur et musicien contemporain Christopher A. Williams aime expérimenter et teste volontiers différents styles et différents médias : ses concerts en Europe et en Amérique du Nord présentent de la musique de chambre; à la radio et dans les musées, il crée des performances multimédias.
 
Le contrebassiste, compositeur et curateur, Christopher A. Williams est un globe-trotter - par sa présence physique autant qu’artistique. Après quelques années passées à Barcelone, le musicien, né en 1981 à San Diego aux États-Unis, s’est établi à Berlin dès 2009. Ce qui ne l’empêche pas de donner des concerts et des représentations dans toute l’Europe et en Amérique du Nord : Norvège, Lettonie, Espagne ou États-Unis.Le musicien Christopher A. Williams préfère l’improvisation avant toute chose et a travaillé avec de nombreux improvisateurs renommés, tels le guitariste anglais Derek Bailey, le percussionniste américain Justin Bennett ou la compagnie française d’art sonore Ouïe/Dire. En composition, il se voue entièrement à la musique expérimentale contemporaine. Musique de chambre, arrangements radio ou compositions multimédias, les formats et médias sont diversifiés et l’expérimental reste quant à lui une constante. L’œuvre The English Dancing Master Leads : or, Mr. Bailey’s Maggot (www.tanjasmit.com/project/music-performance_the-english-dancing-master/), qu’il a réalisée avec l’artiste visuelle Tanja Smit, a été présentée au Musée d’art contemporain de Barcelone (MACBA); il a créé ses pièces radiophoniques entre autres pour la station radio Deutschlandradio Kultur.
 

 

CLÉ ET MESURE? PAS BESOIN

 La recherche expérimentale de Christopher A. Williams concerne aussi la notation - il peut se passer facilement des portées traditionnelles. Ce qui le fascine plutôt, c’est comment des musiciens interprètent Christopher A. Williams au novembre 2018 lors d'une répétition avec l'Ensemble Supermusique à Montréal Christopher A. Williams au novembre 2018 lors d'une répétition avec l'Ensemble Supermusique à Montréal | © Supermusique des notations alternatives, comme des graphiques ou des dessins ou - autre exemple - les anneaux borroméens (www.robinhayward.de/eng/comp/borromean_rings.php) qu’il a interprétés avec le tubiste Robin Hayward. Dans le cadre de sa thèse de doctorat à l’université néerlandaise de Leyde, il explore également le sujet  notation et improvisation. Il a fait des conférences en Amérique du Nord, en Europe et en Inde sur l’interaction entre pensées, perception et transposition.

BERLIN, POURQUOI AU JUSTE?

 À Berlin il y a pléthore d’artistes, d’ensembles et une surabondance d’initiatives musicales; la capitale est devenue le centre de la nouvelle musique et Christopher A. Williams y contribue : avec les musicologues Marta Blazanovic-Drefers et Andreas Engström, il est le curateur de KONTRAKLANG, une série mensuelle de concerts de musique contemporaine qui rassemble différents styles et formes : de la musique de chambre en passant par l’art sonore, les pratiques compositeur/interprète, la création artistique basée sur les médias et le théâtre musical. Avec le musicien Chris Heenan, il est par ailleurs le curateur du salon de musique expérimentale Certain Sundays où, alors que sont servis café et pâtisseries, les artistes n’exécutent pas seulement leurs œuvres, ils entrent aussi en contact avec le public.