L'arsenal d'Idylwyld

Le canon à l'arsenal d'« Idylwyld »

C'est à l'arsenal Sgt. Hugh Cairns qu'est exposé un Kanone 16 de 15cm, plus familièrement appelé K 16. Ce canon allemand a été délesté de ses roues d'origine et a été déposé sur un chariot de transport. Ce type de canon d'une portée de plus de 22 kilomètres fut en service de 1917 à 1945.

Le canon exhibé à l'arsenal d'Idylwyld a été offert à la ville de Saskatoon en 1919. Les archives de la ville révèlent qu'un fonctionnaire municipal aurait fait une demande auprès du contrôleur des trophées de guerre pour l'obtention de quelques-uns de ces trophées. Le lieutenant A.G. Douglas répondit favorablement à la demande du fonctionnaire et envoya deux canons à Saskatoon. L'un d'entre eux fut exposé jusqu'en 1927 sur le terrain d'exposition de Saskatoon avant d'être transféré à l'arsenal Hugh Cairns sur l'allée Idylwyld en 1978.

Le canon K16 Le canon K16 | © Goethe-Institut Montreal Le 15 cm K 16 était une arme lourde utilisée lors des grandes offensives allemandes des Première et Deuxième Guerres mondiales. À la fin de la Première Guerre mondiale, ces canons furent envoyés en Belgique en guise de réparation pour les pertes et les dommages subis. Lors de la Deuxième Guerre mondiale, après la conquête de la Belgique par l'Allemagne, ces armes furent remises en service par l'armée allemande sous le nom de 15 cm K 429(b) et servirent de façon générale à défendre les côtes.

Le K16 fut conçu et développé par la compagnie Friedrich Krupp AG devenue aujourd'hui la compagnie ThyssenKrupp AG. Au début du 20ème siècle, Krupp était l'une des plus grandes compagnies industrielles d'Europe. Elle joua un rôle important dans le développement et la production d'armements tant pour la Première que pour la Deuxième Guerre mondiale. Pendant plus de 400 ans, cette compagnie fut le premier manufacturier d'armements d'Allemagne. Depuis le début de la guerre de Trente ans (1618) jusqu'à la fin de la Deuxième Guerre mondiale (1945), Krupp produisit tous les types d'armements: des fusils aux sous-marins, en passant par les navires de guerre, les chars blindés, les bombes et les obus.