Le Centre culturel allemand de Saskatoon

  • Le Centre culturel allemand de Saskatoon © Goethe-Institut Montreal
    Le Centre culturel allemand de Saskatoon
  • « German Canadian Club Concordia » de 1957 © Goethe-Institut Montreal
    « German Canadian Club Concordia » de 1957
  • Le Centre culturel allemand de Saskatoon © Goethe-Institut Montreal
    Le Centre culturel allemand de Saskatoon

Le Centre culturel allemand de Saskatoon

Le « German Canadian Club Concordia » a été fondé en 1957 par Eugen P. Boensch et quelques immigrants qui étaient actifs au sein du conseil d'administration. Les membres se réunissaient en divers lieux de Saskatoon jusqu'à l'achat du centre culturel actuel. Le club Concordia ouvrit officiellement ses portes en 1968 après que d'enthousiastes volontaires eurent rénové le vieux restaurant « Chicken Inn ».

Une grande salle à colombage fut construite en 1986 et 1987 sous la présidence d'Herb Pexa. En l'honneur du président-fondateur, cette addition fut nommée « Eugen Boensch Halle ». À la fin de 1987, un magnifique salon lounge ainsi que la salle à manger « Edelweiss » furent complétés. Le salon lounge était orné d'un large « Kachelofen » (foyer en tuiles de céramique), d'une « Stammtisch » (table ronde traditionnelle) et possédait aussi un bar qui donnait au tout beaucoup de caractère. Malheureusement, un feu détruisit le centre culturel en 2009. Trois ans plus tard, en 2012, le club ouvrit à nouveau ses portes. Il prit alors son nom actuel de « German Cultural Centre. » Le nouveau bâtiment possède maintenant deux grandes salles de réception à l'arrière ainsi qu'un restaurant à l'avant.

Dans le livre « Sudeten in Saskatchewan – A Way to be Free » de Rita Schilling, il est fait mention que les membres du club accueillirent des réfugiés sudètes d'Europe centrale à Saskatoon. Les Sudètes qui se dirigeaient vers St Walburg, firent un arrêt à Saskatoon. « Cette halte permit aux réfugiés de découvrir la ville et les plus beaux sites de Saskatoon. Un Canadien pointa l'hôtel de ville à l'un des réfugiés. Celui-ci acquiesça et répéta les mots de son guide en un parfait anglais ‘Ja - City Hall.’ Il eut ensuite un sourire et ajouta ‘Ve say Rathaus.’ Le Canadien comprit ‘Rat House’ et en fut fort surpris ».

« Sudeten in Saskatchewan – A Way to be Free » par Rita Schilling est disponible au Centre culturel allemand.

Site web du Centre culturel