Winegarden Estate

  • Vigne à « Winegarden Estate » © Goethe-Institut
    Vigne à « Winegarden Estate »
  • Cave viticole de « Winegarden Estate » © Goethe-Institut
    Cave viticole de « Winegarden Estate »
  • Espace de vente à « Winegarden Estate » © Goethe-Institut
    Espace de vente à « Winegarden Estate »

Le « Winegarden Estate »

Inspiré de la région de Bade - établi au Nouveau-Brunswick! Sur la pointe est du Nouveau-Brunswick, niché dans le pittoresque paysage vallonné près de Sackville, se trouve le vaste domaine « Winegarden Estate », d’une superficie d’environ 120 hectares.

Ce vignoble situé à environ deux heures de Fredericton est une belle destination pour une excursion. On peut faire un pique-nique romantique sur la terrasse de la propriété et, bien sûr, y déguster du vin. Fabriqués à partir de raisins indigènes, le vin et les produits de cette entreprise familiale, dont l’histoire au Nouveau-Brunswick se lit comme un conte de fées, permettent de vivre une expérience inoubliable. Lorsqu'en 1983 Werner Rosswog, accompagné de sa femme Roswitha, de leurs trois enfants et de grand-maman Emma, quitte la petite ville de Endingen am Kaiserstuhl pour émigrer au Canada, il s’imagine vivre une retraite agréable sur une ferme. Cet homme d’affaires, qui parallèlement dirigeait une entreprise vinicole dans le sud de la Forêt-Noire, voulait retrouver ses racines paysannes. La ferme de 120 hectares, acquise dans le petit village de Baie Verte sur la côte est du Nouveau-Brunswick, lui permettrait de mener une existence tranquille à la campagne et d’y élever des animaux.

La douceur du climat et la productivité de la culture fruitière au Nouveau-Brunswick entraînent un changement d’orientation imprévu. Lorsque Werner Rosswog voit un jour que les pommes tombées des arbres ne sont pas utilisées, il en parle à un agriculteur et lui propose de distiller une eau-de-vie selon la tradition de la Forêt-Noire, une eau-de-vie au goût à la fois doux et sec. C’est ainsi qu’à partir de 1989 il tente de transposer au Nouveau-Brunswick les traditions de la région de Bade, connue pour sa culture du vin et ses spiritueux. Cette idée d’affaires se transformera en source de revenus supplémentaires pour les producteurs fruitiers. Toutefois, le chemin menant à la production, la commercialisation et la vente d’eaux-de-vie et plus tard de vin est long et laborieux, car obtenir un permis pour exploiter une distillerie privée au Nouveau-Brunswick dans les années 1990 équivaut à se retrouver en territoire inconnu sur le plan légal. Le conservatisme et les obstacles administratifs ne pourront être surmontés qu’avec une bonne dose de persévérance, d’endurance et une stratégie d’associations et de contrats coopératifs.

Grâce à la collaboration avec les producteurs de fruits de verger et de raisins, les résultats de ces efforts se traduiront par des succès économiques et gastronomiques non seulement pour la famille Rosswog mais également pour les producteurs fruitiers et le Nouveau-Brunswick. Les vins de fruit et de raisins du Winegarden Estate sont vendus dans les trois marchés les plus importants et les plus connus de la province, soit ceux de Moncton, Fredericton et Saint-Jean. On peut également se les procurer dans les magasins du Nouveau-Brunswick où l’on vend des vins et spiritueux, ainsi que dans les supermarchés Superstore et Sobeys. En visitant Fredericton, il est donc possible d’acheter l’un des populaires vins de table produits à partir de bleuets, de canneberges, de sureaux, de framboises, de fruits des bois et de groseilles, ainsi que des vins rouges et blancs, comme L’Acadie blanc et le New Brunswick Cuvée White. Les sommeliers John Greet et Cheryl Morel décrivent L’Acadie blanc comme un vin « tendre, parfumé, avec des nuances de melon, de pomme verte et un soupçon de céleri ». Les élégants vins de dessert doux et fortifiés, qui ont par conséquent un goût plus intense, sont également des souvenirs très prisés. Parmi les parfums qu’on y retrouve, mentionnons le bleuet, la framboise, la pomme, la fraise et l’érable. La collection privée de vins et spiritueux contenue dans la cave à vin et la distillerie est l'une des plus diversifiées au pays avec ses eaux-de-vie, ses brandys, ses liqueurs d’herbes et de fruits, ses vins de raisins et de fruits, ses vins mousseux et de dessert et son porto canadien. Tous les produits Winegarden Estate sont naturels et fabriqués de façon artisanale. Les vins fermentent sans agents de conservation et d’accélération, et les méthodes ancestrales sont combinées à de nouvelles recettes. L’entreprise familiale comprend maintenant trois générations, et en une journée on y remplit 2 000 bouteilles.

La boutique est aménagée selon la tradition de Kaiserstuhl, et des armoires peintes à la main par Roswitha Rosswog ornent l’intérieur. On y retrouve également un magasin de souvenirs et un musée relatant l’histoire de cette famille de vignerons de la région de Bade, qui remonte jusqu’au 19e siècle. On peut également visiter la cave avec son installation de fermentation et ses cuves de 3 000 gallons et apprendre comment les récoltes provenant de différentes parties de la province sont regroupées pour produire des vins destinés à d'autres celliers. Avec ses 55 places assises, le lieu peut servir de lieux de rencontre pour des activités privées, des repas et des groupes. Tous les ans, le deuxième dimanche du mois d’août, a lieu le « Winegarden Weinfest » en plein air. Des spécialités culinaires allemandes, de l’artisanat local, de la musique traditionnelle et, bien entendu, une dégustation de vins attendent les visiteurs dans la grange. Les festivités débutent à midi. Par ailleurs, le Winegarden Estate veille à gagner de nouveaux clients et à conserver ses anciens en organisant une journée portes ouvertes au printemps et une activité en l’honneur des clients réguliers en hiver.

La contribution de la famille Rosswog à faire du Nouveau-Brunswick une région viticole et une destination de choix pour l’agrotourisme et à lui donner ainsi une nouvelle identité est largement reconnue: « Werner et Roswitha Rosswog ont accompli presque de leurs propres mains un travail de pionniers pour l’industrie de la fabrication du vin au Nouveau-Brunswick. Ils ont participé à l’amendement de dispositions obsolètes, qui nuisaient à la commercialisation de vins, et c’est par leur engagement et leur persévérance que nous possédons aujourd’hui des entreprises viticoles viables dans cette province. » (Peter Meshau, ancien ministre des Finances et des Entreprises du Nouveau-Brunswick). Grâce au soutien de jardiniers amateurs locaux, de vignerons et grâce à l’esprit de coopération des agriculteurs de la région et à la ténacité d’une entreprise familiale, vous pouvez aujourd’hui lever votre verre à une tradition allemande, qui est devenue contre toute attente un atout pour le Nouveau-Brunswick.

 Site web